Darjeeling, Bengal Occidental, Inde du Nord

Étape 10, Darjeeling, 120 400 habitants, 2 135m d’altitude – 16/22 octobre 2016

Départ de Varanasi pour un trajet qui s’annonce plus que folklorique ! Il se divise en 3 étapes : un rickshaw, un train et une jeep collective…

#Rickshaw

Nous quittons notre guest house à 16h pour attraper un tuk-tuk afin de nous rendre à la gare. Martin négocie fermement auprès de plusieurs chauffeurs : « 300 rupees or nothing ! » Ils nous proposent 600, 400, etc. Et nous finissons finalement par obtenir une course à 300 roupies ! Yes, c’est parti direction la gare de Moghul Sarai, à 17km de Varanasi.

Nous sommes partis 2h30 à l’avance pour être sûrs de ne pas louper notre train… Et nous avons très bien fait ! En effet, entre les bouchons, le chauffeur qui s’arrête toutes les 5 minutes, une manifestation qui bouche complètement la circulation, Martin qui supplie les autorités de nous laisser passer sur une route barrée, un trajet interminable le long de la manifestation, le chauffeur qui nous fait des frayeurs en répétant « dangerous area, dangerous area ! ». Nous arrivons après 2 heures de route (au lieu d’une en temps normal) remplies de doute et de peur… 😦

#IndianRailway

Nous voici à la gare avec 30 minutes d’avance ! Il n’y a aucun touriste dans les environs, des enfants nous attrapent le bras pour mendier, Martin leur répète : « Money = not good ». Nous nous dépêchons d’aller au tableau de bord pour repérer notre plateforme… La galère continue : « train is delayed » ! Oh lolololo ! 😦

Pendant que nous attendons notre retardataire de train, Martin fait des aller-retours afin de vérifier l’état du train ! Quand soudain, une jeune indienne d’une quinzaine d’années lui demande d’où il vient et s’il a une femme ! Ahahahahah !!! Choqué, Martin montre Serena de loin avec un air « sorry » ! Ici les indiens sont très étonnés quand Serena annonce qu’elle est française. Ils ne comprennent pas et pensent tous que Martin l’a ramené du bled ! 😉

Nous partons finalement avec 2h30 de retard pour 16 heures de train… Nous soufflons enfin ! Le trajet se passe sans aucune encombre, nous dormons durant tout le long ! Il s’agit de notre dernier trajet en train indien, petit pincement au cœur… 😦

Nous arrivons à New Jalpaiguri à 11h le lendemain, soit avec 3 « petites » heures de retard !

#SharedJeep

Pour nous rendre à Darjeeling, qui se situe dans les montagnes, nous devons prendre une Jeep collective, c’est à dire une Jeep que nous partageons avec d’autres voyageurs. Nous sommes au total 9 avec le chauffeur ! Les sacs sont accrochés sur le toit, départ à 11h30 !

Aaaah les trajets dans les montagnes, Serena adore ! Déjà qu’elle avait mal à la tête en sortant du train, mais avec tous ces virages et ce crazy driver qui n’en fait qu’à sa tête : il veut absolument dépasser tout le monde ! Beep beep ! Nous sommes secoués dans tous les sens ! Grr ! Après 3 heures passées à se tenir, mais en admirant les merveilleux paysages montagnards (sommets, villages perchés, plantations de thé, etc.), nous finissons en beauté nos quasi 23 heures dans les transports avec le joli vomi d’un enfant présent dans la Jeep (#BOUUUUULE) !

Il est 14h30, nous arrivons enfin, direction la guest house ! Waouhhhh quelle vue magnifique de notre chambre ! Mais c’est qu’il fait un peu froid ici, 20 degrés nous ne sommes plus du tout habitués !

Après toute cette fatigue accumulée et l’altitude qui nous monte à la tête (mal aigu des montagnes), une bonne douche chaude et salvatrice est de rigueur, puis nous déjeunons/dînons un gros gratin de fromage digne des montagnes et direction dodo !

Darjeeling est la station climatique indienne par excellence ! Elle est surplombée par l’Himalaya ! Dépaysement total ! Nous nous croyons plus du tout en Inde : les habitants sont bouddhistes et tous habillés à l’occidental, les femmes sont chics et maquillées et les hommes sont tendances avec des Nike derniers cris (nous ne ressemblons à rien à côté, ahah), ils écoutent la même musique que chez nous, tous les enfants vont à l’école, ils ont une éducation plus similaire à la nôtre et parlent parfaitement anglais, ils sont plus écolo et plus civilisés, et enfin, ils ont des visages himalayens : ils sont jaunes et bridés (Serena passe pour une locale ! 😉 ). Nous pouvons dire bye les mendiants, bye les « Yes Sir » pour essayer de nous vendre une babiole, bye les rickshaws, bye les tentatives d’arnaques à tout va, bye la pollution et même bye la nourriture indienne… Place à l’air pur des montagnes, à une ville presque propre (des poubelles disposées partout dans la ville !!! Oui, incroyable !), à une nourriture montagnarde tibétaine… Bref, changement radical ! Très peu de touristes occidentaux ici, il n’y a que des touristes locaux ou voisins…

Nous avons énormément de chance, car quelques jours avant notre arrivée, il pleuvait des cordes. En effet, normalement la mousson ici se termine en septembre, mais cette année elle s’est prolongée de 2 semaines sur le mois d’octobre. Nous sommes arrivés pile poil au bon moment : nous avons un temps plus que magnifique, avec un grand soleil et des températures agréables en journée (mais la nuit il fait un peu froid), tout le monde a une glace à la main ! Bref, les locaux nous le répètent tous les jours : we are very lucky !

#Kangchenjunga

Il y a 20 façons différentes de l’écrire et 200 de le prononcer (ahah), il s’agit du troisième sommet le plus haut du monde (8 598m), ce qui nous offre des paysages à couper le souffle ! Nous nous levons plusieurs fois tôt le matin pour aller admirer le lever du soleil… En compagnie des locaux qui font leurs sports dès l’aube (footing, étirement et méditation) !

img_6256

#MahakalMandir

Nous montons par hasard sur l’Observatory Hill, où se trouve au sommet l’ancien monastère Dorje Ling (qui donna son nom à la ville Darjeeling), aujourd’hui sacré autant pour les bouddhistes que pour les hindous. Il est habillé par d’innombrables drapeaux de prières illuminés par le soleil et de cloches de dévotion. Très simple, mais nous adorons l’atmosphère qui y règne !

#ToyTrain

Le Darjeeling Himalayan Railway, où le Toy Train, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999. En marche depuis 1881, aujourd’hui, il permet surtout d’admirer les paysages de Darjeeling à bord d’une locomotive à vapeur mythique, en passant par Batasia Loop (un mémorial de guerre) et Ghum… À faire une fois dans sa vie ! 😉

#JapanesePeacePagoda

Cette magnifique pagode japonaise de la paix, d’une blancheur étincelante, fait partie des quelques pagodes dans le monde construites par l’organisation bouddhiste nippone Nipponzan Myohoji. Juste splendide et apaisante !

