Palawan : El Nido et Coron, Philippines

Palawan : El Nido et Coron – 13/25 mai 2017

Nous quittons l’île de Siargao et entrons dans notre dernière étape des Philippines : Palawan pour 13 jours !


EL NIDO – 14/20 mai 2017

Nous commençons par El Nido !

Comment se rendre à El Nido ? 1€=54PHP

  1. Depuis Siargao, nous prenons un avion (Cebu Pacific : 45€/pax + 150PHP de Terminal Fee) en direction de Cebu, départ normalement à 14h05 avec 55 minutes de vol, mais nous avons une heure de retard (karma 🙄 )…
  2. Nous prenons ensuite un second avion (Air Asia : 44€/pax) à 18h45, d’une heure, en direction de Puerto Princesa, située dans le centre de Palawan ! Nous avons juste le temps de manger un « bon » Mac Donald’s végétarien (= frites + Coca-Cola + Apple Pie 😆 ) et de retirer la masse de liquide (BPI – Bank of the Philippines Islands, seule banque dans tout le pays où nous réussissons à retirer, du haut de nos 7 CB et 4 banques différentes, mais aussi la seule où nous pouvons tirer 20 000PHP d’un coup avec les 200PHP de frais locaux), puis nous passons la nuit sur place (JLC Hostel, 9€50 via Agoda, la chambre double avec salle de bain privée).
  3. Le lendemain, nous prenons un minivan à 8h (500PHP/pax, réservé directement avec notre hôtel), en direction d’El Nido dans le nord de Palawan (durée 5 heures et demie) : trajet de l’enfer ! 😆

Après ces deux jours consacrés aux transports, nous passons l’après-midi à nous reposer et repérer nos activités pour les jours suivants !

Où dormir à El Nido ? 1€=54PHP

En arrivant, nous partons pour la tournée des guesthouses. Notre premier essai : Lualhati Garden Cottage, une chambre assez grande avec salle de bain privée et terrasse aménagée, nous convient de suite (1000PHP négociée 800PHP pour les deux premières nuits et 600PHP les 4 nuits suivantes).

La ville d’El Nido.

El Nido, « le nid » en espagnol car la ville est entourée de montagnes karstiques, est un petit lieu touristique, avec beaucoup de boutiques de vêtements, de restaurants, de tours opérateurs et de centres de plongée ! C’est sans doute le lieu le plus touristique des Philippines que nous ayons visité, mais aussi le moins développé (wifi rare, mais ça c’est partout aux Philippines, électricité qui se coupe assez souvent, pour ne pas dire tout le temps, transports restreints et chers, il n’y a qu’une seule banque, et ce depuis très peu) !

Mais c’est surtout le point de base pour aller explorer la baie de Bacuit et les plages paradisiaques ! Il y a comme un air de baie d’Halong tropicale ! 😉

Que faire à El Nido ? 1€=54PHP

Nous louons un scooter pour les 3 premiers jours (400PHP/jour les deux premiers jours, puis prolongé un troisième jour négocié 350PHP) au Bunakidz Lodge.

Des plages paradisiaques désertes, dotées d’un sable blanc, d’une eau turquoise et de cocotiers (#LaBase) en voulez-vous en voilà, il n’y a que ça ici (elles sont toutes belles, difficile de choisir la mieux) ! 😉

Du nord au sud :

Duli Beach (FREE) : une très grande plage à 26km au nord d’El Nido ! Elle est déserte, avec juste un petit restaurant avec des matelas et hamacs pour se détendre, ainsi qu’un mini resort doté de 4 bungalows ! Un petit havre de paix ! Il a plu lors de notre visite, mais cela n’enlève en rien à son charme ! 😉

❤ ❤ Nacpan Beach (100PHP/pax, mais c’est notre jour de chance, ils n’ont plus de ticket et nous laissent entrer gratuitement… Danse de la joie, danse de la gratuité 😆 ) : située à plus de 20km au nord d’El Nido, cette magnifique plage est longue de 3km, quasiment déserte si nous nous éloignons de l’entrée principale ! Quelques petits poissons à explorer, mais rien de bien folichon de ce côté là ! 🙂

Nous ne nous posons jamais très longtemps sur les plages mais celle-ci est tellement paisible que nous y resterons une bonne partie de l’après-midi (en même temps nous n’avons rien d’autre à faire et nous voulons rentabiliser l’entrée que nous n’avons pas payé) ! 😎

❤ ❤ Lio Beach (FREE) : un véritable labyrinthe pour atteindre cette nouvelle belle plage déserte et sauvage, qui donne vue sur Cadlao Island avec juste un reggae bar à une extrémité ! Quelques poissons à explorer ! 😉

Las Cabanas Beach Ou Maremegmeg Beach (FREE) : située à 5km au sud d’El Nido, cette plage, très fréquentée, avec vue sur la baie de Bacuit, est la plus branchée avec tous ses bars qui passent de la bonne musique ! Idéal pour siroter un cocktail devant un coucher de soleil ! 😎 Beaucoup de petits poissons mais le seul défaut que Martin reproche à cette plage, est que nous n’y perdons pas pied (pas très grave selon Serena 😉 ) !

Dagal Dagal Beach (FREE) : une vraie galère pour rejoindre cette plage, située juste en dessous de Las Cabanas Beach dans une jungle de cocotiers, mais la difficulté vaut la chandelle, mini plage totalement sauvage, avec une belle vue sur la baie !

Nous partons ensuite pour 2 jours d’excursions en bateau dans la baie de Bacuit (taxe gouvernementale pour le « développement de l’éco-tourisme » : 200PHP/pax, valable 10 jours).

Submariner Diving Center : nous partons premièrement pour une journée de 3 plongées pour Martin (4100PHP, déjeuner inclus) et snorkeling pour Serena (1000PHP, déjeuner inclus), départ 8h, retour 16h, sur un splendide bangka flambant neuf !

Les spots que nous explorons sont : South Entatula, Paglugaban et South Miniloc.

