Mont Kyaiktiyo (Golden Rock), Mawlamyine et Hpa-An, Myanmar

Étape 21 : Mt Kyaiktiyo (Golden Rock), Mawlamyine & Hpa-An – 13/21 décembre 2016

Nous quittons le Lac Inle en bus de nuit pour un trajet de 14 heures, afin de rejoindre le sud-est du pays pour nos derniers jours sur les terres birmanes !

#MontKyaiktiyo ❤

2J/2N

Nous voici dans la ville de Kinpun, le camp de base du Golden Rock situé sur le Mont Kyaiktiyo. À notre arrivée, nous sommes agréablement surpris par le village, qui est très petit et donc très convivial, avec beaucoup de petits restaurants locaux (streeeet foood), mais surtout la maaasse de pomelos chinois et de mangues vertes, dont nous raffolons tant ! Par contre, la chaleur est beaucoup moins agréable, il fait très lourd et étouffant (34°) ! Nous logeons dans un superbe hôtel avec bungalows : un véritable havre de paix !

Au petit matin, départ pour notre trek en direction du fameux Golden Rock : 13km, avec 1 100m de dénivelé ! La montée commence dans une jungle luxuriante, où nous croisons le long du chemin des habitations atypiques en bois avec des toits en feuilles de palmier ! Le début est assez agréable, nous marchons à l’ombre et voyons pleins de chats pour notre plus grand plaisir, mais qui du coup nous ralentissent beaucoup, ainsi qu’un serpent vert fluo ! Durant la seconde partie du trek, nous sortons de la jungle et traversons une magnifique crête de montagne sous un soleil éclatant : deux énormes gouffres de chaque côté donnent une vue époustouflante sur la nature verdoyante ! La montée paraît désormais interminable, nous voyons les bornes de miles augmenter très lentement ! Au bout de 5 heures de marche, nous arrivons enfin à la tant attendue pagode Kyaiktiyo, plus connue sous le nom de Golden Rock !

dscf9440 dscf9445 dscf9457 dscf9468 dscf9470 dscf9475 dscf9482 dscf9489

Le Golden Rock est l’un des sites les plus énigmatiques et fascinants du Myanmar ! Une énorme esplanade, digne du Trocadéro, nous dirige jusqu’au rocher d’or. Il y a énormément de touristes locaux mais très peu d’étrangers, ce qui fait que beaucoup de regards se posent sur nous ! Sur place, des centaines de pèlerins et de bonzes ont installé leur campement ! Nous regrettons de ne pas avoir saisi l’occasion de dormir une nuit à la belle étoile ici ! Pour la petite histoire, le rocher d’or aurait été posé en équilibre par 2 esprits (« nats ») il y a 2 500 ans et ne tiendrait que par un cheveu du Bouddha, ce qui en fait l’un des principaux lieux de culte du bouddhisme birman. Seuls les hommes peuvent s’en approcher et recouvrir de feuilles d’or le monolithe, qui évoque la tête du célèbre ermite…

dscf9529 dscf9534

Trop tard pour redescendre le mont à pied, nous prenons un énorme truck pour rejoindre Kinpun : 7 rangées de 6 personnes, autant dire que nous sommes comme du bétail dans un camion ! Par ailleurs, la descente est très folklorique avec pentes ardues et virages à gogo : nous avons la sensation d’être dans le tonnerre de Zeus ! 😉

Nous dînons dans notre street food préférée (un plat de shan noodle au tofu et une crêpe au sucre/coco pour 600 kyats, soit 42cts de bonheur) avant de passer une bonne nuit de sommeil !

Notre escapade au Mont Kyaiktiyo, et en particulier le trek du Golden Rock, est un véritable coup de cœur ! ❤

#Mawlamyine

253 734 habitants – 2J/2N

Le jour suivant, nous prenons un bus de 4 heures en direction de Mawlamyine. Arrivés à la bus station, nous marchons jusqu’au centre ville à la recherche d’une guest-house. Au bout de quelques échecs (full ou trop chère), nous trouvons finalement une petite guest-house très bien placée, à un prix raisonnable !

Mawlamyine est l’ancienne capitale de la Birmanie britannique. D’un côté nous pouvons apercevoir la colline aux pagodes, de l’autre côté la rivière Thanlwin et les rues remplies de bâtiments, d’églises et de mosquées datant de l’époque coloniale. Le décor a d’ailleurs inspiré deux écrivains anglais : George Orwell et Rudyard Kipling !