Nous louons une moto pour une journée, pour visiter les environs de Darjeeling (nous ne perdons pas les bonnes habitudes 😉 ). Au programme : quelques monastères bouddhistes, des plantations de thé et une cascade ! 😉

#YigaCholing

Superbe monastère bouddhiste, toujours en construction, avec ses apprentis bonzes à l’heure de la pause !

#SamtenCholing

Ce monastère possède la plus grande statue du Bouddha de l’État !

#DarjeelingTea

Comment parler de Darjeeling et ne pas parler de son fameux thé ! Durant notre balade en moto, nous traversons des plantations de thé à perte de vue sur les pentes abruptes des montagnes, en compagnie des cueilleuses ! Splendide !

#RockGarden

Un tantinet touristique, cette superbe cascade offre tout de même une balade agréable en pleine nature.

#TibetanFood

Ici les restaurants sont assez chers et ajoutent une taxe absurde de 14%. Par chance, il y a de la street food partout, et nous avons trouvé un excellent petit bioubiou tibétain pas cher du tout : nous l’avons choisi comme cantine pour la semaine ! 😉 Nous mangeons comme des gros pour 1€ seulement par personne par repas ! Et puis, nous pouvons vous l’avouer… Nous avons besoin de faire une pause avec la nourriture indienne, ahah ! 😉

Notre cantine préférée, Alu Momo, nous avons goûté à tous les plats de la carte ahah !

Aaloo momo :  des petites brioches fourrées à la pomme de terre !

Plain momo : la fameuse brioche tibétaine (ressemble à la brioche du banh bao pour les connaisseurs 😉 ) et des carottes épicées !

img_6253

Chowmein : des nouilles sautées aux légumes !

Thukpa : une soupe de nouilles aux légumes !

Phumphy : des pâtes de riz dans une sauce soja !

Et la street food ! Notre stand préféré tenu par un couple trop mignon 😉

Shavhaley : un chausson fourré aux légumes !

img_5943

#AnimalsLovers

Darjeeling, le paradis des chats !!! Il y en a à chaque coin de rue ! Et les chiens sont tous bien poilus pour supporter le froid de la montagne ! Ils ressemblent à d’énormes peluches !!!

#Emeleska

Nous nous sommes faits faire sur mesure des petits souvenirs d’Inde… 😉

Darjeeling est notre number one de l’Inde ! Ici nous nous sentons comme de vrais voyageurs, et non comme des touristes se faisant agresser de tous les côtés, comme nous l’avons été au Rajasthan… Nous avons énormément marché (et c’était dur car ici les rues ne sont pas plates ahah), nous avons beaucoup visité et nous avons bien sûr beaucoup mangé ! Darjeeling, c’était génial ! 🙂 ❤

Nous reprenons une Jeep collective (à 10 cette fois-ci !! Ahah) pour redescendre à Siliguri, où nous passons notre dernière nuit en Inde.

img_6268

Le lendemain matin à l’aube, nous prenons un bus local d’une heure, en direction de Panitanki, pour passer la frontière Népalaise ! Bye bye India 😦

Prochaine étape : Janakpur, Népal !!!

Varasani, Uttar Pradesh, Inde du Nord

Étape 9, Varanasi, 1,4 million d’habitants, 10-15 octobre 2016

Départ d’Haridwar à minuit pour un train de 13 heures en direction de Varanasi ! Cela ne nous effraye plus du tout depuis nos 22 heures de train (trajet Jodhpur-Haridwar) ! 😉

Dès le train à quai, nous nous installons sous les brouhahas des familles indiennes ! Toujours en catégorie 3AC, c’est assez confortable ! Serena sur la couchette du dessus et Martin juste en dessous ! Bananes, gâteaux préférés d’ici (l’équivalent des Pépitos Pockitos) et eau à portés de mains, nous sommes prêts à dormir (il est déjà trop tard pour Serena) ! Bonne nuit ! 🙂

img_5775

Nuit assez calme, jusqu’au moment où le soleil fait son apparition (vers 6h)… Les indiens se lèvent automatiquement pour prendre leurs petits déjeuners = retour du brouhaha ! Ahah, heureusement que les boules Quies, nos meilleures amies, existent ! 🙂

Nous nous levons à 9h, nous avons assez bien dormi pour une nuit passée dans un train ! Les marchands ambulants sont multiples ce matin ! Masala Chaï, Pani Bottle (bouteille d’eau), samossa, breakfast, etc. Nous prenons quelque chose au hasard, il faut bien goûter à tout ! Et puis cela sent tellement bon et ce n’est pas cher du tout ! Nous avons pris un Aloo Paratha : aloo signifie pomme de terre et paratha est l’une des diverses sortes de galette de pain ! Miam un régal !

Les heures passent tranquillement, quand nous approchons les 13h, heure à laquelle nous sommes censés arriver, Martin vérifie Google Maps pour savoir si nous arrivons bientôt… Il voit alors que nous sommes très loin de Varanasi ! Et c’est maintenant que l’enfer commence… La famille à côté de nous, qui était jusqu’à présent très calme, a totalement changé de comportement : et que je crie, et que je parle fort, et que je rote, et que je pète (heu oui oui), et nous en passons des meilleurs ! Le trajet paraît maintenant interminable ! Au total 3h30 de retard = 3h30 de calvaire. De plus, c’est la première fois que nous subissons un retard de plus de 30 minutes pour un trajet en train ! Mais nous nous consolons en mangeant toutes les bonnes choses que les marchands ambulants proposent ! Ahah 😉

Ah Varanasi ! Tant de choses positives et négatives à dire sur cette ville… Varanasi est le cœur de l’univers hindou. C’est la cité de la vie, une ville sainte où les pèlerins viennent de toute l’Inde sur les ghats du Gange pour se laver de leurs pêchés ou assister à la crémation de leurs proches. En somme, ville grandement spirituelle !

Cependant, depuis Jaipur, nous n’avions pas vu de ville aussi sale jusqu’à Varanasi ! Des ordures et des mouches absolument partout, l’eau du Gange, qui est pourtant un fleuve sacré, est pleine de déchets, alors qu’à Haridwar, nous nous y serions baignés sans aucune hésitation (bon il faut dire qu’à Haridwar, l’eau sortait tout fraîchement de l’Himalaya, et que pour arriver jusqu’à Varanasi, cela fait une grosse trotte !).

Nous trouvons une guest house très paisible dans un quartier résidentiel, dans la vieille ville de Varanasi. Et nous avons bien de la chance ! Effectivement, dès que nous sortons de cette résidence, c’est l’enfer de la circulation, des klaxons, des rabatteurs, des mendiants beaucoup trop insistants, des propositions absurdes à chaque coin de rue (hashish et compagnie), etc. Chaque sortie est un parcours du combattant, mais au bout d’un mois en Inde, nous sommes devenus des professionnels, ahah !

#Ghat*

*Ghat : nous avions déjà évoqué la présence de ghats dans des articles précédents mais n’avions pas expliqué ce que c’était ! Il s’agit de marches qui longent une rivière (par exemple le fleuve sacré du Gange à Haridwar ou Varanasi) ou qui entourent un lac (lac de Pushkar), et permettent de descendre au contact de l’eau pour des ablutions rituelles hindoues (purifications) ou faire des offrandes (puja).

