Katmandou et sa vallée, Népal

Étape 14, Katmandou, 1 million d’habitants, 1 337m d’altitude – 5/21 novembre 2016

Nous quittons Lumbini en bus local de nuit pour prendre la direction de la mythique Katmandou !

Le bus local n’est pas le moyen le plus confortable pour voyager au Népal, mais c’est le plus économique ! Avec les trous, la poussière, les klaxons à gogo, les passagers qui montent et descendent toutes les 5 minutes, les pauses toutes les demi-heures et le froid glacial de la nuit… Nous passons une très mauvaise nuit !! Mais surtout, entre Martin qui rêve qu’il jongle avec un ballon sur son épaule, alors qu’en réalité c’est la tête de Serena qui rebondi lourdement dessus, et Serena qui rêve que le bus se fait attaquer par les zombies de The Walking Dead… Nos trajets sont toujours très mémorables !! 😉

Après 11 heures de route, nous arrivons enfin à Katmandou au petit matin et nous nous mettons à la recherche de la guest-house parfaite (c’est à dire la moins chère) dans le quartier très animé (et touristique) de Thamel ! 🙂

Katmandou est un rêve d’enfant pour Martin depuis qu’il a lu Tintin au Tibet… D’autant plus que les souvenirs de papa Lecasble font encore plus rêver : « Le plus beau des Tintins, que j’ai découvert semaine après semaine, planche par planche, pendant un an dans « Le journal de Tintin » auquel j’étais abonné, j’avais 11 ans… » !

Aux premiers abords, Katmandou est le temple de la pollution ! En effet, la ville est désavantagée par sa situation géographique : les hautes collines qui entourent la vallée empêchent la circulation de l’air, et les vents venus de l’Himalaya sont stockés dans la vallée sous une couche d’air plus chaud qui empêche les gaz polluants de s’échapper… D’où la nécessité de porter des masques anti-pollution !

De plus, la vallée a gravement été touchée par le tremblement de terre de 2015… Et les dégâts sont fortement visibles ! Beaucoup de monuments, dont certains classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, mais aussi des habitations ont été détruits…

Katmandou reste tout de même une ville très animée ! Les népalais sont toujours d’une gentillesse extrême, avec un sourire contagieux ! Les incantations tibétaines Om Mani Padme Hum à chaque coin de rue nous mettent de bonne humeur, les jeunes sont branchés, tatoués, piercés ( 😉 ), bref une super bonne ambiance règne ! Le seul hic : c’est super touristique, il n’y a que des occidentaux, et surtout beaucoup, beaucoup de francophones ! Le dépaysement n’est pas total !

La vallée de Katmandou a la plus grande concentration au monde de sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO… C’est pourquoi nous décidons d’y passer 15 jours !

#Katmandou part I

6J/6N

Nous prenons une première journée pour visiter la ville de Katmandou même !

La vieille ville de Katmandou est remplie de surprises. Nous flânons dans le lacis de ruelles afin de découvrir des cours bien cachées et des temples autant connus, que méconnus ! C’est sur la place de Durbar Square que les rois de la cité étaient couronnés. Malheureusement, une grande partie du site a été détruit lors du tremblement de terre de 2015…

Nous visitons ensuite les alentours proches de Katmandou, le tout à pied ! C’est plus économique et surtout plus écolo (la circulation ici est chaotique) !

#Swayambhunath

Nous partons visiter le splendide temple bouddhiste de Swayambhunath (aussi appelé le « Monkey Temple »), à l’ouest de Katmandou.