Nous faisons la connaissance d’un hawaïen, Thomas, le buddy de plongée de Martin (« Breakfast With Rice & Fish » = Breath-Weight-Air-Final, un petit mémo pour les plongeurs 😉 ) avec qui nous gardons contact pour un probable voyage à Hawaï 😉 , et Delphine&Benjamin, deux bretons !

Superbe journée, nous sommes tous les deux ravis et recommandons grandement ce centre de plongée ! 😀

Island Hoping Tour : le jour suivant, nous partons pour un célèbre « island hoping » dans la baie de Bacuit ! Il existe 4 tours A, B, C et D ! Le tour A étant immanquable, nous réservons le « Kayak Tour A » chez Art Café : 1900PHP/pax déjeuner inclus (1200PHP/pax sans les kayaks). Départ 9h, retour 16h.

Programme de la journée :

  • Kayak dans les Small Lagoon et Big Lagoon.
  • ❤ Snorkeling à la sortie du big lagoon dans un incroyable spot, où nous sommes complètement seuls ! Sans doute le meilleur moment de la journée pour nous !
  • Déjeuner à la Secret Beach, qui n’est en réalité pas du tout secrète, car surpeuplé de bateaux (faire du snorkeling dans de l’essence, miam) ! 😆
  • ❤ Snorkeling à la Shimizu Island : magnifique eau turquoise et jardin de corail !
  • Chilling sur la plage de 7 Commandos, une nouvelle fois surpeuplée de monde ! 😦

Énorme déception pour nous… Les sites que nous visitons sont magnifiques, mais c’est l’usine à touristes. Si c’était à refaire nous ferions une deuxième journée plongée/snorkeling, où les lieux étaient beaucoup plus impressionnants, même en snorkel, et surtout plus paisibles car personne autour de nous ! 😉

Nous faisons tout de même de très belles rencontres, il y a Thomas l’hawaïen de la veille qui nous a suivi, puis une américaine, Chenille (prononcer Coco « Chanel »), qui travaillait autrefois à la LAPD 😉 mais vit désormais à Paris avec son amie française, Anne-Lise ! Fou-rires assurés toute la journée ! 😆

Où manger à El Nido ? 1€=54PHP

El Nido est très touristique, donc forcément il y a beaucoup de restaurants occidentaux !

Falafel : de bons falafel à 200PHP, pour manger sur le pouce ou prendre son déjeuner à emporter pour pic-niquer à la plage ! 🙂

Trattoria Altrove : un restaurant italien correct, les pizzas (à partir de 320PHP) et les pâtes (à partir de 300PHP) passent à peu près bien après 8 mois sans nos restaurants italiens fétiches à Paris : Grazie & Obermamma… Par contre ne pas prendre les tomates-mozzarellas en entrée, elles sont cuites au four ! 😆

Little Italy : cette fois-ci une merveilleuse pizza à pâte hyper fine (à partir de 340PHP) et des tiramisus (210PHP) !!! Mamamia !

V & V Bagels : les bagels sont plutôt petits pour le prix mais les homemade blueberries cheesecakes (150PHP) valent la peine d’être goûtés ! 😉

IBR : un restaurant local, qui est bien sûr moins cher que les restaurants occidentaux (avec du garlic rice, miam) ! 😉

Silog Republic : un autre restaurant local pas cher, pas loin de notre logement (119PHP le Pancit + un Coca-Cola) ! 🙂

Art Café : un restaurant/bar branché pour prendre un verre (et profiter de la wifi 😉 ) !

Coco Lush Frozen Yogurt : de magnifiques yaourts glacés avec des fruits et différents toppings (199PHP).

En dehors d’El Nido :

Maremegmeg Beach Bar (Las Cabanas Beach) : pour siroter un cocktail devant le coucher du soleil !

North Swell El Nido Surfing (Duli Beach) : rien de spécial pour le restaurant, mais les espaces pour chiller sur la plage sont topissimes !

El Nido, c’était magnifique, mais nous avons trouvé le lieu un peu trop touristique malgré que ce soit très chill ! Les plages étaient par contre complètement désertes et c’est un gros plus !


CORON – 20/25 mai 2017

Nous allons maintenant sur l’île de Coron notre « der des ders » étape aux Philippines !

Comment se rendre à Coron ? 1€=54PHP

Nous avons deux choix depuis El Nido :

  • Un fast boat à 1760PHP/pax, un ferry de 4 heures de trajet, départ à 6h du matin,
  • Ou un slow boat à 1200PHP/pax, un énorme bangka de 6 heures de trajet, déjeuner inclus, départ 8h30.

Le choix est vite fait : nous réservons notre slow boat directement au port, à l’agence Bunso Transport ! 😉

Le trajet est très agréable, comme un air de croisière, où nous dormons comme des kosovars ! 😳

Où dormir à Coron ? 1€=54PHP

Nous prenons un Jeepney pour nous emmener en centre ville (40PHP/pax). Nous n’avons pas de logement réservé et à notre plus grande surprise tout est fully booked… Une recherche acharnée de 2 heures commence afin de trouver un logement !

Nous prenons finalement une nuit dans un motel via Agoda, pas le meilleur logement que nous ayons eu aux Philippines, mais le moins cher : Coron Reef Pension, 9€ la chambre double sur matelas gonflable, avec clim (première fois que nous l’avons aux Philippines), avec salle de bain privée mais douche au seau, sans wifi ! 😆

Ensuite, allégés de nos sacs-à-dos, nous nous mettons à la recherche d’une autre chambre un peu plus « confortable », pour les 4 prochaines nuits : Zuric Pension House, 800PHP chambre avec ventilateur et salle de bain privée. Pas le meilleur logement mais le wifi est bon ! 😉

La ville de Coron.

La ville de Coron se situe sur l’île de Basuanga, à ne pas confondre avec l’île de Coron, qui se situe juste au sud, faisant toutes partie de l’archipel des Calamians !