Nous partons flâner dans la ville sous un soleil assommant, le long de la jetée, faire un repérage et avec comme toujours, une visite du marché local pour acheter des fruits : mangoustans et mangues vertes pour aujourd’hui !!! 😉 Le soir, nous trouvons un vrai indien pour dîner ! Bon-heur, car la street food au Myanmar est bonne, mais il faut se l’avouer, ce n’est pas la cuisine la plus variée au monde ! Nous nous installons, et sans que nous ne demandions rien, des femmes nous apportent deux énormes thalis, des vrais comme en Inde, avec 3 différents curry, un dal, du riz, de l’eau et du thé ! Nous mangeons comme des gros et sommes resservis à volonté (« heu, non non, stop j’en peux plus là, arrête de me resservir stp ! »), le tout pour 1 500 kyats (1€) par personne ! Scandale ! C’est avec la peau du ventre bien tendue que nous rentrons nous coucher !

Après un petit-déjeuner local, nous partons à la découverte de la ville. Nous ne pensions pas dire cela un jour, mais nous sommes heureux d’avoir un temps nuageux qui nous permet de mieux supporter la chaleur ardente 😉 ! Nous avons volontairement omis de faire les trois attractions touristiques de Mawlamyine, à savoir Shampoo Island (Gaungse Kyun, une île aussi petite que notre île aux Maldives), Ogre Island (Bilu Kyun, pour découvrir l’artisanat local) et le plus grand Bouddha couché du monde (Win Sein Taw Ya Buda), car elles ne nous attirent pas vraiment ! À la place, nous nous sommes imprégnés de la vie locale dans les marchés et les bazaars à la mode indienne, à nous balader au milieu des maisons coloniales et des édifices religieux, puis à flâner tranquillement sur la colline des pagodes, en particulier sur la Kyaikthanlan Paya (un autre paradis des chats) qui offre un bon point de vue sur les environs !

dscf9554 dscf9557 dscf9569 dscf9580 dscf9595 dscf9603 dscf9608 dscf9628 dscf9634

Avec cette chaleur, nous n’avons pas vraiment faim, un plateau de fruits fera office de dîner devant un magnifique coucher de soleil (sans doute le plus bel instant de notre séjour à Mawlamyine) : fruit du dragon (pitaya), pomelo chinois, poire japonaise, bananes et raisins, le tout pour 4 300 kyats (3€) ! 😉

dscf9639 dscf9650

Pas vraiment charmés par la ville, nous repartons le lendemain !

#HpaAn ❤

75 141 habitants – 4J/4N

Trajet plutôt chaotique pour rejoindre Hpa-An, qui se trouve à seulement 2 heures de route… Entre Serena qui a été malade toute la nuit et qui fait un malaise juste avant de monter dans le bus, et Martin qui doit s’occuper d’absolument tout jusqu’à l’hôtel, nous arrivons bien épuisés à Hpa-An ! Par chance, nous trouvons le meilleur logement, rapport qualité/prix, que nous ayons eu au Myanmar : le Galaxy Motel ! Un bon après-midi de repos est de rigueur pour Serena, pendant que Martin part explorer la ville…

dscf9659 dscf9672 dscf9707 dscf9724

Remis sur pattes, nous passons la journée suivante à visiter les alentours de Hpa-An ! Waouh, quel énorme coup de cœur ! Non seulement les caves sont impressionnantes, mais les paysages karstiques environnants sont à couper le souffle et hyper photogéniques ! 😉 Dans l’ordre :

  • Kaw Ka Taung Cave : des Bouddhas et encore des Bouddhas !

dscf9728 dscf9738 dscf9741 dscf9744

  • Saddar Cave : la plus belle des grottes ! Après s’être engouffrés dans une cave remplie de chauve souris, la sortie nous mène jusqu’au magnifique Elephant King Lake ! Ensuite, paisible balade en pirogue pour passer sous une montagne et traverser des champs de rizières vertes fluo !

dscf9785 dscf9790 dscf9793 dscf9798 dscf9835 dscf9846 dscf9853 dscf9869 dscf9889 dscf9909 dscf9929 dscf9938 dscf9943

  • Lumbini Garden : des milliers de Bouddhas, au pied d’une montagne que nous escaladerons le lendemain.

dscf9971

  • Kyauk Kalap Monastery : une pagode perchée sur son petit bout de rocher qui trône au milieu d’une étendue d’eau !

dscf0030 dscf0029 dscf0026 dscf0018 dscf9997

  • Kawgun Cave : encore des Bouddhas !

dscf0042 dscf0048 dscf0054 dscf0068

  • Yathaypyan Cave : toujours des Bouddhas !

dscf0081 dscf0094 dscf0096

  • Bat Cave : un magnifique coucher de soleil, habillé par un milliard, voire plus, de chauve-souris, sortant de leur journée de sommeil afin d’aller chasser pour se nourrir ! Moment incroyable, tel l’esprit d’un dragon affamé qui sort de sa grotte !

dscf0125

Longue mais fantastique journée !