Après quelques 485 marches pour atteindre le temple, nous voilà arrivés au Montmartre népalais : au cœur d’une iconographie religieuse foisonnante, des magasins d’art et des touristes ! 😉 Cet ensemble architectural, dressé au sommet d’une colline, s’organise autour d’un stupa blanc resplendissant ! Les yeux de Bouddha sont un symbole récurrent au Népal et surtout dans toute la vallée de Katmandou ! Le signe en forme de point d’interrogation à l’emplacement du nez représente le chiffre 1 en népali, symbole de l’unité de toute vie. Et entre les deux yeux, le troisième œil représente la clairvoyance du Bouddha… 😉

#Patan

Nous partons la journée suivante, au sud de Katmandou, dans la ville de Patan, la cité de beauté (Lalitpur), où la principale chose à voir est le Durbar Square (encore un !). Comme à Katmandou, il s’agit de la place royale ! Il s’agit d’une énorme concentration de temples à l’architecture newar ! La ville de Patan a été moins touchée par le séisme que Katmandou, mais les dégâts sont tout de même grandement visibles ! En plus de cette place royale, il y a dans toute la ville, une multitude de places (« tole« ) et de cours (« bahal« ), à découvrir en flânant par hasard, et en passant par des petites portes menant à elles… Nous avons un peu l’impression d’une Barcelone à la népalaise ! 🙂

#Pashupatinath

Le lendemain, nous passons rapidement à Pashupatinath, à l’est de Katmandou, haut lieu de la spiritualité hindoue. C’est l’équivalent de Varanasi en Inde pour le Népal ! La ville possède le temple hindou le plus important du Népal ! Mais il est interdit d’accès aux non hindous…

dscf6161

#Bodhnath

Nous continuons notre route plus au nord, en direction de Bodhnath, afin de voir le plus grand stupa d’Asie (et oui, encore un stupa !). Il est vraiment énorme, d’un blanc étincelant et surtout, magnifique ! Nous adorons l’atmosphère qui y règne ! Des centaines de pèlerins accomplissent chaque jour des circumambulations rituelles autour du dôme en tournant les moulins tibétains, sous les yeux vigilants du Bouddha qui les observe depuis la tour centrale dorée !

La ville de Bodhnath est majoritairement peuplée de réfugiés tibétains qui ont fuit la Chine, d’où la présence de plusieurs monastères tibétains aux alentours du stupa !

dscf6189 dscf6193

Nous quittons notre guest-house à Thamel afin d’aller un peu plus loin dans la vallée !

#Bhaktapur part I ❤

81 748 habitants, 1 401m d’altitude – 1J/1N

Première étape, nous prenons un bus local d’une heure en direction de la ville de Bhaktapur, 15km à l’est de Katmandou, appelée aussi la cité dévôts ! Il s’agit de la troisième des cités-États médiévales avec Katmandou et Patan. Nous trouvons une guest-house plus que parfaite (absurdement pas chère !) dans le centre ville !

Cette cité possède le plus grand Durbar Square de la vallée avec des places médiévales entourées de temples, nous flânons dans les ruelles tortueuses bordées de maisons en briques rouges et découvrons des placettes cachées ornées de temples, de statues, de citernes et de puits, où sèchent grains et poteries au sol, mais surtout des chats noirs un peu partout (notre Shasha nous manque atrocement) !!! Nous avons l’impression que le temps s’est arrêté à Bhaktapur, comme si la ville vivait toujours comme autrefois, afin de préserver fièrement son patrimoine culturel !

Ici, nous trouvons aussi beaucoup de street food, et surtout, les meilleurs yaourts au monde : le Juju Dhau (roi des yaourts) ! Ce n’est pas ici que Serena réussira à devenir vegan ! 😉

dscf6244 dscf6292

#Dhulikhel

9 809 habitants, 1 625m d’altitude – 1J/1N

Au petit matin, après un bon petit déjeuner (muesli/curd, pancake), nous laissons nos gros sacs à dos à la guest house et partons pour notre road trip de 3 jours avec nos petits sacs à dos ! 😉

Nous prenons la direction de l’Araniko Highway afin d’attraper un bus local en direction de Dhulikhel, qui se situe 16km plus à l’est ! Ici, il n’y a pas d’arrêt de bus, il faut se mettre au bord de la route, et dès qu’un bus passe, crier sa destination ! À tour de rôle, nous crions Dhulikhel ? Dhulikhel ? Au bout du 6ème bus (en l’espace d’à peine 5 minutes), nous montons finalement dans le fameux bus ! Venant de Katmandou, il est bondé ! Nous nous retrouvons donc debout dans le couloir central… Rien de vraiment étrange quand nous connaissons les transports parisiens… Sauf qu’ici la hauteur sous plafond du bus n’excède pas les 1m70 !! Ahah, et bien sûr nous avons la chance (ou la mal chance cette fois-ci) d’être grands (1m79 et 1m82) !!! Nous passons les premières minutes de trajet tout recroquevillés avec un fou rire, et sous les rires très amusés des népalais !!! Heureusement, au bout de 15 minutes, un adorable passager nous appelle au loin pour nous montrer deux places libres ! Ouf !