La ville en elle-même n’a pas grand intérêt à part pour y dormir, car Coron est plutôt LE spot de rêve au monde pour les plongées en épaves, datant de la seconde guerre mondiale (plus d’une vingtaine de navires de la marine japonaise, coulés par les avions américains le 24 septembre 1944) ! Mais il y a aussi dans les alentours des plages sauvages, des lagons aux eaux cristallines, ainsi que des montagnes karstiques pour attirer les « non plongeurs » !

Que faire à Coron ? 1€=54PHP

Nous consacrons notre première journée à nous reposer et à repérer nos activités des trois prochains jours !

Nous rencontrons Amandine&Arnaud, deux ariégeois (pas loin de Toulouse) en voyage pour presque 3 ans. Ils ont déjà fait 6 mois en Amérique Latine et plus d’un an en Australie, Nouvelle-Zélande et Papouasie, et débutent leur trip en Asie : nous avons beaucoup à échanger !!! Nous passons tout notre séjour à Coron ensemble ! 🙂

Coron Diver : nous réservons une journée de plongée (Martin : 2800PHP pour 3 plongées déjeuner inclus + 50PHP de taxe gouvernementale pour les épaves ; Serena : 600PHP, déjeuner inclus, pour accompagner en snorkeling) !

Programme de la journée :

  • East Tanga Gun Boat (profondeur 19 mètres), parfaite pour une première plongée en épave, également visible en snorkeling.
  • Olympia Maru (profondeur 25 mètres), incroyable et beaucoup plus impressionnante que la première.
  • Baracuda Lake (200PHP/pax) : plongée thermale sans combinaison, ce lac est connu pour ses impressionnantes différences de température pouvant atteindre 38°C, dues à ses couches successives d’eau douce, salée et saumâtre ! 😯 La profondeur de ce lac est inconnue. Énormément de poisson-chats et crevettes sont présents, et même… Un énorme barracuda (étonnant dans un Barracuda Lake) ! 😉

Ce centre de plongée est le moins cher que nous ayons trouvé à Coron, nous avons le service qui va avec le prix (chacun s’équipe soi-même, etc.), mis à part le fait que nous devons payer en plus les taxes gouvernementales (dans les autres centres, tout était inclus dans le prix), le tarif total reste moins élevé et nous n’avons eu aucun problème !

Le lendemain, nous décidons de ne pas louer de scooter, mais de prendre un Tricycle, car plus économique à 4, pour nous rendre à Cabo Beach et Maquinit Hot Springs (600PHP/4 personnes, aller retour).

Cabo Beach (50PHP/pax) : nous allons premièrement à la magnifique plage de Cabo ! Comme toutes les plages des Philippines, elle n’est pas du tout rafraichissante tellement elle est chaude ! 😆 Mais la vue est splendide sur les montagnes qui ressemblent fortement à celles vues sur notre boucle de Ha Giang (Vietnam) !

Nous y rencontrons une famille de filipinos qui a adopté un bébé singe quand il n’avait que quelques jours seulement, après que sa maman se soit faite tuer par un braconnier… Mimay fait entièrement partie de la famille, et vit en harmonie et en liberté avec les chiens et les poules, mais est très timide avec les inconnus ! ❤

Maquinit Hot Springs (200PHP/pax) : comme nous n’en avions pas assez avec la chaleur de l’eau de mer, nous allons maintenant dans une superbe source d’eau chaude… Très, très chaude ! Le bain est tout de même très agréable avec une vue sur la mer et les mangroves !

Island Hoping Tour : pour ce dernier jour, nous voulions louer un Bangka tous les 4 pour un island hoping personnalisé. Malheureusement la météo en a décidé autrement. Après la légère déception d’El Nido et les économies que nous réalisons, nous ne sommes finalement pas complètement mécontents ! 😉

Où manger à Coron ? 1€=54PHP

Dali Dali : un restaurant coréen qui passe tout de même bien ! 😉

Trattoria Altrove : le même restaurant italien qu’à El Nido (donc assez cher) !

Medusa : un restaurant où nous profitons de la wifi pour travailler notre itinéraire de l’Indonésie au bord de la piscine qui fait face à la mer ! 😎 Vegetable Omelet à 100PHP, Pancit et Fried Egg Rice à 120PHP.

Kaison Restaurant : un restaurant local vraiment pas cher (tofu&rice à 90PHP, ou pancit a 80PHP) !

Levine’s : un rooftop plus qu’agréable, avec des Torta Talong à tomber (100PHP), et les prix sont plus que raisonnables !

Coron, c’était cool, mais nous y avons surtout fait une très très belle rencontre ! ❤


MANILLE – 26 mai 2017

Nous nous rendons au port de Coron en Tricycle (20PHP/pax, oui nous avions payé le double à l’aller mais « c’est le jeu ma pauvre Lucette » 😆 ) et prenons un ferry de nuit à avec 2GO Travel, départ 16h30, arrivée 7h30 le lendemain (2685PHP/pax en cabine pour 6 avec salle de bain privée, dîner inclus). Le ferry donne comme un air de croisière ! Nous arrivons à l’heure, mais pour notre plus grand plaisir, nous n’avons pas de place pour accoster, du coup nous devons attendre 3 heures devant Manille, et ils nous offrent notre petit déjeuner ! En effet, choisir entre vagabonder dans les rues de Manille à partir de 7h30, ou dormir dans un lit hyper confortable jusqu’à 10h30, notre préférence est très claire ! 😆

Comme prévu, nous débarquons à 10h30. Nous prenons maintenant un Jeepney pour nous rendre en centre ville (50PHP/pax). Nous avons été prévenu que les environs du port n’étaient pas safe, nous allons rapidement comprendre pourquoi ! En partant, tous les passagers se mettent à enlever leurs bijoux pour les ranger précieusement, puis s’agrippent très fort à leurs sacs… Une porte à l’arrière du Jeepney se ferme (d’habitude tout est ouvert). Nous traversons maintenant un quartier très chaud, où des enfants dorment nus sur les trottoirs et des sans-abris sur des palettes… Peu après la sortie du quartier, tous les passagers descendent à part nous, nous sommes maintenant seuls et descendons plus loin à notre destination… Vraiment bizarre ! 😳

Nous passons notre journée au Robinsons Place Manila, le temple de la consommation de masse, le palais de la mal bouffe, le paradis du shopping…. Vous l’aurez compris, nous avons mangé comme des gros et Serena a refait sa garde-robe (Topshop et compagnie…) ! 😆

Nous prenons enfin un Grab (le Uber asiatique : 270PHP+45PHP de skyway) afin de prendre notre avion à 20h45 pour notre prochain pays !