Le lendemain, nous grimpons sur le Mont Zwegabin, avec un couple allemand/mexicain, Lena&Renato, rencontré la veille ! Il y a 2 chemins pour y parvenir, nous empruntons la « easy way » (vrai escalier et à l’ombre surtout). Au total, 2 heures pour grimper plus de 4 000 marches afin d’atteindre, non sans effort et sueur, le sommet où se trouve un monastère (Zwe Ka Bin Pagoda) et des singes !

dscf0151

La vue qui surplombe les environs est à couper le souffle, aucun regret ! Nous passons un après-midi très paisible jusqu’au coucher de soleil, puis décidons de dormir sur place avec quelques autres voyageurs dont nous faisons connaissance !

dscf0157 dscf0162 dscf0185dscf0191 dscf0199 dscf0201 dscf0209 dscf0223 dscf0228

Nous avons la « chance » d’avoir une des deux chambres privées, qui ressemble plus à une cellule de prison ! 😉 Comme nous le savons déjà, dormir chez des locaux (ici chez les bonzes) n’est jamais de tout repos ! Après une rude nuit (lit en béton armé, chaleur, boucan à partir de 4h du matin, insectes), nous assistons au plus beau lever de soleil de notre voyage, puis entamons la descente par la « hard way » (une partie en plein soleil et des marches incertaines et sans rempart), jusqu’au Lumbini Garden !

dscf0236 dscf0254 dscf0270

Ne trouvant pas de tuk-tuk arrivés en bas, un local nous propose adorablement de nous ramener à notre hôtel sur son scooter ! Youhou !

Énorme coup de cœur pour Hpa-An qui se place directement en première position de notre classement au Myanmar, suivi de très près par le Golden Rock ! ❤

Après-midi repos, pour attaquer le lendemain une journée de transport afin de rejoindre la frontière Myanmar/Thaïlande en taxi (durée 3 heures, seul moyen pour nous y rendre), puis notre première étape en Thaïlande !

Prochaine étape : Thaïlande !

Lac Inle, Myanmar

Étape 20 : Lac Inle, 10 000 habitants – 10/12 décembre 2016

Nous quittons Kyauk Padaung à 21h en bus de nuit et arrivons à Nyaung Shwe, le pied à terre du Lac Inle, à 5h du matin… À notre plus grande surprise nous trouvons une chambre avant le lever du jour, où nous finissons notre nuit jusqu’à midi !

Initialement, nous avions prévu de faire le célèbre trek Kalaw/Inle de 3J/2N ! Cependant, nous avons rencontré pas mal de voyageurs ayant dit que ce trek était très ressemblant, en termes de paysages, au trek que nous avons fait à Hsipaw ! Nous l’avons alors zappé, afin de gagner quelques jours pour effectuer une étape supplémentaire au Myanmar !

#NyaungShwe

Notre premier après-midi se consacre à la visite de la ville terrestre avec pour commencer le Mingalar Market, où une multitude de choses se vendent : fruits et légumes, épices, poissons séchés, souvenirs en tout genre, vêtements, ou même des bébés ! 😉 Les mélanges d’odeurs créent une atmosphère très locale non déplaisante ! Nous en profitons pour faire un plein de fruits frais !

dscf9422

Nous nous dirigeons ensuite vers la Pagode Yadana Man Aung, unique en son genre au Myanmar : c’est une pagode d’or avec une base carrée… 😉

dscf9144

Le lendemain, nous prenons notre petit déjeuner sur la terrasse de notre hôtel, où nous attend une agréable surprise : tous les matins, une centaine de bonzes viennent chercher leur petit déjeuner à la file indienne, gracieusement offert par notre hôtel ! Super sympa ! Nous avions volontairement évité d’assister au petit déjeuner des bonzes à Amarapura du côté de Mandalay, car un peu trop touristique et donc moins authentique que ce que nous voyons ici !

dscf9432

#BoatTrip

Nous filons ensuite à l’embarcadère, afin de trouver un bateau pour nous emmener en balade pour la journée, sur le fameux Lac Inle ! Pas compliqué, en deux minutes c’est trouvé et négocié, c’est parti mon kiki, départ 9h ! L’habituelle brume et la fraîcheur matinale de Inle sont bien présentes et donnent une impression d’automne ! Il faudra attendre 11h pour que le soleil se dévoile avec un magnifique ciel bleu !

Nous descendons le lac afin de rejoindre tous les centres d’intérêts… Nous passons à côté des inévitables et célèbres fishermen… Ou plutôt des fisherclowns : dès qu’ils nous voient arriver, ils commencent à faire les guignols sur leur bateau afin de quémander de l’argent par la suite, que nous refusons évidemment de donner !

dscf9179

En espérant que la journée ne soit pas que théâtre touristique, nous continuons notre virée vers les jardins flottants de tomates, pousses de soja, choux fleurs et autres cultures ! Des plantations à perte de vue flottent dans l’eau et sont retenues par des bâtons en bambou pour éviter que les pieds ne dérivent… La profondeur du lac atteint au maximum 4 mètres selon les saisons ! Les récoltes ne doivent pas être de tout repos !