Il y a environs 80 ghats à Varanasi, dont quelques uns qui sont consacrés aux crémations… Plus de 200 crémations sont effectuées en public chaque jour ! Nous voyons d’ailleurs, plusieurs fois par jour, des corps passer dans les ruelles de la vieille ville, sur des brancards de bambou recouverts d’un linge allant en direction des ghats de crémation…

#BoatTrip

À Varanasi, les tours en bâteau sont aussi courants que les gondoles à Venise ! 😉 Nous en avons fait un au lever du soleil (départ 5h30, aïe aïe aïe) le long des ghats ! C’était vraiment paisible et agréable, les couleurs étaient magnifiques !

#Sarnath

Nous avons visité le premier site bouddhiste de notre tour du monde avant une loonnnngue lignée qui nous attend en Asie du Sud-Est 😉 ! Sarnath est une ville qui se situe à 1 heure en auto-rickshaw plus au nord de Varanasi. Il s’agit d’un des 4 grands sites importants du bouddhisme… Bon, à vrai dire, celui-ci ne valait pas vraiment le coup, nous avons vu mieux tantôt et nous verrons mieux dans les mois qui viennent ! 🙂

#AnimalsLovers

En Inde, il y a toutes sortes d’animaux qui errent dans les rues : vaches, chèvres, chats, chiens, singes, etc. Varanasi est le lieu où nous avons vu le plus de chiots, au plus grand bonheur de Serena, complètement gaga ! Les indiens, très respectueux des animaux et ce, même si ce n’est pas dans leurs coutumes d’avoir des animaux de compagnie, s’occupent très bien d’eux : ils les nourrissent et les protègent (certains sont bien dodus) ! Nous avons vraiment été impressionnés par l’élan de générosité des indiens envers ces êtres, qui ne demandent qu’à être aimés ! 🙂

Pour exemple, nous avons trouvé une chienne avec une portée de 6 chiots : les habitants de la ruelle ont construit un enclos pour ne pas que les chiots tombent et ne se fassent marcher dessus ou écraser par les motos ! Nous sommes revenus plusieurs fois, ils la nourrissent tous les jours ! Cela fait chaud au coeur ! 🙂

Malheureusement, n’ayant pas de propriétaire fixe, tous les animaux ne sont pas toujours en très bon état. Attention, ils ne sont nullement maltraités par les humains, mais avec les histoires de territoires, les chiens se battent entres eux, ou sont affamés. Nous essayons, dès que possible, de venir en aide aux plus démunis.

Nous avons trouvé un petit chiot en plein milieu des ghats, qui semblait se laisser mourrir… 😦 Nous l’avons alors mis dans un endroit sécurisé et l’avons nourri ! Il s’est jeté sur son festin, NEVER GIVE UP, c’est un warrior ce petit ! Nous l’avons déposé à côté d’une chienne, qui semblait être maman, pour qu’elle s’occupe de lui… Le lendemain, nous sommes revenus voir le petit chiot, et par miracle la chienne est réellement sa maman, il a 3 autres frères en pleine forme et même un papa !! Ils habitent tous les 6 sous une barque aménagée avec une gamelle d’eau et de la nourriture déposée par des indiens ! Dans une portée, il y a toujours un plus faible qui est rejeté par les autres (nous nous reconnaissons là dedans, ahah) et c’est malheureusement ce petit ! Nous comprenons peu après, que la maman nourrit majoritairement ses petits en restant debout. Ce dernier trop faible, n’arrive pas à atteindre les mamelons… Notre solution sauvetage : pendant que Martin caresse la maman pour ne pas qu’elle parte, Serena porte le chiot pour qu’il puisse boire le lait et reprendre des forces ! Le papa est soudainement venu nous faire un câlin… Incroyables ces adorables bêtes !!! Nous espérons que le petit survivra ! ❤

Autre situation, une maman très mal en point avec ses 5 petits chiots… Elle a un mamelon qui a été arrachée la pauvre… 😦 Nous sommes venus plusieurs fois les nourrir, quand à un moment, un indien est venu regarder sa blessure et a apparement appelé quelqu’un pour lui venir en aide ! Merci pour elle !!! ❤

Nous avons passé 2 journées entières à roder dans les ruelles et les ghats à la recherche d’animaux en besoin, pour les nourrir… Nous aimerions pouvoir faire plus, mais nous nous sentons impuissants… La seule solution serait une mission de stérilisation, ce n’est malheureusement pas dans leurs coutumes et encore moins dans nos pouvoirs… Cependant, nous voyons à quel point les indiens aiment les animaux et qu’ils s’en occupent merveilleusement bien ! Nous repartons sereinement !

#IndianFood

Petite section food ! Et oui nous adorons manger : « Nous ne vivons pas pour manger mais nous mangeons pour vivre ». 😉

Masala Dosa : nous l’avions découvert à Haridwar, la fameuse crêpe farcie aux pommes de terres écrasées et cuisinées avec des épices ! Toujours un régal !

Lassi  : toujours la boisson au yaourt préférée de Serena, mais Martin commence a beaucoup l’aimer depuis Haridwar (il fait tout comme Serena de toute façon 😉 ). Martin reste sur l’original (nature), quant à Serena, elle teste banane, grenade et coco !

Chole Bhature : une galette de farine frite avec un curry de pois chiche cuisiné dans une combinaison d’épices indiennes ! Martin adore !

Uttapam : c’est un genre de pancake/pizza indien !

Thali : le plat préféré de Martin !!

Aloo Ghobi : le plat préféré de Serena !!

Nous avons apprécié notre séjour à Varanasi, malgré que Serena soit tombée malade à cause de l’A/C dans le train. Nous avons fait de belles rencontres (des anglais, des espagnols et surtout un belge que nous avions rencontré à Jaisalmer grâce à nos gaaaars belges !) et avons bien profité de cette semaine, à explorer les ruelles et nous reposer. Nous sommes tout de même contents de nous diriger vers les montagnes et l’Himalaya !!!

Prochaine étape : Darjeeling !

Haridwar, Uttarakhand, Inde du Nord

Étape 8, Haridwar, 225 235 habitants, 249m d’altitude – 8/9 octobre 2016

Nous quittons Rishikesh en bus en direction d’Haridwar à 1 heure de route.

Haridwar est la ville où le Gange s’échappe de l’Himalaya, ce qui en fait une ville sacrée de l’hindouisme ! C’est beaucoup moins touristique que Rishikesh, voir pas du tout, nous ne croisons quasiment pas d’étranger ! C’est sans doute pour cela que nous apprécions l’atmosphère qui y règne, même si tous les indiens veulent prendre des photos avec nous, nous sommes maintenant habitués ! Ahah ! 😉

Des bazars, de la street food et une énorme ferveur hindoue font de cette ville un gros coup de cœur !

#Bazars

Dans les bazars, nous trouvons de tout et de rien ! Mais surtout de rien… Ahah ! 😉

#StreetFood

Nous adorons la nourriture indienne ! Tellement que Martin est végétarien depuis son arrivée en Inde ! Sabash (bravo) !! Nous avons goûté de nombreux plats indiens mais nous avons tout de même nos préférences…

Masala* chaï : LA boisson préférée de Martin ! C’est minimum 5 fois par jour ahah ! Il peut faire un classement des meilleurs et des pires masala chaï d’Inde du Nord ! 😉 Il s’agit de lait bouilli avec un mélange d’épices (le masala) et du thé.