Bye bye les Philippines et ton incroyable peuple, le plus honnête et accueillant que nous ayons rencontré pour le moment ! ❤


Prochaine étape : Indonésie !

Siargao, Philippines

Siargao – 8/13 mai 2017

Nous passons cinq jours sur l’île de Siargao, tout à l’est des Philippines !

Comment se rendre sur l’île de Siargao ? 1€ = 54PHP

  1. Depuis Dumaguete (île de Negros), nous prenons un premier avion à 6h45 de 30 minutes pour Cebu (Cebu Pacific : 36€/pax + 150PHP de Terminal Fee) où une escale de 3 heures nous attend, le temps de prendre notre petit déjeuner chez Starbucks ! 😉
  2. Ensuite, nous prenons un second avion à 10h30 d’une heure (Cebu Pacific : 45€/pax), pour nous rendre à Del Carmen, sur l’île de Siargao.
  3. Et enfin, nous prenons un van partagé (300PHP/pax) en direction de General Luna (GL pour les intimes), là où tout se passe à Siargao ! 😉

Où dormir sur l’île de Siargao ? 1€ = 54PHP

❤ Nous trouvons un logement de rêve pour les 5 prochaines nuits à General Luna : Pesangan Surfcamp ! Un spacieux bungalow à 950PHP la nuit avec salle de bain privée et une énorme terrasse équipée d’un hamac pour Martin et d’un lit pour Serena, avec s’il vous plaît, un VRAI wifi qui fonctionne dans les chambres ! 😉 De quoi chiller pendant des heures ! Et la cerise sur le gâteau : nous avons une cuisine à disposition, parfaite pour faire quelques économies ! 😀 C’est sans doute, un des meilleurs logements que nous ayons eu depuis le début de notre voyage !

L’île de Siargao.

Nous voici sur LE paradis des surfers et des hippies ! Beaucoup d’étrangers, mais aussi des locaux, viennent ici pour surfer et participer à des compétitions connues internationalement ! Mais c’est aussi l’île aux cocotiers, il y en a absolument partout (huile de coco everywhere), c’est une vraie jungle de cocotiers ! 😉

L’atmosphère y est vraiment très détendue, nous nous sentons très bien dès notre arrivée ! 🙂 Cette île a vraiment tout pour passer un séjour de rêve… Tout, sauf que la pluie tropicale, la vraie de vraie, s’est abattue sur l’île durant nos 3 derniers jours… 😡

Que faire sur l’île de Siargao ? 1€=54PHP

Nous louons un scooter pour toute la durée de notre séjour avec notre guesthouse (350PHP/jour) !

Palak’a Siargao Dive Center : dans le but de faire des plongées plus profondes et sur épaves, Martin passe son Advanced Open Water Diver PADI, c’est-à-dire son deuxième niveau de PADI, dans un centre tenu par un français, Damien. Même si Martin parle parfaitement bien l’anglais, c’est tout de même plus pratique d’apprendre avec un français ! Il fait au total 5 plongées, dont une de nuit (le bad), avec laquelle il se découvre une nouvelle passion ! 😉

Magpupungko Tidal Lagoons (50PHP/pax + 20PHP/scooter) : situé dans la ville de Pilar, ce lagon est un super spot, accessible seulement en marée basse (dans les alentours de 11h au moment de notre visite), où des creusements dans la roche ont créé des incroyables piscines naturelles d’une profondeur de probablement 5 mètres, avec pleins de poissons piégés le temps de la marée basse (dont quelques serpents) !

Avec son masque surface, Serena pourrait rester des heures à explorer ce lagon, et Martin pourrait y faire des sauts toute la journée… Si seulement la marée ne remontait pas aussi vite ! 😉

En effet, juste à côté, il y a la mer qui nous offre un incroyable spectacle de vagues bleues turquoises (avis aux amateurs de surf) !

Lors des marées hautes, l’accès aux lagons est formellement interdit ! C’est un lieu mystérieux et fascinant à la fois ! 😯

Tayangban Cave Pool (70PHP/personne) : une très belle piscine naturelle dans une cave ! Sympathique, mais l’entrée est un peu chère à notre goût si nous ne visitons pas la cave (visite guidée d’une heure dans le noir incluse dans le prix) ! 😉

Cloud 9 : le spot pour les surfers, avec d’un côté les petites vagues pour les débutants et de l’autre des vagues impressionnantes pour les professionnels !

Sugba Lagoon : nous sympathisons avec nos voisins, Philippine&Yoran, un couple de français infirmiers originaires de Nantes 😉 et décidons de faire une excursion en bateau tous les 4 !

Nous nous rendons au port de Del Carmen, où nous louons un Bangka pour nous rendre au Sugba Lagoon (1600PHP/Bangka + 100PHP/pax de taxe gouvernementale).

Nous commençons par une balade de 30 minutes dans les plus grandes mangroves des Philippines, pour arriver au fameux lagon !

Ici, seulement une petite cabane permet d’avoir un pied à terre ! Nous louons un stand up paddle (200PHP/heure ou 500PHP/jour) pour aller explorer les alentours ! C’est très sympathique, mais l’absence de soleil vient sans doute gâcher notre plaisir (mais merci, il ne pleut pas). L’eau est assez claire pour y voir les nombreuses méduses à tentacules filandreuses ! 😯 La baignade sera pour plus tard !