Une fois arrivés, nous trouvons une paisible petite guest-house familiale, perdue dans les collines, loin de l’agitation urbaine, qui possède un énorme potager ! La cuisine est préparée avec les propres légumes bio de la ferme et nous pouvons cueillir nous-mêmes des mandarines, qui sont juste merveilleuses ! En plus de tout cela, la guest-house offre une vue dingue sur les montagnes !!! Effectivement, cette ville est l’un des endroits les plus prisés pour observer les cimes de l’Himalaya ! Nous ne pensions pas revoir les montagnes de sitôt ! 😉 Mais Dhulikhel est aussi une authentique cité newar, où il fait bon flâner, avant d’attaquer un trek !

dscf6352

#Namobuddha ❤

1 750m d’altitude – 1J/1N

Après une bonne nuit de sommeil, un bon masala tea et des brioches du bonheur, c’est parti pour la montée vers Namobuddha. Nous sommes accompagnés d’un couple suisse/italien, Andrea&Christian, rencontré la veille dans notre guest-house !

La première épreuve est de grimper 1 000 marches pour arriver au temple Kali en passant par le Shanti Ban (une statue dorée du Bouddha) ! Le sommet offre une superbe vue sur la vallée de Katmandou et un premier aperçu de ce que va être cette randonnée !

dscf6389dscf6394

Nous continuons notre route sur des petits sentiers battus, à traverser moultes champs de rizières et moultes petits villages (dont Kavre et Phulbari), où nous rencontrons pleins de locaux, tous plus souriants les uns que les autres ! Cette balade monte et descend dans les montagnes, nous pouvons apercevoir le temple de Kali, perché sur son sommet, s’éloigner progressivement, mais surtout, ce trek nous offre un panorama absolument splendide sur les montagnes de l’Himalaya ! Les paysages sont à couper le souffle !

dscf6485 dscf6500 dscf6519 dscf6532

Au bout de presque 4 heures de marche, nous suivons les drapeaux de prières et nous apercevons enfin le monastère de Namobuddha ! Nous n’avons plus qu’à contourner une dernière crête !

Au sommet, nous trouvons un petit village, un stupa et le fameux monastère ! Avec ceux de Bodhnath et de Swayambhunath, le stupa de Namobuddha est l’un des 3 plus grands sites de pèlerinage bouddhique du Népal ! Ce serait ici, que Bouddha, quand il était Prince, se serait donné en pâture à une tigresse affamée… Le monastère est sans aucun doute le plus grand et le plus beau que nous ayons vu au Népal ! Il ressemble à un campus pour bonzes, avec une superbe vue sur les montagnes (pour changer) ! 🙂

dscf6568 dscf6586

Nous décidons de rester 1 nuit au monastère pour une mini retraite bouddhiste, afin d’assister à la vie des bonzes, à leurs prières et partager leurs repas… De plus, nous avons la chance d’être présents lors d’une très grande fête annuelle bouddhiste : la cérémonie de longue vie (Long Life Puja) ! Plus de 700 bonzes sont au monastère (au lieu des 160 habituels)…

Réveil à 4h30, pour la première prière du jour ! Plus de 200 bonzes sont présents dans la salle, les chants sont rythmés par les tambours, les instruments à vent, les timbales, où s’ajoutent les voix graves des bonzes, les voix douces des bonzesses et les voix innocentes des mini bonzes (tous plus mignons les uns que les autres !) ! Nous fermons les yeux et nous nous embarquons dans un tout autre monde !