*Le masala est le fameux mélange d’épices qui est utilisé dans chaque plat indien. Nous sommes gentils nous vous dévoilons le secret : gingembre, cardamome (noir pour cuisiner, vert pour le chaï), clou de girofle, poivre noir, cannelle, feuille de laurier pour cuisiner et noix de muscade pour le chaï ! 😉

dscf3501

Curd lassi : LA boisson préférée de Serena. C’est minimum 2 fois par jour, nature, au citron ou à la banane, c’est à chaque fois un pur plaisir ! Il s’agit d’une boisson fraiche au yaourt, c’est très simple, mais si bon ! Surtout qu’à Haridwar, nous avons trouvé LE meilleur Lassi de tous les temps, frais à souhait et pas trop sucré (les indiens aiment quand c’est très sucré ou très salé). Nomnomnom ! 🙂

Thali : un plat très courant qui est tellement nourrissant et goûteux ! Souvent avec du Dal (lentilles), du Raita (genre de tzatziki) ou du Curd (yaourt), un curry de légume, du riz et des chapatis (leur fameux pain) ! Nous pourrions en manger tous les jours ! (C’est d’ailleurs le cas ahah). 😉

Nan : cheese nan, onion nan, garlic nan, ils sont touuuuus trop bons !!! Encore une des sortes de pain qu’ils ont ! C’est ce qui fait d’ailleurs, que la bonne baguette française ne nous manque pas du tout !

dscf3512

Chaat : nous sommes tombés par hasard sur ce stand de rue où des galettes de pomme de terre étaient en train de cuire ! Ce serait apparement le plat de rue le plus courant d’Inde ! Nous mangeons de plus en plus épicé et pensons même ne plus pouvoir nous en passer !

Masala dosa : il s’agit juste de pommes de terre cuisinées enroulées dans un genre de crêpe… Yummmmm ! Magnifique !

Nous essayons de goûter à tout, que ce soit dans la rue ou dans les restaurants. Tout ce que nous mangeons est assez épicé et par miracle, aucun de nous deux n’est tombé malade ! 😉

#HarKiPauri

Tous les soirs de l’année, sur l’Har Ki Pauri Ghat, après la cérémonie du Ganga Aarti, la rivière est illuminée par les pujas (offrandes) enflammées des centaines de fidèles. Nous avons assisté à ce rituel ancestral, entourés de tous les indiens, et c’était juste grandiose !!!

#ChiensErrants

Il y a énormément de chiens errants partout en Inde… En nous baladant, nous sommes tombés sur un tout petit chien, que nous pensions mort au début… Soulagement, il ne l’est pas du tout et est adorable !!! Il appartient à un baba (un SDF hindou).

#NoCash

Pour la deuxième fois, depuis notre arrivée en Inde, nous nous sommes retrouvés face à une pénurie d’argent dans les ATM ! Grosse panique, nous n’avions pas du tout prévu le coup et il ne nous restait que 90 roupies (soit un peu plus de 1€… Soit 1 repas). Nous faisons donc le tour de tous les ATM que nous voyons mais tous sont en statut « no cash »… Lueur d’espoir quand nous voyons une file d’attente devant un ATM ! Ouf ! Ah mais non, il est vide ! Arghh ! 😦 Nous continuons notre recherche… Mais tous sont vides ! Nous nous éloignons du centre ville, au bout d’une heure de recherche, à faire tous les ATM, à marcher sous la chaleur, nous trouvons enfin un ATM avec de l’argent !!! Youpiiiie ! Nous retirons en masse et repartons l’esprit tranquille ! 🙂

Haridwar n’était pas du tout prévu dans notre itinéraire ! C’est la première fois que nous nous sentons vraiment intégrés dans la culture indienne sans avoir l’impression d’être simplement des touristes ! Nous sommes entourés de locaux et mangeons comme des locaux ! L’expérience est juste géniale !

Prochaine étape : Varanasi !

Rishikesh, Uttarakhand, Inde du Nord

Étape 7, Rishikesh, 102 160 habitants, 356m d’altitude – 3/8 octobre 2016

Départ de Jodhpur pour 22 heures de train en direction d’Haridwar dans l’Uttarakhand, plus au nord ! Ce trajet risque d’être éprouvant, nous l’appréhendons énormément tous les deux…

À la gare, le train est sur le quai, nous faisons le plein de provisions en fruits pour ce long trajet : bananes, papayes et goyaves ! Quand soudain le train démarre ! Panique, nous courrons vers notre wagon et bousculons tout le monde avec nos sacs à dos !! Nous entendons un groupe de jeunes indiens ricaner : « the train is leaving, bye-bye ! » Le train était seulement en train de se replacer et restait à quai encore pour 1/2 heure afin d’être nettoyé ! Ahah, montée de stress dès le matin ! Nous nous installons tranquillement dans notre wagon couchette, nous rangeons nos sacs et les cadenassons aux sièges ! C’est parti pour 22 heures de train !

Nous sommes en classe 3AC : il y a 8 couchettes par compartiment, nous avons l’air conditionné, ainsi que des coussins, des draps et des plaids. Un agent est même à notre disposition pendant tout le trajet ! Dans notre compartiment, nous ne sommes pour l’instant que 3 avec un autre homme. Au bout de 2 heures, durant un arrêt, l’homme s’est commandé un thali, une spécialité indienne dont nous raffolons… Nous en avons l’eau à la bouche… Mais comme par hasard, aujourd’hui nous ne voyons aucun marchand ambulant passer dans notre wagon, autre que pour des bouteilles d’eau ! 😦 Nous devons attendre d’arriver à Bikaner, la prochaine grosse ville, avant de pouvoir espérer manger quelque chose de chaud ! 16h, déjà 5 heures que nous avons quitté Jodhpur, la faim commence sérieusement à se faire sentir ! L’agent de notre wagon peut aller nous chercher notre déjeuner, mais il prend bien sûr une commission… Martin part alors en mission lui même à la gare de Bikaner… Grosse pression que le train ne parte pas sans lui, Serena est en stress total ! Les minutes passent et paraissent interminables ! Ouuf ! Martin est de retour et revient avec deux bons gros thalis, des bananes et du masala chaï !!! Miam ! 🙂

image

Les heures passent, Serena se couche, Martin regarde des films ! Le trajet passe plutôt vite et sans soucis ! À 21h, gros boucan !! Serena se réveille, une famille vient d’arriver et parle, même crie, très fort ! Et oui, nous sommes bien en Inde ! 🙂 Une fois la famille installée, c’est parti pour une longue nuit de sommeil !

Le lendemain matin, nous arrivons à Haridwar à 9h30. Nous sortons de la gare, il n’y a que des locaux. Quand soudain nous entendons de gros pas courir, venant de derrière nous !!! C’est Antoine !!! Les belges nous attendaient à la gare avant de partir pour Rishikesh !!!! Nous pensions les retrouver directement là-bas ! Quelle belle surprise !!! Un bon masala chaï de rue pour nos retrouvailles (beaucoup de choses à se raconter après 48 heures de séparation ahah) et nous voilà dans le bus en direction de Rishikesh, qui se trouve à 1 heure de route au nord !