Depuis la cabane, il y a un plongeoir, au plus grand bonheur de Tintin !

Au retour, nous nous prenons une énorme saucée pour clôturer en beauté notre séjour à Siargao, ce qui nous conforte dans le fait de repartir le lendemain !

Nous voulions faire le Island Hoping Tour (Naked Island, Daku et Guyam Island), mais la météo ne nous en a pas donné l’occasion ! 😦

Que manger sur l’île de Siargao ? 1€=54PHP

Palak’a Siargao Dive Center : ce centre de plongée fait aussi restaurant-bar au bord de la plage ! Les crêpes sont excellentes (mais un peu petites pour les gros estomacs que nous sommes 😳 ) !

Ronaldo’s Inn : un petit restaurant local que nous ne conseillons pas forcément (le Pancit Canton bof bof) ! 😆

Curry Pot : des vegetable curry thaï à 180PHP ! C’est pas mal, mais un peu cher !

Le meilleur que nous ayons trouvé est un petit shop qui fait également buffet local dans la même rue que notre logement ! Nous y allons matin-midi-soir, le riz est à 20PHP + une Torta Talong (l’aubergine entière cuisinée avec des tomates, oignons et des œufs) à 35PHP, légumes à 20PHP, et les œufs du petit déjeuner sont à 15PHP. Au final, beaucoup plus rentable que de cuisiner soi-même (fainéants que nous sommes) ! 😉

L’île de Siargao a pour nous tout pour plaire, mais nous n’avons vraiment pas été chanceux avec la météo ! Cela nous donnera une bonne raison de revenir ! 😉

Prochaine étape : Palawan !

Les Visayas : Bohol, Siquijor et Apo Island, Philippines

Les Visayas : Bohol, Siquijor & Apo Island – 27 avril/7 mai 2017

Nous passons 11 jours dans les Visayas, dans le centre des Philippines, où nous rejoignons Fanny&Donatien, nos deux copains parisiens, en vacances aux Philippines pour deux semaines ! Ce sont les premières personnes que nous voyons durant notre voyage et cela fait tout de même du bien d’enfin voir des visages familiers !!! 😉


BOHOL – 27/30 avril 2017

Notre première étape est l’île de Bohol.

Comment se rendre sur l’île de Bohol ? 1€=54PHP

  1. Nous prenons un avion Hanoï/Manille (Cebu Pacific 81€) à 1h15 du matin et arrivons à 5h35 (il y a 1 heure de décalage horaire en plus).
  2. Depuis Manille, nous prenons un second avion pour Tagbilaran (île de Bohol), très cher puisque nous l’avons booké la veille pour le lendemain (Air Asia 162€) ! Il est à 11h55 pour 1 heure et demie de vol, donc nous avons plus de 6 heures à attendre dans un terminal pour les vols domestiques des plus inconfortables ! 😦
  3. De l’aéroport de Tagbilaran, nous prenons un Tricycle (30PHP/personne), le tuk-tuk local, pour nous rendre à la bus station (Integrated Bus Terminal).
  4. Nous prenons pour finir un Jeepney (27PHP/personne), qui est une Jeep transformée en bus local, pour aller jusqu’à la ville de Loboc, puis marchons les 2km qui nous séparent de notre logement ! Nous sommes de suite immergés dans la vie locale et nous adorons déjà ! 😀

Après cette nuit blanche, nous avons un grand besoin de repos ! 😯

Où dormir sur l’île de Bohol ?

Nous réservons via Agoda, 3 nuits au Nipa Huts Village (Loboc) : 12€ le bungalow avec salle de bain privée. C’est une guesthouse avec 6 bungalows en bois, tenue par une famille locale adorable !

Nous sommes complètement perdus dans la jungle, au bord de la rivière Loboc, d’une magnifique couleur verte émeraude ! C’est hyper paisible de dormir avec le bruit des animaux (mais sauf de se faire réveiller par les coqs à 3h du matin, un basic en Asie), un véritable havre de paix ! 😉 Il y a juste la salle de bain qui est un peu trop rustique pour nous ! 😆

L’île de Bohol.

Nous sommes en Asie mais pourtant nous n’avons pas l’impression de l’être !

Il y a une très forte influence américaine avec des terrains de basketball absolument partout, beaucoup de fast food, donuts et tout genre de mal bouffe (ici nous ne mangeons plus du tout avec des baguettes) ! De plus, ils parlent parfaitement bien anglais et cela fait vraiment plaisir ! 🙂

Mais il y’a aussi un côté caribéen, avec les cocotiers, le style vestimentaire, une vie à la cool et leur langue locale ressemble fortement à l’espagnol (colonisation, quand tu nous tiens) ! Tous les noms d’îles et de villes se prononcent à l’espagnol et ils appellent les blancs les Gringos ! De plus, comme en Martinique, il y a énormément de chats, un vrai paradis ! 😉 Nous notons aussi, qu’ils sont majoritairement chrétiens (prière avant de prendre un transport, messe du soir), il y a des églises dans chaque ville, des chapelles dans les aéroports ou les petits villages et aussi des cimetières ! Cela change des pagodes ! 🙂

Le seul côté asiatique que nous relevons est leur physique, leur goût pour les selfies et le fait qu’ils adorent le karaoké ! 😆

Nos premières impressions sont très positives, nous nous sentons biens et les locaux sont incroyablement gentils, souriants et aidants !! Ils ont une joie de vivre, c’est un vrai plaisir de les côtoyer ! 😀

Que faire sur l’île de Bohol ? 1€=54PHP

Le premier jour, nous louons un scooter (350PHP/jour à notre guesthouse) afin d’explorer l’île !

Tarsier Sanctuary (60PHP) : il s’agit du vrai sanctuaire de l’île, où les tarsiers, espèce primate en voie de disparition, sont bien traités : interdiction de les toucher ! Ce petit animal ne supporte pas la vie en captivité, car sinon il se suicide (en même temps quel animal supporte la vie en captivité ? SHAME).