5h30, le master des masters, Thrangu Rinpoche, un éminent tulku, est attendu ! Nous, les quelques centaines de bonzes et la dizaine de guests, sommes tous en ligne le long de l’allée qui mène au monastère pour accueillir comme il se doit, cette grande figure du bouddhisme ! Un majestueux orchestre précède la voiture du maître ! Nous baissons tous la tête en signe de respect ! Impressionnant !

6h45 de retour dans la salle de prière, où nous allons petit-déjeuner. Après une prière, des bonzes nous apportent assiettes, cuillères, verres, curry de légume, 2 énormes muffins, de la pâte à tartiner et du thé ! C’est ROYAL ! Le repas se fait dans le silence absolu. Nous apercevons des bonzesses se faire passer discrètement des petits piments 😉 ! La fin du repas est suivie de quelques minutes de méditation. Le silence règne et cela fait un bien fou ! Puis c’est reparti pour une prière, toujours aussi envoûtante !

Namobuddha est un énorme coup de cœur, et nous nous posons beaucoup de questions sur le bouddhisme et la voie du milieu…

#Panauti

1 437m d’altitude – 1J

Nous quittons en fin de matinée Namobuddha afin de rejoindre Panauti, le point d’arrivée de notre trek ! Le trajet commence par une descente assez raide dans la forêt, qui met à rude épreuve nos appuis ! Puis, nous traversons deux villages (Sankhu et Sunthan), ainsi que des paysages complètement différents de la veille, mais tout autant magnifiques ! La route est cependant beaucoup moins agréable : poussiéreuse et rocailleuse…

Nous arrivons à Panauti au bout de 2h30 sous une chaleur accablante, déjeunons dans un petit restaurant de rue et prenons le bus en direction de Bhaktapur ! Fin de notre road trip, qui était petit mais inoubliable !

#Bhaktapur part II

1J/1N

De retour à Bhaktapur, nous décidons de rester encore une nuit sur place pour profiter du calme de la ville dépourvue (en principe) de circulation et surtout de la pollution de Katmandou, mais également pour se prendre un énorme pot de Juju Dhau ! 😉

#Katmandou part II

6J/6N

De retour à Katmandou en bus local, nous nous dirigeons vers notre nouvelle famille d’accueil, trouvée via WorkAway ! Il s’agit d’une famille qui recueille des orphelins (5 garçons en ce moment qui ont entre 7 et 12 ans, dont 2 recueillis après le tremblement de terre de 2015…), ainsi que 8 chiens qui aident à l’éducation de ces enfants ! Ils vivent dans une énorme maison de 5 étages !

C’est juste une fantastique aventure, 5 autres volontaires (1 autrichien, 1 pakistanais, 1 allemand, 1 française et 1 anglaise) ont défilé durant notre semaine sur place, nous nous sommes sentis comme dans une immense famille !

dscf6724 dscf6786 dscf6828 dscf6939

Les 30 jours au Népal sont déjà finis… Nous avons adoré notre périple ! Les paysages sont magnifiques, l’architecture est impressionnante et les népalais sont d’une gentillesse extrême… Cependant, le Népal reste plus touristique que l’Inde… 😉

Prochaine étape : Kuala Lumpur (escale) !

Lumbini, Teraï Central, Népal

Étape 13, Lumbini, 50 000 habitants – 2/4 novembre 2016

Nous quittons la paisible ville de Pokhara à 8h30, en compagnie de Laura&Nicolas, pour prendre la direction de Lumbini, en bus touristique ! Après 8 heures de trajet, nous arrivons dans la ville natale de Siddhartha Gautama, plus connu sous le nom de Bouddha !

Effectivement, la reine Maya Devi aurait donné naissance au célèbre Bouddha historique à Lumbini, devenu un site religieux majeur qui attire des bouddhistes du monde entier, bien sûr inscrit au patrimoine mondial de l’humanité. La zone de développement de Lumbini est un vaste parc de 4km sur 2,5km, qui englobe des lacs paysagers et de nombreux monastères et stupas, construits par des communautés bouddhistes de toute la planète !