Nous allons ensuite vers le village des pêcheurs, où des centaines de familles habitent dans des maisons sur pilotis à même le lac ! C’est alors toute une autre vie qui s’organise pour ces habitants ! La douche et la vaisselle se font au dessus du lac et chaque déplacement se fait à bord d’une barque ! Malgré les centaines de bateaux curieux qui viennent chaque jour s’introduire dans leur routine, les habitants ont l’air de vivre leur vie paisiblement ! Ils doivent vraiment nous trouver bizarres à vouloir prendre en photo leur maison alors que pour eux, c’est tout ce qu’il y a de plus normal de vivre au dessus de l’eau ! 🙂

dscf9220 dscf9228

Nous nous dirigeons maintenant vers différentes fabriques artisanales ! Nous décidons, en premier lieu, de visiter un atelier de tissage pour en particulier voir comment est conçu le tissu de lotus ! Étonnant : la tige du lotus, en la cassant en deux, produit des fils très fins qui, après les avoir roulé entre eux avec les doigts, forment un fil très épais… Le travail de tissage est ensuite impressionnant, avec d’énormes machines rythmés par des « claques-claques » réguliers… Un véritable casse tête pour en comprendre le fonctionnement ! 12 000 tiges de lotus sont nécessaires pour créer une écharpe. Le tissu obtenu est très résistant mais vraiment rugueux et pas du tout agréable à porter en vêtement ! Mais vu les prix annoncés dans la boutique, un grand bye, nous repartons bredouilles ! 😉

dscf9237 dscf9241

Nous allons ensuite dans une fabrique de cheroots, les célèbres petits cigares birmans ! Les artisanes (et oui, seulement des femmes) passent leurs journées à rouler et rouler… Des feuilles d’épi de maïs sont utilisées en tant que filtre, pour ensuite ajouter un mélange d’épices selon les goûts (strong ou sweet, anis, miel/anis ou banane dans cette fabrique), le tout roulé dans une feuille de sébestier séchée, selon une technique bien spéciale !

dscf9264 dscf9265

Pour la suite, direction un atelier de bijoux en argent ! Après extraction des particules d’argent du minerai, elles sont fondues à 8 000°, puis refroidies afin d’obtenir des barrettes d’argent ! C’est alors que les artisans peuvent travailler ce métal, afin de faire place à leur imagination pour créer divers bijoux !

dscf9272

Et enfin, nous finissons par un atelier de couteaux en tout genre ! Notre préférée sur les 4 fabriques, car sans doute la plus impressionnante : les forgerons tapent les uns après les autres à coup de masses sur des lames rouges de feu ! Et puis, matez moi ce beau mâle tatoué en plein travail ! 😉

dscf9283 dscf9288

Pour déjeuner, nous goûtons la fameuse soupe à la tomate, sucrée à souhait, venant des jardins flottants d’Inle. Le restaurant sur pilotis fait face à la Phaung Daw Oo Pagoda, que nous visitons par la suite ! Un peu trop touristique à notre goût (stands de souvenirs et rabatteurs à ne plus savoir où se cacher), nous repartons assez vite !

dscf9306dscf9305

Notre dernière visite se fait au monastère Nga Phe Chaug, autrement appelé le monastère des chats sauteurs… À part l’odeur du pipi de chat, 2 chats qui dorment dehors et quelques chats peureux à l’intérieur, nous n’avons vu aucun chat sauteur ! Mais nous profitons d’une jolie vue sur le lac !

dscf9365 dscf9370

Notre agréable excursion sur le Lac Inle touche à sa fin, nous remontons vers la terre ferme ! D’incroyables montagnes entourent tout le lac, les paysages du retour sans la brume sont époustouflants, et cette fois-ci avec des vrais pêcheurs !

dscf9290 dscf9397

Le lendemain, superbe matinée ensoleillée ! Journée plutôt détente avant de prendre notre dernier bus de nuit du Myanmar à 17h ! Nous en profitons pour nous rendre une dernière fois dans nos deux restaurants fétiches de Nyaung Shwe : indien et pancakes (oui Boutch, nous n’arrêtons pas de manger) !

img_7365

Le Lac Inle est très touristique, personne ne peut le nier, mais c’est une étape incontournable au Myanmar ! Nous avons grandement apprécié la sérénité du lac et de découvrir l’artisanat local !

Prochaine étape : Golden Rock !

Bagan et Mont Popa, Myanmar

Étape 19 : Bagan, 22 000 habitants & Mont Popa – 5/9 décembre 2016

Nous quittons Hsipaw à 18h30 en bus de nuit et arrivons à Bagan à 4h30… Nous décidons avec Fanny, une québécoise que nous avons rencontrée dans le bus, de rejoindre la ville de Nyaung U à pied, afin de se dégourdir les jambes et d’économiser le taxi, soit un peu plus de 6km avec nos sacs ! Cette « balade » est vraiment cool, d’autant plus qu’avec les chemins que nous empruntons, il n’y a pas de check-point pour payer l’entrée, soit 40$ d’économisé à deux ! 😉 Une bonne heure plus tard, nous arrivons et nous mettons à la recherche d’une chambre pas chère !