La visite est silencieuse pour ne pas les effrayer ! Ils sont en liberté dans une petite forêt protégée !

En arrivant, notre plus grande surprise fut la taille du tarsier !! Pas plus grand qu’un poing et tellement mignon ! De plus, il est d’une lenteur extrême, sa tête peut tourner sur 360° et ses yeux sont fixes !

Gros coup de cœur pour ce vulnérable petit animal qui a inspiré Yoda et E.T. ! ❤

Bilar Man-Made Forest : sur notre route vers le nord, nous traversons une magnifique et impressionnante forêt plantée par l’homme !

Pangas Waterfall (10PHP) : une petite cascade, sans grand intérêt car nous ne pouvons pas nous baigner à cause du courant trop fort (mais la couleur ne donne pas non plus envie) ! 😳

Chocolate Hills (FREE?) : nous arrivons après 17h, raison peut-être pour laquelle nous ne payons pas l’entrée, mais à priori le prix est de 50PHP. Nous devons gravir une colline pour bénéficier d’un superbe point de vue sur les chocolate hills ! C’est incroyable ces plus de 1 200 collines coniques, parfois hautes de 120m qui sortent de la terre ! Le coucher de soleil donnent des couleurs encore plus magnifiques ! 😯

Le lendemain, nous partons à 4h du matin en Tricycle (400PHP/4 personnes) en direction du port de Baclayon, d’où nous partons pour une journée en Bangka, le bateau typiquement local, pour une excursion à Pamilacan Island (3000PHP/4 personnes), réservée avec le Municipal Tourism Office.

Programme de la journée :

Dolphins watching : pendant le lever du soleil, nous ne voyons pas un, ni deux, ni dix, mais bien une centaine de dauphins en train de chasser pour leur petit déjeuner ! Ils nagent autour de notre bâteau, se suivent à la chaîne puis d’un coup plongent et ressortent 5 minutes plus tard à un tout autre endroit ! C’est impressionnant et paisible à voir, de plus est, que nous sommes le seul bateau présent !

Snorkeling Sanctuary (250PHP) : depuis l’île de Pamilacan, nous prenons un tout petit Bangka pour faire du snorkeling au « sanctuaire » (ils aiment appeler tous les spots de snorkeling ainsi, et il faut payer une taxe au gouvernement). C’est très sympa mais nous se sommes pas plus impressionnés que cela par ce que nous voyons !

Snorkeling Corail Garden (200PHP) : nous allons maintenant à un deuxième spot, et là c’est complètement magnifique ! Les coraux colorés sont splendides et il y a beaucoup plus de poissons avec un tombant incroyable !!

Ensuite farniente sur la magnifique plage de Pamilacan !

Puis vers 15h, nous reprenons le bateau retour en direction du port de Baclayon et prenons un Jeepney (20PHP/personne) pour retourner à Loboc !

À 18h30, nous partons pour un Fire Fly Watching Trip directement avec notre guesthouse (300PHP, négocié 275PHP/personne, possible de trouver moins cher ailleurs) : il s’agit d’une balade nocturne en Bangka pour aller voir les lucioles ! Nous nous attendions à naviguer au milieu de millier de lucioles volant autour du bateau, mais finalement elles sont toutes regroupées autour des arbres, clignotant comme des guirlandes de Noël ! Cela reste tout de même impressionnant ! 😉

Où manger sur l’île de Bohol ? 1€=54PHP

Nous mangeons la plupart du temps à notre guesthouse, qui ne possède pas de carte mais sert de très bon vegetable and rice à 100PHP (180PHP les plats carnivores), et des œufs avec boissons chaudes à 80PHP pour le petit déjeuner !

Ailleurs, nous ne trouvons pas vraiment notre bonheur, beaucoup de viande ou de poisson. Nous avons été contraints de manger du riz avec de la sauce soja au Genaro’s Grill, car n’avons rien trouvé d’autre (mais Donatien, le seul carnivore de la team, a trouvé les grillades de gambas excellentes 😉 ) !

Sur l’île de Pamilacan, nous mangeons au Pamilacan Mary’s Cottage, assez cher puisqu’ils ont quasi le monopole (200PHP plat végétarien, 350PHP plat carnivore, Coca-Cola inclus), mais c’est très bon !

Histoire à part…

Un matin, le propriétaire de la guesthouse nous appelle pour nous montrer quelque chose ! Sa famille est regroupée au bord de la rivière. Ils sont en train de décortiquer un tronc d’arbre sorti de l’eau, pour prendre les très nombreux vers qui se trouvent à l’intérieur (comme dans le roi lion) ! Nous demandons s’ils les cuisinent au barbecue, l’un d’eux nous répond non et en mange un tout cru sous nos yeux ! 😯 AHAHAH ! « Un peu gluant mais appétissant »… (Heureusement que nous sommes végétariens).

Nous avons adoré notre séjour sur l’île de Bohol, le côté jungle nous a énormément séduit (malgré la moiteur), une journée de plus n’aurait pas été de trop ! 😉


SIQUIJOR – 30 avril/4 mai 2017

Notre deuxième étape est l’île de Siquijor.

Comment se rendre sur l’île de Siquijor ? 1€=54PHP

  1. Après avoir rejoint la route principale, nous prenons un Jeepney Loboc/Tagbilaran (27PHP), puis marchons jusqu’au port, le temps de tirer de l’argent.
  2. Ensuite, nous prenons un Speed Ferry Bohol (Tagbilaran)/Siquijor (Larena) OceanJet, départ 11h : 700PHP/personne + 20PHP/personne pour le Terminal Fee + 50PHP/sac (ou 100PHP pour les gros sacs).