Nous passons 2 jours sur place, à explorer les environs et à nous imprégner de la sérénité des lieux.

#MayaDevi

Le temple de Maya Devi est le lieu précis où elle donna naissance à Bouddha. Il s’agit de ruines, autour desquelles a été construit un temple…

#WorldPeacePagoda

La troisième que nous voyons depuis notre tour du monde ! Toujours d’un blanc étincelant, la pagode de la paix, construite par des moines bouddhistes de l’organisation japonaise Nipponzan Myohoji pour promouvoir la paix dans le monde, est située à l’extérieur du site, mais est visible de loin depuis quasiment toute la promenade.

C’est en 1978 qu’a été créée la zone de développement de Lumbini. Depuis, des monastères extravagants bouddhistes du monde entier ont été construits, et représentent chacun l’interprétation du bouddhisme dans son pays. C’est comme un tour du monde de la philosophie bouddhiste !

Un long canal sépare les deux écoles : mahayana et theravada.

#Theravada

Il s’agit de la zone monastique est, les monastères de l’école theravada sont très répandus en Asie du Sud-Est et au Sri Lanka (les bonzes portent des robes de couleur safran).

Pagode Lokamani Pula du Myanmar

Pagode d’Or du Myanmar

Monastère de la Thaïlande

#Mahayana

Il s’agit de la zone monastique ouest, les monastères de l’école mahayana ont un style de prière plus bruyant, mais très rythmé et entraînant (les bonzes portent des robes de couleur bordeaux).

Temple mère de la Voie graduée vers l’Eveil (Temple de l’Autriche)

Grand stupa lotus Drigung Kagyud (Allemagne)

Grand stupa lotus Drigung Kagyud (Allemagne)

Monastère chinois Zhong Hua

Temple coréen

Temple vietnamien Phat Quoc Tu ❤

Nous terminons notre journée avec une magnifique prière au temple Druggyud Chöling Gompa (Singapour/Népal). Les gongs, les tambours, les chants des bonzes et les sons des divers instruments à vents nous hypnotisent complètement !

Lumbini est une étape indispensable dans la découverte du Népal ! C’est très reposant, malgré la chaleur et la poussière. Nous avons un avant goût de ce qui nous attend pour la suite du voyage en Asie du Sud-Est ! 😉

Prochaine étape : Katmandou et sa vallée !

Pokhara, Népal

Étape 12, Pokhara, 265 000 habitants, 884m d’altitude – 25 octobre/2 novembre 2016

Départ de Janakpur à 5h30, pour un interminable trajet en bus local de 13 heures en direction de Pokhara !! Les routes népalaises ne sont pas du tout confortables : entre énormes trous, poussière et klaxons à gogo, c’est assez agité (les trains indiens nous manquent déjà) ! Nous sommes, comme souvent, les seuls étrangers dans le bus… Quand soudain, en plein milieu de la journée, sortis d’un énorme nuage de poussière blanche dans les environs de Chitwan, apparaissent deux blancs ! Oui, deux occidentaux et plus précisément des français : Laura&Nicolas, eux aussi en tour du monde (c’est devenu tellement « has been » de nos jours de faire un tour du monde, ahah), avec qui nous avons sympathisé ! 🙂

Pokhara se trouve dans un cadre naturel spectaculaire : le massif himalayen de l’Annapurna forme la splendide toile de fond de Pokhara. De n’importe quel endroit nous pouvons apercevoir de magnifiques monts enneigés ! Dans cette zone, sur moins de 30km, l’altitude passe rapidement de 1000m à plus de 7500m !!! Cependant, nous ne nous croyons pas trop au Népal, il y a beaucoup d’étrangers (et surtout beaucoup de français) !

#Lakeside

Nous passons les deux premiers jours du côté de Lakeside, avec Laura&Nicolas.

Au programme, un lever matinal pour une paisible randonnée… En sortant de notre guest house, un homme court vers nous pour nous proposer… DES VIENNOISERIES CHAUDES ! Le bonheur ! Hummmmm c’est booooon (comme dirait notre cher Marc Lecasble) !!!