SAMSUNG CSC

Rishikesh, depuis le passage des Beatles à la fin des années 60, est synonyme de haut lieu de spiritualité pour les occidentaux ! Ici, ce n’est que yoga et méditation !

Nous avons l’impression d’être retournés dans les montagnes du Sri Lanka : tout est vert, le ciel est couvert et la chaleur est humide ! Changement radical de décor comparé au Rajasthan ! Nous nous sentons bien !

Ici, tout le monde nous prend pour des israéliens ! En effet, l’Inde est remplie d’israéliens hippies en vacances, nous en avons vu en particulier à Pushkar et ici à Rishikesh (les deux villes les plus baba que nous ayons visité).

#HighBank

Nous trouvons une petite guest house dans High Bank, le quartier très paisible des backpackers, loin de l’agitation urbaine…

Pour nos deux premiers jours ici, nous avons décidé de nous reposer au calme, après notre périple dans le Crazy Rajasthan… Sauf que les macaques ne l’entendent pas ainsi : les chenapans viennent nous voler des goyaves fraîchement achetées !

image

#LakshmanJhula

En soirée, dès que la chaleur tombe, nous partons dans le quartier animé de Lakshman Jhula ! Depuis le pont suspendu sur le Gange, la vue sur les gigantesques temples voisins Swarg Niwas et Shri Trayanbakshwar est superbe ! De l’autre côté du pont, nous trouvons nombre de bazars et de restaurants !

dscf2779dscf3284dscf3302 SAMSUNG CSCdscf2870 dscf2893 dscf3257dscf2923 dscf2913 dscf3327

#AlooGobhi

L’Aloo Gobhi est une spécialité que nous apprécions beaucoup : des pommes de terre et des choux-fleurs au curry ! Un régal !

dscf2862

#KunjapuriTemple

L’idéal à Rishikesh, et comme beaucoup d’autres villes en Inde, est de louer des motos afin de visiter les environs ! La route dans les montagnes pour arriver jusqu’au temple hindou Kanjapuri est magnifique (27km de Rishikesh), verdoyante et pleine de singes.

Le temple en question n’est pas spécialement beau (comme la plupart des temples hindous que nous avons vu…), mais étant haut perché dans les montagnes la vue est magnifique… Enfin elle doit l’être, car avec la brume, nous n’avons absolument rien vu ! Ahah ! 😉

SAMSUNG CSC

dscf2950

SAMSUNG CSC

dscf2996SAMSUNG CSC

dscf3059

La route est assez étroite et il y a des travaux un peu partout. Les indiens sont très orgueilleux… Si jamais deux camions se croisent et qu’ils ne peuvent pas passer, aucun ne cédera pour laisser l’autre passer… Soit ils attendent pendant 1 heure que l’autre se décide, soit ils trouvent une autre solution : ici les deux camions étaient face à face sur une voie à cause de travaux… Aucun ne voulait reculer… Verdict, un des camions a dévié sa trajectoire, a dégommé les plots et a roulé sur les travaux en cours, sous les regards énervés des travailleurs ! Ah lala…

dscf2946 dscf2948

#NeerGarhWaterfall

Ensuite, direction une cascade pour nous rafraîchir ! Après une montée éprouvante en moto sur un chemin étroit et rocailleux, une autre montée à pied dans la « jungle », le long de la cascade, en croisant toutes sortes d’insectes et d’animaux, nous voilà arrivés dans un magnifique havre de paix ! La cascade est grandiose, l’eau est transparente et il n’y a personne ! Waouh !

dscf3216dscf3217dscf3452 dscf3466dscf3237 dscf3449

En continuant la montée, au delà de la cascade, nous arrivons à un superbe paysage de rizières ! Un enfant court vers nous pour nous proposer du thé ! Avec plaisir ! Cet enfant vit paisiblement avec ses parents, son chien, deux moutons et une chèvre dans une petite maison au milieu de la montagne. Ils cultivent le riz ! Il ne suffit pas de grand chose pour être heureux ! 🙂

dscf3380 dscf3381dscf3408 dscf3427

Rishikesh est notre dernière étape avec nos fidèles compagnons belges ! Snif, nos chemins se séparent après presque 3 semaines de route ensemble ! Nous les quittons le coeur lourd, mais nous les retrouverons en Australie !! Allez, à bientôt les gars ! 😉

dscf3263

Nous avons adoré notre séjour à Rishikesh : entre nature et tranquillité, nous nous sommes bien reposés et sommes prêts pour la suite du voyage !

Prochaine étape : Haridwar !

Jodhpur, Rajasthan, Inde du Nord

Étape 6, Jodhpur, 1 033 900 habitants – 1/2 octobre 2016

Départ de Jaisalmer à 17h pour un train de 5 heures 30, en sleeper class (sans air conditionné), après un bon masala chaï. 😉

dscf2650dscf2660

Depuis le début de notre voyage en Inde, chaque trajet en train est l’occasion pour Martin de discuter avec beaucoup d’indiens… C’est un peu le seul endroit pour l’instant où nous réussissons à avoir de vrais échanges avec eux… Autrement, nous ne sommes que des roupies sur pattes ! Ahah ! Et puis il faut bien qu’il s’occupe, Serena s’endort quasiment à la minute même où le train quitte le quai (elle est malade en transport) ! 🙂

Cette fois ci, alors que Martin est en train de lire le Lonely Planet, comme à son habitude pour organiser la suite de notre itinéraire, un indien l’interrompt pour lui demander s’il peut discuter avec lui. L’homme est un jeune étudiant en 4ème année d’ingénieur et voyage avec seize amis de sa classe, deux professeurs, un prêtre (oui oui, un prêtre !) et un guide. Il étudie l’ingénierie à Saint Vincent Palloti College, qui se trouve à Nagpur dans la région de Mumbai, en Inde du Sud. Le jeune homme, Joseph, parle parfaitement anglais et est chrétien ! Quelle surprise, c’est le premier que nous croisons ici ! Au fur et à mesure, ses amis l’aperçoivent et finissent par se rapprocher pour s’inviter à la discussion. Serena, qui se trouve sur la banquette supérieure, se réveille et s’étonne d’entendre Martin parler anglais, elle se penche et le voit entouré de 10 jeunes indiens, dont deux sur sa banquette collés à son sac… Super ! Elle se rendort ahah ! 😉 Les discussions s’enchaînent : religion, politique sur les frontières, guerres avec le Pakistan, la Chine, le Sri Lanka, mais également beaucoup d’interrogations sur comment nous, français, européens ou occidentaux, voyons l’Inde, nos ressentis etc. L’échange est plus que prenant et vraiment agréable. Presque 3 heures passent ainsi, quand l’un des professeurs demande à ses étudiants de laisser Martin se reposer. À notre arrivée à Jodhpur, Joseph échange son e-mail et son Facebook, puis prend Martin dans ses bras et le remercie pour cette superbe rencontre ! Martin est très touché, de grands adieux en bout de quai, une belle amitié est née ! 🙂