Après une rude nuit de sommeil dans le bus, nous tombons de fatigue et décidons de passer cette première journée à Bagan à ne rien faire : juste du repos !

#GoldenEagle

Le lendemain, levés à 5h, un minibus vient nous chercher à l’hôtel et nous emmène au golf de Bagan où un petit déjeuner royal nous attend ! Pour nos 2 ans d’anniversaire, nous nous offrons un énorme cadeau : un vol en montgolfière ! 😉

3 compagnies ont l’oligopole des montgolfières à Bagan : la plus ancienne Balloon Over Bagan (ballons bordeaux), ensuite Oriental Ballooning (ballons verts) et enfin Golden Eagle Ballooning (ballons jaunes) la plus récente. Seuls 21 ballons ont l’autorisation de voler en même temps sur Bagan. Nous avons choisis Golden Eagle car elle possède seulement 3 ballons et donne l’impression d’être moins une usine à touristes que les deux autres compagnies ! Nous ne regrettons pas du tout notre choix !

Dans notre nacelle, nous sommes seulement 5 passagers ! Étant trop légers, un birman membre de l’équipage sol nous rejoint, c’est pour lui aussi son premier vol ! Nous apprécions qu’il puisse voler avec nous ! 🙂

Le gonflement du ballon avec deux énormes ventilateurs est impressionnant et le décollage se fait ensuite tout en douceur ! La puissance et la chaleur des flammes est incroyable. Nous voyons tout Bagan depuis les airs au lever du soleil ! La balade au milieu des autres montgolfières est agréable et apaisante, nous passons le long des temples, à travers plusieurs villages birmans, où tous sont ravis de nous saluer, et ce même s’ils voient des montgolfières voler tous les matins ! Au total plus d’une heure de vol, au gré du vent (et du pilote) !

dscf8643 dscf8646 dscf8660 dscf8675 dscf8691 dscf8727dscf8818 dscf8862

Quand vient le moment de l’atterrissage, une équipe de 10 birmans nous attend pour attraper la corde reliée à notre nacelle afin de nous tirer vers le sol… Cependant, le vent a commencé à se lever et les petits gabarits des birmans se font embarquer par le ballon sur une centaine de mètres ! Ils bataillent contre la force du vent et de la montgolfière pour nous redescendre, mais cela toujours avec un énorme sourire aux lèvres ! Nous avons droit à 15 minutes de vol supplémentaires, avec un bon fou rire à la clé ! 😉 Un autre buffet nous attend sur la terre ferme (avec champagne s’il vous plaît), ainsi que plusieurs goodies en souvenir de notre vol (que nous allons vite renvoyer en France) ! 🙂

dscf8897 dscf8901

Un incroyable cadeau que nous nous sommes faits et cela valait vraiment la peine d’y mettre le prix ! C’était juste magique et inoubliable ! ❤

#EBike

Nous louons ensuite un e-bike (scooter électrique) pour 2 jours, pour flâner dans Bagan afin de découvrir ses nombreux temples en briques et sa nature ! Bon, nous avons vite fait le tour, c’est beau mais ce sont 4 000 temples bouddhistes, tous très ressemblants (nous ne sommes toujours pas guéris de notre overdose malheureusement) !

Le plus cool est de rechercher les temples les moins touristiques possible (nous avons l’embarras du choix), entourés d’herbes hautes, de pouvoir monter dessus par des petits escaliers cachés à l’intérieur, pour admirer la vue et juste profiter de n’être que tous les deux ! Le tout avec un jus de canne à sucre super frais et c’est parfait ! 😉

dscf8917 dscf8944 dscf8954 dscf8967 dscf8977 dscf8991 dscf9048

Mais c’est aussi l’occasion pour Serena d’apprendre à conduire un scooter, son rêve étant de s’acheter un Vespa dans quelques années une fois de retour en France ! Bon, l’e-bike va au maximum à 20km/h, mais c’est déjà un bon début ! 😉

dscf8934

Pour notre dernier coucher de soleil à Bagan, nous allons sur le sommet d’un temple, où se trouve un jeune bonze de 14 ans avec un sourire plus que contagieux. Il possède un livre avec des phrases de conversation en birman, traduites en anglais ! Génial non ? Lui et Martin discutent pendant une bonne heure, en se montrant alternativement les phrases dans le livre, tout en admirant le coucher du soleil !

dscf9060img_7297dscf9070

Nous n’avons pas trouvé de bonne street food ici… Du coup, nous avons testé d’excellents restaurants (italien, burger, indien), et cela nous a permis de rencontrer un super couple brésilien, Manuela&André, avec qui nous avons bien sympathisé !