Où dormir sur l’île de Siquijor ? 1€=54PHP

Dès notre arrivée au port de Larena, nous allons au Tourism Center, où nous louons un scooter (300PHP/jour), et partons pour la tournée des guesthouses ! Au bout du deuxième essai, nous trouvons notre petit havre de paix au nord de l’île à Sandugan pour les 4 prochaines nuits : le Islander Paradise Beach Resort ! Des bungalows au bord de la plage pour 900PHP/nuit ! Un paradis comme son nom l’indique avec de somptueux couchers de soleil ! 😉

L’île de Siquijor.

Cette île est beaucoup plus petite que celle de Bohol. Quand nous demandons aux locaux, où est-ce que la plage est la plus belle, ils nous répondent qu’elle est magnifique partout sur l’île ! 😆

Le tour de l’île par la route fait 75km.

Que faire sur l’île de Siquijor ? 1€=54PHP

Nous allons un après-midi, du côté de San Juan, la ville la plus « touristique » de l’île, où tous les resorts luxueux se trouvent !

Lugnason Falls : nous regardons sur Instagram pour voir à quoi ressemble cette cascade. Elle est splendide, d’une couleur bleue limestone et il y a même des sauts possibles ! Tous contents nous y allons avec entrain ! Arrivés sur place, la cascade est sèche… Mais sèche comme personne ne peut l’imaginer ! Même pas un filet d’eau pour nous faire imaginer la présence éventuelle d’une cascade ! Too bad, il faudra revenir après la saison des pluies ! 😆

Paliton Beach : nous allons alors plus au nord, vers la toute petite plage de Paliton ! Elle est superbe ! Il est 16h30, nous y resterons jusqu’au coucher du soleil ! À peine au bout de quelques minutes de baignade : MÉDUSES !!! Les plus grosses méduses que nous ayons vu jusqu’à présent : elles sont noires de la taille d’une main ! Mais pas de soucis, elles sont inoffensives ! 😉 Le coucher de soleil est somptueux, d’une couleur rose/mauve !

Nous passons les deux journées suivantes du côté sud-est de l’île vers Maria et Lazi.

Salagdoong Beach (30PHP/personne + 10PHP/scooter) : c’est un petit complexe aquatique, mais la plage est vraiment très belle, l’eau est magnifique et il y a une installation pour faire des sauts (peut être 5 et 7 mètres ?) ! Il y a majoritairement des touristes locaux, l’ambiance y est très cool ! 🙂

Cambugahay Falls (FREE + 10PHP/scooter) : c’est une magnifique cascade avec une eau couleur limestone comme nous les aimons et plusieurs bassins pour se baigner !

Kagusua Beach (30 PHP) : une magnifique plage, peut-être la plus belle de l’île, avec une eau cristalline, et des roches karstiques ! Par contre, il faut y aller le matin ou en début d’après-midi, car à partir d’une certaine heure toute la plage est sous l’ombre !

Nous avons été moulte fois averti, que sur cette plage, il faut faire attention à ses affaires car il y a beaucoup de vols ! Nous sommes quasiment seuls sur la plage, à part Martin qui oublie la Go Pro sur un rocher en repartant, nous ne nous sommes rien fait voler ! 😉

Sur le chemin retour, dans le centre de l’île, nous montons en haut d’un point de vue, pour bénéficier d’un paisible coucher de soleil sur les îles de Negros et de Cebu !

Où manger sur l’île de Siquijor ? 1€=54PHP

❤ À côté de notre logement, nous allons tous les jours à une petite paillote nommée Ayan’s. La propriétaire, Ayan, est adorable, aux petits soins pour nous, et les plats sont délicieux, en particulier le Torta Talong, une spécialité locale composée d’une aubergine entière, cuisinée avec des tomates, oignons et oeufs (120PHP), avec du garlic rice (40PHP), notre coup de cœur culinaire pour l’instant aux Philippines ! Second plat que nous aimons : le Pancit Canton, qui n’est rien de plus qu’un Fried Noodle (manger végétarien ici, est très compliqué) ! 🙂 Nous découvrons aussi notre boisson officielle des Philippines : le jus de Calamansi ! Des minis oranges/citrons acidulés comme jamais ! 😀

Du côté de San Juan, nous déjeunons au Baha Bar, un restaurant qui propose toute sorte de cuisine (local, seafood, burger, pizza, etc.). Nous goûtons au veggie burger avec un steak de banane, un peu spécial, mais ça passe ! Le mango shake est quant à lui merveilleux ! 😉

Du côté de Maria et Lazi, nous déjeunons au Princesa Bulakna, sur les conseils du Lonely Planet. Nous évitons souvent les restaurants proposés par le guide et nous comprenons une nouvelle fois pourquoi : le resort est vide ainsi que le restaurant, et la nourriture est très (trop) grasse. De plus la plage est très polluée… 😦

Histoire à part…

❤ Le dernier jour, nous sommes invités à déjeuner chez Ayan, la propriétaire de notre restaurant fétiche, où une Fiesta est organisée à l’occasion de San Vicente ! En effet, le 2-3 mai est une grosse fête à Larena ! Toutes les familles se rassemblent pour manger, et toutes les personnes qui passent devant la maison sont conviées !

Nous vivons un moment privilégié avec Ayan et toute sa famille, amis et inconnus ! Un vrai moment de partage ! Cochon de lait (Lechon) fraîchement tué et roti pour les carnivores, et tempuras de légumes et salades pour les végétariens, nous nous régalons ! 😎

Il n’y a aucun doute sur l’hospitalité des Filipinos, ils savent recevoir bien comme il faut ! 😀

Notre logement à Siquijor était topissime, un vrai coup de cœur ! L’île est très belle et les plages sont magnifiques, mais mis à part cela, il n’y a pas grand chose à faire à part chiller ! 😆


APO ISLAND – 4/7 mai 2017

Nous partons pour notre troisième étape sur l’île d’Apo !

Comment se rendre sur l’île d’Apo ? 1€=54PHP

Le trajet paraît très compliqué, mais au final tout se suit très bien !