Nous voilà arrivés en pleine nuit dans la cité bleue, pour l’anniversaire de notre Tintin ! Avoir 27 ans pendant un tour du monde, c’est déjà un très beau cadeau ! 🙂

Réveil tardif le lendemain, après presque 3 semaines déjà, la fatigue se fait ressentir ! Petit brunch sur le roof top de la guest house, quand le patron débarque en souhaitant l’anniversaire de Martin avec gâteau et collier de fleurs hindou ! Waouh quelle super belle surprise ! 🙂

imageimage

Nous partons ensuite nous balader vers la forteresse. Ici, presque tout est bleu (d’où le surnom de ville bleue) : les murs, les portes, les vélos, etc. Tout, sauf le ciel ! Ahah ! Mais cela fait du bien un ciel couvert ! Nous saturons un peu de la chaleur ! Durant notre promenade, nous avons l’impression d’être les seuls étrangers ! Nous ne voyons que des bazars pour les locaux et personne ne se jette sur nous pour nous demander d’acheter chez eux ! C’est très agréable !

dscf2693dscf2696dscf2702dscf2706dscf2733dscf2731image

Le soir nous dînons dans un très bon restaurant pour l’anniversaire de Martin ! Un énorme et délicieux thali (le meilleur que nous ayons mangé jusqu’ici), avec vue sur la forteresse ! Nous pouvons presque dire que c’est un dîner romantique, ahah ! 🙂

dscf2748

Après ce passage furtif, nous ne regrettons pas de ne pas rester plus longtemps à Jodhpur. C’est une assez grande ville et nous recherchons désormais le calme et la tranquillité !

Le Rajasthan c’est fini, nous avons adoré nos premiers pas sur le territoire indien, c’est une belle découverte et une grande surprise ! Nous avons hâte de découvrir la suite et partons pour le nord avec 22 heures de train non stop !!!

Prochaine étape : Rishikesh !

Jaisalmer, Rajasthan, Inde du Nord

Étape 5 : Jaisalmer, 89 000 habitants – 26/30 septembre 2016

Départ d’Udaipur à 20h, pour prendre un bus couchette sans air conditionné, direction Jaisalmer, la ville dorée !

Pour décrire simplement notre périple Udaipur-Jaisalmer : vous prenez une petite boîte de conserve, vous mettez Tintin et Nana dedans avec leurs sacs à dos et vous secouez très fort ! À tout cela, vous ajoutez des klaxons à gogo et des indiens qui hurlent. Vous chauffez le tout à plus de 35 degrés… 14 heures et 50 pauses plus tard (12 heures prévues initialement + 2 heures de retard), vous obtenez la pire nuit de votre vie, des bleus sur les jambes, un torticolis, mais un trajet mémorable ! Ahah ! 10h du matin, nous voilà « fraîchement » arrivés dans le désert du Thar, direction notre hôtel avec… PISCINE (nous nous refusons rien !) et nous retrouvons nos fidèles compatriotes belges Gary&Antoine !

#JaisalmerFort

Comme beaucoup de ville du Rajasthan, Jaisalmer est construite autour de son fort. Ici, il ressemble fortement à un château de sable (d’où plusieurs façades qui se sont écoulées dernièrement). La citadelle se compose de multitudes de bazars au plus grand bonheur des dames !

dscf2161dscf2175dscf2218dscf2331dscf2314dscf2341 dscf2379dscf2347 dscf2302

#SafariDesert

Toujours accompagnés des belges, nous partons pour un safari dans le désert en Jeep. Grands défenseurs des animaux que nous sommes, nous refusons évidemment la balade à dos de dromadaires !

Tout d’abord direction le Bada Bagh, une butte rocailleuse entourée d’éoliennes. Elle regroupe l’ensemble des cénotaphes des maharajas de Jaisalmer… Magnifique ! Ensuite, passage furtif à Kuldhara, un village fantôme… C’est sans aucun intérêt… Ahah. 🙂

dscf2409dscf2441dscf2456

Nous nous dirigeons enfin vers les dunes, là où nous allons passer une nuit à la belle étoile… Cependant, nous tombons en panne d’essence deux fois, en plein désert, à peine à 50km du Pakistan ! L’angoisse ! Nous imaginons toutes sortes de choses, mais surtout que nous allons nous faire enlever ! Ahah ! Pour notre plus grand soulagement, les indiens sont très solidaires entre eux, une autre Jeep s’arrête pour nous donner 3L de gazole, afin de pouvoir aller faire le plein dans un village proche ! Ouf !

dscf2470

Nous arrivons enfin au campement pour admirer un magnifique coucher de soleil. Nous sommes seuls au monde, juste nous, les belges et les 3 indiens qui nous accompagnent ! Nous dînons dans le noir et une nuit magiquement bizarre nous attend : des étoiles par million, une magnifique voie lactée, des constellations (nous avons reconnu celle du sagittaire, grande ours et petite ours), la planète Mars… Et surtout une superbe étoile filante comme personne n’a jamais vu : pendant 5 bonnes secondes, avec des couleurs de dingue !!!! Nous nous demandons même si ce n’est pas une comète !! Waouhhh !! Magique !!! Grandiose !!!!! (Malheureusement débutants en photographie, nous n’arrivons pas à immortaliser ces moments magiques, mais nous avons tout dans nos têtes, c’est le plus important !). 🙂

dscf2481dscf2501

Crédit photo : Les belges

Crédit photo : Les belges

dscf2541

À toute cette magie, vient s’ajouter plusieurs dizaines de scarabées qui sortent du sables, des sortes de libellules/sauterelles qui nous sautent dessus, une meute de chiens qui surgit de nulle part en pleine nuit et qui nous réveille en sursaut, des rêves étranges… La nuit est très longue ! Interminable pour Serena ! Frayeur en raison d’un bruit venant de dessous nos lits… « Tintin, il y a un bruit sous le lit de Garance », « C’est rien dors ! », « C’est sous mon lit !!!!!! ». Nous imaginons le pire… Un chien enragé ? Un rat ? Un serpent ? Martin observe, Serena se cache sous la couette ! Garance tâte le ciel avec sa main « il pleut ? ». Ahah ! Ce n’était juste qu’un scarabée, coincé entre deux bouteilles d’eau vides, qui faisait ce boucan d’enfer ! Il est 1h du matin ! Argh c’est long ! Il faut se rendormir ! Serena ne dort pas, la nuit n’en fini pas, le soleil ne veut pas se lever !

Nous nous réveillons à 6h30, sous un ciel couvert et un nuage de mouches ! Un bon masala chaï et un bon petit déjeuner sont bien mérités ! Nous terminons ce petit safari par une virée en Jeep dans les dunes et la visite d’un village hindou ! Merveilleuse nuit, avec plein de souvenirs à jamais gravés dans nos mémoires !

Crédit photo : Les belges

Crédit photo : Les belges

Crédit photo : Les belges

Dernier coucher de soleil sur le lac Gadisar, avant de quitter Jaisalmer…

Crédit photo : Les belges

Jaisalmer a failli être retiré de notre itinéraire pour raison de distance (totalement excentré à l’ouest), mais aussi de chaleur (41 degrés à l’ombre annoncés), mais cela aurait été une erreur de ne pas y aller, c’est notre deuxième coup de coeur avec Pushkar !