#PopaMountain

Le lendemain matin, nous quittons Bagan à bord de deux pick-ups qui nous déposent à 50km au sud-est, au pied du Mont Popa, un volcan endormi haut de 1 518m ! Nous décidons alors de monter la montagne à pied avec nos sacs à dos, jusqu’à notre destination : 500m de dénivelés sur 5km annoncés sur notre map… Su-per ! Après 2km, nous arrivons, non sans effort, au Taung Kalat, une ancienne cheminée volcanique de 737m, où un monastère bouddhiste se trouve sur son sommet ! Ce temple ressemble à un château dans le ciel (Miyazaki 😉 ) ! Mais ce n’est malheureusement pas notre point d’arrivée… Nous craquons et prenons un taxi pour qu’il nous emmène dans notre petit paradis pour 2 jours : le Popa Mountain Resort !

Ces 3 premiers mois de voyages n’ont pas été de tout repos ! Nous décidons alors de nous offrir un second cadeau : une nuit dans un superbe hôtel sur le Mont Popa (sur les conseils des cousines de Serena, qui y ont séjourné il y a 5 ans !). Cet hôtel avec piscine offre la meilleure vue sur le château dans le ciel ! Cela va nous permette de bien nous relaxer et de ne absolument rien faire pendant ces 2 jours : le repos des babas ! De plus, le restaurant de ce resort est juste merveilleux, où nous avons redécouvert le goût du tiramisu, du cheese cake et des vrais croissants… 😉

dscf9126dscf9103 dscf9121dscf9110 dscf9120dscf9117dscf9137

Le lendemain en fin d’après midi, tel des backpackers ruinés, nous refusons évidement de prendre un taxi et décidons de repartir du resort à pied jusqu’à la route principale, afin d’attraper un pick-up ! En descente, cela devrait être plus facile et nous pouvons nous essayer au stop ! Au bout de 5 minutes de marche, sans même avoir eu le temps de lever le pouce, une voiture s’arrête et nous propose adorablement de nous avancer ! Youhou ! Nous sommes ravis, d’autant plus que c’est une guide qui parle français avec son chauffeur qui se trouvent dans la voiture ! Des anges tombés du ciel ! La voiture nous dépose au village de Popa, renommé le paradis du fruit !!! Le sac rempli de fruits du jacquier, d’anones et de bananes, nous trouvons de suite un pick-up pour nous déposer à Kyauk Padaung, la ville où nous prendrons notre bus de nuit ! Un trajet qui s’est parfaitement déroulé, comme nous les aimons ! 😉

Arrivés en avance à Kyauk Padaung pour prendre notre bus, nous errons dans la ville. Nous avons la sensation que ses habitants n’ont jamais vu d’étranger de leur vie ! Nous pouvons l’appeler la ville du bonjour ! Tous les habitants sans exception, nous regardent et disent bonjour à tout va, sourires aux lèvres ! Ce peuple est vraiment incroyable ! ❤

Bagan, en soit, ce n’est que temples, mais avec le vol en montgolfière et l’escapade au Mont Popa, nous pouvons dire que nous avons adoré notre séjour ici ! ❤

Prochaine étape : Lac Inle !

Pyin Oo Lwin et Hsipaw, Myanmar

Étape 18 : Pyin Oo Lwin, 158 783 habitants – 29 nov/1 déc 2016 & Hsipaw, 20 897 habitants – 1/4 décembre 2016

#PyinOoLwin

Nous quittons Mandalay pour prendre la direction de Pyin Oo Lwin. Au bout de 2 heures et demie de route dans un pick-up, nous arrivons en début d’après-midi dans cette station climatique fondée par les britanniques afin de fuir la chaleur de Mandalay, anciennement connue sous le nom de Maymyo !

Pyin Oo Lwin est une ville très charmante, avec un nombre important d’édifices datant de l’époque coloniale. Le marché central de nuit est hyper animé et bien sûr, rempli de bonnes choses à manger ! 😉

 dscf8317

#Anisakan

Le lendemain matin, nous rejoignons la petite ville d’Anisakan, à 9km de Pyin Oo Lwin ! Une petite promenade escarpée de plus d’une heure nous attend désormais, avec une descente assez rude dans la forêt… Avant d’arriver à un véritable havre de paix ! Deux adorables chats nous attendent au pied d’une spectaculaire cascade !!! Complètement seuls au monde, nous sommes comme deux gamins dans une aire de jeu ! La chute est d’une hauteur gargantuesque et sa puissance nous fait perdre l’équilibre, c’est comme un brumisateur géant ! Après près de 2 heures de baignade dans une eau claire et hyper agréable, nous quittons notre petit paradis ! La remontée se fait par le même chemin qu’à l’aller… Elle est de ce fait assez haaard ! 🙂