#PhewaTal

Nous commençons par nous balader le long du Phewa Tal. Il s’agit du deuxième plus grand lac du pays, c’est le centre de convergence des touristes à Pokhara ! Rani Ban, la luxuriante forêt de la Reine, donne aux eaux calmes une magnifique couleur émeraude. Par beau temps, les montagnes de l’Annapurna se reflètent à la perfection sur ce miroir.

#DevisFall

Ensuite, nous nous dirigeons vers la chute de Devi, également appelée Patale Chhango. Ces chutes marquent l’endroit où la Pardi Khola plonge dans un gouffre et disparaît sous terre dans un grondement assourdissant. Apparement, un suisse, David, et sa fiancée, seraient tombés et se seraient noyés dedans (en même temps, il n’y a aucun moyen de s’en sortir)… D’où le nom de Devi (déformation de David). Plutôt flippant et impressionnant !

#WorldPeacePagoda

Puis, nous entamons notre éprouvante montée vers la splendide Pagode de la Paix, qui offre une vue époustouflante sur le Phewa Tal et les montagnes en arrière-plan ! Perchée sur une étroite corniche au-dessus des eaux, la pagode, d’une blancheur éclatante, a été construite par des moines bouddhistes de l’organisation japonaise Nipponzan Myohoji pour promouvoir la paix dans le monde (deuxième que nous voyons avec celle de Darjeeling !). Et bien sûr, comme toujours, nous croisons des animaux partout sur notre chemin, pour notre plus grand bonheur ! 😉

#Doonga

Après une rude descente dans la forêt rocailleuse, nous rentrons à Lakeside sur un canot aux couleurs vives, à la rame, par le Phewa Tal.

#Paljorling

En fin de journée, nous visitons un paisible camp de réfugiés tibétains, Paljorling, où Martin s’est improvisé une partie de foot avec les enfants, sous un magnifique coucher de soleil sur les montagnes, et nous dînons par la même occasion tibétain ! 🙂

#Paragliding

Le lendemain est un jour spécial ! Nous décidons sur un coup de tête (et surtout sous les supplices de Martin) de faire un vol en parapente !!!!!!! En effet, Pokhara, grâce à ses montagnes qui l’entourent et la protègent, est l’un des meilleurs spots au monde pour en faire ! Décollage depuis le haut de Sarangkot, puis c’est parti :  voler silencieusement parmi les rapaces himalayens, au milieu d’un décor incroyable (montagnes, lac, rizières, etc.), attraper les bons courants thermiques pour tournoyer et aller toujours plus haut, puis redescendre progressivement jusqu’au Phewa Tal pour un atterrissage tout en douceur !!!! C’est une expérience exceptionnelle à réaliser une fois dans sa vie. C’est juste fantastique, nous ne regrettons pas du tout !!!

#WorkAway

Nous quittons Laura&Nicolas, qui partent en trek, et passons les trois jours suivants chez une adorable famille népalaise, the Eco House Family, que nous avons trouvé via WorkAway ! Cette famille habite dans une très grande maison, dans le nord de Pokhara, sur Lovely Hill ! Le mari, Gopal, travaille dans une ONG pour aider les enfants népalais à sortir des rues, et la femme, Junu, s’occupe de la maison, aidé par une jeune fille… Et bien sûr, il y a un magnifique berger allemand, Oily !!!

Les allers et venus des voisins sont constants, nous rencontrons moulte de personnes durant ce séjour, dont une adorable petite fille de 6 ans, Jessica, qui est le portrait craché de Serena ! Le coin est merveilleux et très calme !! Nous nous promenons tous les jours, jusqu’au sommet de la colline, qui offre une superbe vue sur l’Himalaya 😉 (non, impossible de s’en lasser !!).

#SetiRiver

Pendant ce WorkAway, qui ne demandait aucun travail particulier (Martin a juste planté des tomates et des piments, ainsi que décoré la maison pour une fête hindoue), nous avons tout notre temps pour visiter les alentours, comme la rivière Seti qui traverse Pokhara. Nous ne pouvons pas la voir à moins d’aller dans des lieux spécifiques, la rivière aux eaux laiteuses a creusé une gorge profonde et étroite au milieu de la ville.