Prochaine étape, Jodhpur !

Udaipur, Rajasthan, Inde du Nord

Étape 4 : Udaipur, 451 000 habitants – 21/25 septembre 2016

Après un lever à 5h du matin, une marche de 1km avec nos sacs à dos jusqu’à l’arrêt de bus de Pushkar, 30 minutes de bus pour aller à Ajmer, une autre marche de 2km pour rejoindre la gare, 5h de train jusqu’à Udaipur et enfin 3 derniers km à pied jusqu’au centre ville, nous voilà enfin arrivés (raides morts) à 14h30 en évitant tous les rickshaws ! Nous rejoignons nos amis belges dans leur guest house !

Udaipur est la ville blanche du Rajasthan. Elle a été élue « le lieu le plus romantique du continent indien » en 1829 par les britanniques. Nous avons comme l’impression d’une Venise à l’indienne ! Nous flânons dans les ruelles tortueuses de la ville et au bord du lac Pichola, admirons les peintures murales, rencontrons des ânes, des vaches et des enfants tous plus souriants les uns que les autres, mais aussi pleins de commerçants ! Nous trouvons que ces derniers sont un peu plus insistants ici, la majorité parle français (ils citent toutes les villes de France pour nous faire croire qu’ils y sont allés !) et en profite pour essayer de nous faire entrer dans leurs boutiques. Nous nous faisons d’ailleurs passer pour 4 croates (en espèrant qu’ils ne parlent pas la langue ahah). 😉

dscf1875imageimage

#JagdishTemple

Le lendemain, nous visitons un superbe temple indo-aryen aux sculptures impressionnantes ! Pour y entrer, nous devons monter un escalier abrupt flanqué d’éléphants !

image

#CityPalace

Dans la rue, nous retrouvons par hasard les français rencontrés à Jaipur, Roxane&Kevin, et visitons le City Palace ensemble sous une chaleur accablante. C’est le plus vaste palais du Rajasthan, il surplombe le lac Pichola.

imageimage

Nous nous asseyons ensuite sur l’ilet en face du City Palace et de la Jagniwas Island pour admirer le coucher du soleil.

Le soir, nous rejoignons Garance&Antoine, pour un délicieux dîner chez Meenu qui tient un petit restaurant familial. Nous pourrions presque croire que nous dînons chez l’habitant !

SAMSUNG CSC

Le lendemain, nous partons tous les 6, pour une virée à vélo dans les alentours d’Udaipur, jusqu’à l’Animal Aid, un sanctuaire pour animaux !

imageimageimage

image

image dscf2043image

#AnimalAidUnlimited

Ce refuge animalier, créé par un couple américain, embauche plus de 60 indiens pour s’occuper d’animaux en détresse (en particulier chiens, vaches et ânes). Âmes sensibles s’abstenir, c’était très dur à voir, surtout lorsque nous voyons que les animaux ont tant d’amour à donner !

imageimageimageimageimage

Journée fatigante, surtout due à la chaleur, mais nous nous en prenons pleins les yeux ! Après plus de 22km dans les fesses, nous méritons un bon Massala Chaï, la grande révélation de Martin en Inde ! Nous finissons la journée par un spectacle de danse et musique indienne Dharohar.

Le lendemain, nous prenons notre premier cours de cuisine indienne avec les belges, chez Meenu et son mari ! Quel régal et quelle superbe matinée ! Entre Massala Chaï, Pakura, Chapatti, Paratha, Poori, Chutneys et compagnies ! Nous pouvons nous dire un grand « sabash » (bravo en hindi) !

imageimage

image

SAMSUNG CSC

image

image

Dernière journée à Udaipur plus détendue avant de prendre un bus de 12h !

Udaipur est une ville agréable, surtout quand nous nous éloignons de la circulation. Nous avons apprécié y rester quelques jours afin de nous reposer.

Prochaine étape : Jaisalmer !

Pushkar, Rajasthan, Inde du Nord

Étape 3 : Pushkar, 14 800 habitants – 18/21 septembre 2016

Après s’être fait arnaquer pour prendre un bus privé Jaipur-Pushkar, qui était en fait public (nous avons en réalité juste payé le droit d’avoir un siège), nous voilà arrivés à Pushkar.

Pushkar est la cité magique du Rajasthan, haut lieu de pèlerinage pour les hindous. Pushkar est aussi the place to be pour les backpackers et les babas cool. L’atmosphère y est très zen et détendue, avec un magnifique lac et des montagnes ! Changement radical par rapport à Jaipur !

#SadarBazaar

La rue principale, le Sadar Bazaar, est remplie de magasins (épices, vêtements, bijoux, spiruline, cigarettes, etc.), de restaurants de toutes origines (israélien, italien, etc.) et bien sûr de tuk-tuk, scooters, motos et vaches. 🙂

dscf1550 dscf1599

#BrahmaTemple

Nous visitons un des célèbres temples hindous de Pushkar, un des seuls au monde dédié au dieu Brahma. Sacs, chaussures et appareils photos sont interdits… Nous entrons à la queue leuleu, un homme met des fleurs dans les mains de Serena, cool ! Il faut sonner les cloches, nous suivons la foule. Un autre homme vient expliquer à Serena qu’il faut donner un morceau de fleur à un dieu et en reprendre d’autres… Ok ! Il disparaît ! 5 minutes plus tard, il réapparaît et s’étonne que Martin n’ait pas de fleur, il y remédie immédiatement et nous explique tout ce qu’il faut faire (il est apparement élève au temple). Super ! Nous le suivons, déposons les offrandes devant chaque dieu, puis il récite une prière. Et la BAM, il nous demande une donation pour le temple ! « 100 roupies, 200 roupies, 300 roupies… » Il fallait s’en douter… Serena dit à Martin de mettre dans la donation box, mais l’homme répond que non c’est devant cet arbre qu’il faut mettre. « Mets 10 roupies pas plus » chuchote Serena. Martin fini par donner 20 roupies…. L’homme nous a lancé un regard tellement offusqué !!!! Ahah ! Escroc va, l’argent était bien évidemment pour lui et non pour le temple !

Nous poursuivons notre balade dans Pushkar et nous entrons par hasard dans des cours, à la poursuite des singes à face noire et nous nous retrouvons sur un roof top ! Une séance photo s’impose pour Serena avec ses chers amis. Au début, ils ne sont que 2… Plus les minutes passent, plus ils deviennent nombreux… 5… 7… 10… Heu… Ils sont très mignons, mais ceux là ne sont pas très commodes, l’un d’eux s’est même jeté sur Serena ahah ! 😉

dscf1572

Nous rencontrons durant notre balade des français, Carla et Mario, que nous avons aperçu quelques jours avant à la gare d’Agra, qui sont eux aussi aventuriers Tripilli ! Le monde est vraiment tout petit !!! 🙂

Nous assistons ensuite à un superbe coucher de soleil, au bord du lac de Pushkar. Splendide, zénitude assurée !

dscf1588 dscf1600 dscf1603 dscf1614 dscf1674

Le lendemain, nous partons pour une virée en Royal Enfield avec Garance et Antoine, nos amis belges rencontrés à Jaipur, ainsi que Carla et Mario, rencontrés la veille ! Quelle superbe journée, cheveux aux vents, paysages désertiques et montagnards, à la découverte des temples hindous et des champs de fleurs ! Journée vraiment grandiose et superbes rencontres !!! Nous finissons cette éreintante journée tous ensemble dans un excellent italien (ça nous manquait déjà) ! 🙂

dscf1683 dscf1709 dscf1716 dscf1737 dscf1748 dscf1763 dscf177814368878_10155434370962281_523889988567609076_nimage

Dernière journée à Pushkar plus détente, à cause de la fatigue accumulée des derniers jours : mode geekage, piote et bonne bouffe activé !