dscf8121 dscf8221 dscf8250 dscf8281 dscf8288

Pour notre retour à Pyin Oo Lwin, nous allons vivre notre première mésaventure… Un supposé pick-up avec deux hommes à l’arrière s’arrête et nous demande le double du prix que nous avions payé à l’aller. Martin riposte évidemment, le chauffeur rigole et nous dit de monter. À la moitié du chemin, le véhicule prend une autre direction, puis s’arrête afin de décharger le toit ! Nous sommes étonnés, mais ils nous disent que nous reprendrons la direction de la ville juste après… Nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’un vrai bus local. Au bout de 10 minutes, un des hommes nous demande de payer, mais Martin refuse et dit que nous payerons à l’arrivée… Le truck démarre, prêt à repartir, l’homme insiste pour que nous payions avant. Martin paye, le moteur du truck s’arrête de nouveau, le chauffeur descend, tous rigolent et nous montrent la direction de Pyin Oo Lwin ! Ni une, ni deux, Martin sort de ses gongs et fonce réclamer l’argent qu’il a donné… Tous nous répètent que nous allons bientôt repartir… Nous patientons alors… Au bout de quelques minutes nous comprenons qu’ils se foutent de nous et qu’ils attendent juste que nous abandonnions et nous en allions… Au tour de Serena de perdre son sang froid, elle descend du camion, ramasse une énorme pierre et s’apprête à casser une vitre du véhicule ! Les hommes se lèvent très vite, accourent et acceptent finalement de nous ramener en ville ! Plus de peur que de mal, tout s’est finalement bien fini !

Malgré cette petite histoire, nous avons adoré notre petit stop à Pyin Oo Lwin/Anisakan, loin du tourisme de masse !

#Hsipaw

Le lendemain nous prenons un train de 7 heures en direction de Hsipaw ! Nous passons par de magnifiques paysages dans les montagnes tout au long du trajet, et par le « célèbre » viaduc de Gokhteik !

dscf8344 dscf8398 dscf8427 dscf8458

Arrivés en milieu d’après-midi à Hsipaw, nous nous renseignons pour un trek de 2J/1N. Tous les hôtels nous affirment que la région est très dangereuse à cause des tensions à la frontière chinoise, située à quelques centaines de kilomètres et qu’aucun trek ne peut se faire sans guide… Obstiné, Martin rend visite à un vieil homme, Mr Book, un genre d’office de tourisme non officiel, qui nous informe que cette histoire de guide n’est que du business et que le trek que nous visons est faisable sans ! Martin, têtu comme une mule, ne veut croire que cet homme, tandis que Serena, toujours pas rassurée, ne veut pas faire ce trek sans guide…

Le lendemain matin, Martin toujours autant déterminé et Serena pas franchement rassurée, nous partons tout de même à l’aventure pour ce fameux trek, sans aucun guide ! Au pire des cas, comme nous disait Mr Book, nous nous ferons refouler au check-point, à l’entrée de la montagne ! Départ de la guest-house à 9h, nous arrivons au bout de 45 minutes, un tantinet stressés, à l’approche du supposé check-point… Personne, nous continuons notre route ! Nous traversons des champs de rizières, de maïs et des paysages de campagne birmane ! La montée est assez fatigante, d’autant plus que le soleil tape assez fort ! Nous croisons énormément de birmans, toujours ravis de nous dire « Ming-guh-la-ba » (bonjour), ce qui nous redonne de la force ! Sans guide, chaque croisement impose l’éternelle question : « à droite ou à gauche? » 😉 Nous croisons quelques groupes de trekkeurs avec des guides, qui tous s’étonnent de nous voir sans…

dscf8485 dscf8490

#Pankam

Nous arrivons au bout de 4 heures de marche (au lieu des 5 annoncées), après 15km de route et 780m de dénivelé, au tant attendu village palaung de Pankam ! Alellujah !!! Ce petit village vit totalement en autarcie : chaque maison en bois possède son petit potager. Les villageois vivent de façon très simple et paraissent totalement heureux ainsi… De plus, beaucoup de chats vivent ici ! Nous les envions forcément ! 🙂

dscf8501 dscf8502

Nous nous mettons à la recherche d’une gentille famille pouvant nous héberger (et par la même occasion nous nourrir) pour la nuit ! Deux vieilles dames nous invitent à déjeuner, mais nous font vite comprendre que nous ne pouvons pas dormir chez elles, car elles hébergent déjà un groupe de 7 personnes avec un guide ! Nous repartons à la recherche d’une autre famille et à peine 20 mètres plus loin, une autre adorable vieille dame nous appelle de loin pour nous inviter à rester chez elle pour la nuit ! Ouuuuf, nous voilà rassurés ! Nous apprenons plus tard par son petit fils de 18 ans, guide pour ce trek, que la région est en guerre, donc très dangereuse et beaucoup de militaires à crans rodent dans les parages. De plus, la zone est infestée d’anciennes mines et depuis qu’un allemand, sorti des sentiers battus, s’est fait exploser il y a 6 mois, les guides sont devenus obligatoires… Mais notre trek de 2 jours est relativement « safe » si nous restons sur le chemin principal… Rassurant ! Nous ne sommes pas vraiment fiers de nous, mais hyper contents de vivre cette authentique expérience dans notre famille d’accueil. Habituellement, elle n’est pas autorisée à recevoir des étrangers, elle ne fait cela que par pure gentillesse, car les vrais home stays ne peuvent pas nous héberger sans guide ! Encore une preuve du grand cœur des birmans ! ❤