  1. Départ à 7h du matin. Nous quittons notre resort de Sandugan en scooter et les rendons au port de Larena.
  2. Nous prenons ensuite un Tricycle (25PHP/personne), pour aller au port de Siquijor. Nous sommes au départ 5 avec le chauffeur, nous finissons à 10, en sachant qu’il s’agit d’un tuk-tuk tiré par une seule petite moto ! 😆
  3. Nous prenons maintenant un Speed Ferry en direction de Dumaguete, sur l’île de Negros (départ 8h30, 230PHP/personne + 50PHP/sac + 14PHP/personne pour le Terminal Fee).
  4. Ensuite, nous marchons jusqu’au Ceres Bus Terminal (1,9km), le temps de snacker un petit quelque chose, puis prenons un bus local sans clim en direction de Bayawan et nous nous arrêtons au village de Malatapay (28PHP/personne) !
  5. D’ici, nous prenons un Bangka (300PHP/personne), pour une traversée très éclaboussante, pour enfin arriver sur l’île d’Apo. Arrivée à 12h ! 🙂

L’île d’Apo.

Cette toute petite île est le paradis du snorkeling et des plongées ! Elle est connue pour ses tortues visibles à quelques mètres de la plage ! Il y a un petit village que nous pouvons renommer la foire aux coqs ! 😆

Il y a seulement 3 hôtels sur l’île et quelques homestay dans le village ! Les visiteurs viennent surtout en excursions en bateau le matin, depuis l’ile de Negros ou de Siquijor, mais l’après midi nous avons l’île pour nous tout seul, c’est un vrai paradis tranquille ! 😉

Où dormir et où manger sur l’île d’Apo ? 1€=54PHP

Nous passons 3 nuits au Liberty’s Lodge & Dive Resort, 2150PHP la chambre double standard avec salle de bain privée, en pension complète. Finis les bungalows, mais nous nous trouvons tout de même à 10 mètres de la plage !

Nous ne passons pas les meilleures nuits de nos vies, car l’électricité est coupée toutes les nuits et à des heures absurdes en journée, donc le ventilateur avec ; il y a beaucoup de chiens et de coqs dans les alentours (nous vous épargnons le dessin) et surtout c’est la fête des moustiques…

Par contre, le restaurant est très bon et copieux, avec des options végétariennes (pizzas, pâtes et curry) ! Nous conseillons les pancakes aux fruits au petit déjeuner ! 😀

Que faire sur l’île d’Apo ?

Sur Apo Island, il n’y a pas grand chose à faire à part nager avec les tortues (rien que ça tient 😉 ) ! Pas besoin d’aller bien loin, elles sont juste devant la plage, pour le plus grand plaisir de Serena (pour ceux qui ne savent pas encore, elle a une peur bleue de l’eau) ! Il y a aussi des jardins de coraux splendides et une grande variété de poissons (au cas où nous serions lassés des tortues) !

Il y a plusieurs sites de plongée autour de l’île, mais à cause d’un début d’otite, Martin ne veut pas tenter le diable ! 😦

Le tour de l’île se fait facilement, avec quelques autres plages et des view points, mais la plage principale est la mieux (moins de courant et il y a les tortues pardi) ! Le village d’Apo est très animé avec une vie locale bien présente (karaoke is life) !

Le seul bémol que nous mettons sur cette île, est que nous devons payer un droit d’entrée de 100PHP/personne pour la protection de la faune et la flore, mais nous avons vu pleins de « guides » avec des nageurs novices (des pires que Serena, oui c’est possible), marcher sur les coraux, toucher les tortues et même leur donner des coups avec leurs perches GoPro ! De plus, les bateaux devraient être interdits dans cette zone, où les eaux sont peu profondes et les tortues très présentes… Nous avons été un peu scandalisés, et déçus… 😯

Histoire à part…

Sur la plage de Kan Uran, complètement déserte, nous trouvons 3 petits chatons abandonnés, très sociables et pas du tout effrayés par l’homme, avec du riz déposé sur un morceau de carton… Nous leur construisons une petite cabane et leur donnons de l’eau dans une noix de coco…

C’est avec le cœur lourd que nous rentrons au resort en comptant revenir le lendemain…

Nous retournons les voir avec de quoi les nourrir, mais malheureusement l’un d’eux n’a pas survécu à la nuit, sans doute attaqué par un animal… C’est décidé, nous n’allons pas les laisser une minute de plus ici, nous les cachons dans notre sac à dos pour ne pas être repérés par les locaux qui les auraient éventuellement abandonnés, et les ramenons au village pour les relâcher dans une maison, où nous pensons qu’ils pourront être bien…

Dès l’entrée du village, nous voyons une maman tortue (la race du chat, pas tortue l’animal 😆 ), en train d’allaiter un chaton roux, accompagné d’un papa roux ! Incroyable, c’est sans aucun doute leur famille ! Nous les relâchons et après quelques reniflements, la maman les reconnait tout de suite (léchouille à l’appui) ! Elle nous regarde longuement, puis part sous une maison avec ses 3 chatons enfin réunis ! Nous voilà rassurés ! ❤

Apo c’était incroyable mais malheureusement notre dernière étape avec les copains Fanny&Donatien qui repartent sur Paris ! Un grand merci de nous avoir rejoint dans notre tour du monde et nous espérons vous revoir très très vite (if you know what and where we mean 😉 ) ! ❤ ❤


DUMAGUETE – 7/8 mai 2017

Nous repartons sur Dumaguete (Bangka à 300PHP/personne + bus local climatisé à 34PHP/personne), où nous dînons dans un excellent italien Ciao Bella qui sert de succulentes pâtes fraiches, puis nous passons la nuit au Coastal Inn (432PHP/chambre double avec salle de bain privée ET internet dans la chambre, si rare aux Philippines 😆 ), avant de prendre notre avion pour notre prochaine étape le lendemain à 6h45 (course en Tricycle City Center/Aéroport : 60PHP) !


Prochaine étape : Siargao !