Nous avons un gros coup de cœur pour Pushkar, c’est petit et tout est accessible en marchant, les indiens sont souriants et serviables, sans rien demander en retour (presque), les animaux sont partout, nourris par les habitants et il y a un petit air de Sahara avec des dromadaires (nous nous rapprochons de Jaisalmer et de l’entrée du désert).

Prochaine étape : Udaipur !

Jaipur, Rajasthan, Inde du Nord

Étape 2 : Jaipur, 3,07 millions d’habitants – 15/18 septembre 2016

Après avoir pris un train de nuit, nous sommes arrivés à minuit à Jaipur, la capitale du Rajasthan ! Direction la guest house pour une longue et bonne nuit de sommeil !

Le lendemain, après un merveilleux petit déjeuner sur le roof top de la guest, nous partons à l’aventure en direction de la Old City à pied ! « À pied ? » s’étonnent tous les tuk-tuk qui proposent de nous y emmener ! Oui, ils nous croient fous : il fait plus de 40°, nous marchons au bord de la route, au milieu d’une circulation extrêmement dense et bruyante et nous cherchons désespérément de l’eau… C’est ça l’aventure non ?!  Ahah !

image

Après 1h de marche, nous arrivons enfin aux remparts de la vieille ville rose ! Nous traversons tous les différents bazaars (les grands marchés). Il y a beaucoup de monde, toujours des klaxons, des rabatteurs, des enfants qui demandent de l’argent… Un homme nous dit que nous pouvons aller visiter un temple hindou gratuitement et bénéficier d’une belle vue sur la ville. Nous hésitons, nous avons appris à nous méfier de tout le monde pour éviter les arnaques, mais nous avons aussi peur de passer à côté de quelque chose ! Allez, nous y allons ! Belle vue effectivement ! Un homme, habillé à l’occidental, nous accueille, nous présente le temple et nous donne des conseils sur ce qu’il faut faire et ne pas faire ici à Jaipur. Il a l’air plutôt sympa ! Il nous dit qu’il est professeur, qu’il enseigne l’art du bijou et qu’il y a 20 ans, il travaillait pour Leclerc en France pour le manège à bijoux ! Nous repartons avec tous ses précieux conseils !

dscf1399dscf1409

#HawaMahal 

Enfin arrivés devant le célèbre Palais des Vents ! Cette merveille a été créée à la demande du maharaja pour permettre aux femmes de son harem d’observer la rue sans être vues. Impressionnant ! Nous accédons à un roof top (nous adorons les roof top c’est « so hipster » hein Boutchita <3) pour mieux admirer ce magnifique monument.

dscf1418dscf1505

#MonkeyTemple

Nous nous dirigeons ensuite tout à l’est de la vieille ville pour rejoindre la magnifique vallée des singes. Nous y trouvons toutes sortes d’animaux : des singes bien sûr, des chèvres, des cochons, des vaches, des écureuils… Il y a aussi beaucoup de petits enfants qui nous demandent de leur acheter du chocolat…

Nous rencontrons par le plus grand des hasards des français, Roxane et Kevin, qui ont pris le même avion Paris/Delhi que nous : ils partent eux aussi faire un tour du monde à durée indéterminée !! Incroyable ! Nos itinéraires se rejoignent à plusieurs endroits, nous les croiserons encore à coup sûr !

En ce qui concerne la vallée des singes, les paysages sont splendides avec une belle vue sur la ville de Jaipur et sur les montagnes ! Un vrai plaisir pour les yeux, mais aussi pour les oreilles, loin de la circulation ! Mais attention aux singes qui tentent de voler tout ce qu’ils voient !

dscf1443dscf1470dscf1480

Après avoir marché plus de 4h sous 40°, nous croisons des belges de notre guest house, Garance et Antoine : nous décidons de rentrer tous ensemble en tuk-tuk ! Une bonne douche salvatrice est de rigueur !

Le lendemain, journée plus chill. Après un bon brunch, accompagnés de nos amis belges, nous décidons de renvoyer en France, à maman Kunn, une partie de nos affaires, pour alléger nos sacs ! Direction la General Post Office de Jaipur ! Il n’y a pas grand monde, nous demandons un carton, ils n’en ont pas… Nous décidons alors d’aller chez DHL, ils doivent sûrement avoir des paquets prêts à envoyer. L’agent DHL a l’accent indien le plus prononcé de toute l’Inde ahaha, nous ne comprenons absolument rien, à part que d’envoyer 4kg en France nous coutera 120€. Allez un grand bye ! Nous partons donc à la recherche d’un carton. Martin se motive pour demander dans n’importe quel magasin un carton. Tiens un magasin HP ! Ils ont forcément des cartons !! Champion ! Il ressort avec un super carton épais et en parfait état ! Heu… Maintenant, il nous faut du scotch ? Tiens il y a un Sony Center ! Il entre dans le magasin… Champion bis !!! Un homme sort un gros scotch et décide même d’envelopper lui même notre colis, sous les rires très amusés de sa collègue ! Notre beau paquet prêt, nous nous dirigeons vers la poste ! Là, un homme nous enveloppe notre colis avec du tissu (c’est obligatoire), c’est du beau travail ! Mais c’est long…. Très long ! Tout est fait sur mesure : découpage du tissu, couture et même pinson de la poste !!! Nous nous croyons dans Game Of Thrones ! Colis fin prêt, nous envoyons le tout pour 15€. Nous ne reverrons peut-être plus jamais nos affaires… Snif ! Mais quel bonheur d’alléger nos sacs à dos ! 🙂

dscf1509

Après presque 2h pour envoyer ce colis, pause bien méritée : nous nous posons sur des marches devant un shop, avec un bon coca périmé (oui, tout est périmé ici) et nous observons la circulation. Tous les indiens nous regardent d’un air étonné, ahah ! 🙂

#JalMahal

Après négociation avec un tuk-tuk, nous décidons d’aller voir le palais de l’eau, au nord de Jaipur. Ce monument a été construit par Madho Singh pour servir de résidence d’été à la famille royale. C’est un lieu très paisible où les indiens viennent nourrir les poissons du lac et se promener.

dscf1513

Nous avons grandement apprécié notre passage à Jaipur ! Malgré que ce soit une grande ville, le brouhaha de la circulation, les déchets par terre, les odeurs immondes, nous aimons l’atmosphère qui y règne, les rencontres faites, la nourriture végétarienne indienne (un vrai régal) et les habitants très sympathiques ! De plus, comparé à Agra, nous n’avons absolument rien dépensé !!! 😀

Prochaine étape : Pushkar !