#Tihar & #Diwali

Nous avons la chance d’assister à Tihar, la seconde plus grande fête hindoue au Népal. Elle rend hommage à certains animaux (corbeaux, chiens, vaches, bœufs)… Le 3e jour de la fête de Tihar est le plus important : Diwali, la fête des lumières, où Lakshmi, déesse de la Richesse, visite tous les foyers… Des bougies et des lampes illuminent les maisons pour l’accueillir comme il se doit. Tout le pays est festif ! Dans la ville, les locaux dansent et chantent à chaque coin de rue !!! Ici, nous ne pouvons pas le nier, ils savent faire la fête 😉 (mais 22h30, tout s’arrête, tout le monde au dodo !!).

#Sarangkot

De retour du côté de Lakeside pour les deux derniers jours, nous retrouvons Laura&Nicolas. Pas grand chose de prévu à part flâner dans les rues pour faire des petites emplettes (surtout pour Serena 😉 ) et nous rendre à Sarangkot, pour admirer notre dernier coucher de soleil sur la chaîne Himalayenne : les sommets enneigés passent du mauve au mordoré !!! MA-GNI-FI-QUE !

Pokhara, nous avons adoré ! C’est un chouya touristique, puisque c’est le point de départ des treks de la région, mais cela n’enlève en rien de son charme ! Il fait beau, les locaux sont adorables, la nourriture y est bonne, il y a pleins d’activités à faire ! Bref, encore un coup de coeur ! 🙂

Prochaine étape : Lumbini !

Janakpur, Teraï Oriental, Népal

Étape 11, Janakpur, 169 287 habitants – 23/25 octobre 2016

Nous voilà à la frontière Inde/Népal située à Panitanki côté Inde et Kakarbhitta côté Népal. Nous imaginions quelque chose d’impressionnant… Finalement, passer la frontière Inde/Népal est presque la même chose que de passer la frontière France/Belgique (petite pensée à nos potes Garance&Antoine) : nous avons juste les tampons en plus sur le passeport. 😉

Nous prenons un bus local de 7 heures afin de nous rendre à notre première ville étape : Janakpur !

Janakpur vit à l’indienne ! En effet, nous ne sommes pas du tout dépaysés : ils sont hindous, il y a de la nourriture indienne partout, il fait chaud, c’est poussiéreux, bref aucun changement… Ah si ! Les népalais sont d’une gentillesse sans pareil, et ce, sans rien demander en retour ! Nous sommes agréablement surpris : les habitants nous regardent tous car ils ne sont pas habitués à voir des étrangers (cette ville n’est pas du tout touristique), mais aucun rabatteur ne nous parle, ni même les rickshaws ! Quand nous voulons acheter quelque chose par contre (nourriture ou ticket de bus), ils accourent tous, pour nous aider à traduire si jamais notre interlocuteur ne parle pas anglais (nous avons l’impression qu’ils parlent moins bien anglais qu’en Inde). Bref, se promener en ville est très agréable !

#JanakiMandir

Janakpur est une ville très importante pour les hindous, qui viennent de tous le Népal et de l’Inde pour la visiter. Elle est toute petite mais elle possède l’un des plus beaux édifices du Népal : un temple extravagant style moghol baroque, dédié à Sita l’épouse de Rama… Le séisme de 2015 a causé quelques fissures mais le bâtiment a vite été consolidé.

#Food

Bon et bien, nous avons mangé la même chose qu’en Inde : Aloo Gobi, Dal Fry et Cheese Nan, ahah ! 🙂

Ce fut agréable de faire cette petite pause à Janakpur afin d’éviter d’enchaîner 16 heures de bus d’affilées sur les routes incertaines du Népal ! Nous nous sommes bien reposés et sommes en pleine forme pour la suite du périple dans ce merveilleux pays qu’est le Népal !

Prochaine étape : Pokhara !