La mamie, sa fille et ses deux enfants vivent dans une maison en bambou sur pilotis (nous n’avons aucune idée d’où sont les hommes du village). Une seule pièce, avec un feu en plein milieu en guise de cuisinière, compose la maison. Nous dormirons tous ensemble sur des tapis en paille. Un trou dans une cabane extérieure fait office de toilette et la douche se fait au point d’eau du village en public. Ils ne parlent pas un mot anglais, mais nous arrivons à nous faire comprendre avec le langage des signes ! Nous vivons des purs moments de convivialité et tous sont aux soins pour nous (en particulier la petite fille) !

dscf8519 dscf8524

Après une nuit assez courte (nous vous épargnons les détails) et un très copieux petit déjeuner, nous repartons en direction de Hsipaw. La descente est plus agréable et plus rapide (3 heures). Un repos est bien mérité !

dscf8551 dscf8559dscf8572

Nous ne conseillons évidemment pas de faire ce trek sans guide dans les conditions actuelles. Mais pour notre part, tout s’est très bien déroulé, nous avons vécu un réel échange avec une famille d’un village perdu dans les montagnes, plus que si nous avions été avec un groupe et un guide… Expérience inoubliable, nous ne regrettons pas notre imprudence !

#LittleBagan

De retour à Hispaw, et après une cure de 5 jours sans aucun temple, nous nous remettons en douceur dans le bain avec Little Bagan, avant d’attaquer le vrai ! 🙂

dscf8578 dscf8589dscf8594

Nous croisons sur place un israélien, Raz, que nous avions rencontré à Pyin Oo Lwin et passons le reste de l’après-midi à chiller (et manger) ! 😉

dscf8601 dscf8605 dscf8609

Notre petit séjour dans le nord de l’état Shan, loin du tourisme de masse, a été très ressourçant en nature, mais vraiment fatiguant… Nous commençons à ressentir la fatigue après 3 mois de voyage. Cependant, nous sommes ravis d’être sortis de la boucle touristique classique et d’avoir été dans un endroit beaucoup moins fréquenté !

Prochaine étape : Bagan !

Mandalay, Myanmar

Étape 17 : Mandalay, 1,2 million d’habitants – 26/29 novembre 2016

Nous quittons Yangon en bus de nuit pour un trajet de 9 heures ! Ici, les bus touristiques n’ont rien à voir avec ceux que nous avons pu prendre en Inde et au Népal ! Ce sont de vrais bus de luxe, et ce, même si nous avons pris la catégorie sleeping bus la moins chère ! Le notre est flambant neuf, avec des rangées de 3 fauteuils (1 d’un côté du couloir et 2 de l’autre). Un plaid et une bouteille d’eau sont déjà à notre disposition sur nos places, puis un homme nous apporte une boîte contenant des pâtisseries, une bouteille de thé glacé au citron et un set de toilette… C’est royal ! Nous dormons comme des bébés tout le long du voyage !

Nous arrivons à 6h30 du matin à Mandalay et prenons un pick up truck pour nous rendre à notre hôtel. Il s’agit des bus locaux, un truck aménagé, où les passagers sont entassés comme du bétail à l’arrière ! 😉 Nous en trouvons un assez vite, mais il est déjà blindé de locaux et de bonzes ! Serena rentre à l’intérieur avec son gros sac de 45L, les bonzesses lui frayent adorablement un chemin pour qu’elle ait une place assise, tandis que Martin reste suspendu debout à l’arrière du pick up ! Nous sommes au total 25 (sans compter les quelques birmans assis sur le toit) et tous sont très amusés de nous voir voyager comme des locaux (pour nous, c’est ça le véritable voyage) ! Pleins de sourires s’échangent, car encore une fois, la barrière de la langue nous empêche de discuter ! Au bout de 15 minutes, nous descendons et c’est avec son énorme sourire jusqu’aux oreilles que Serena dit au revoir à tous les passagers, qui lui rendent la pareille !

Pour ce premier jour, nous découvrons la ville de Mandalay à pied !

#MandalayPalace

Nous commençons par visiter le Palais Royal de Mandalay, très rigoureusement gardé par la junte militaire… Une quarantaine de bâtiments en bois forment ce palace. Cependant une atmosphère de faux règne : en effet, ce dernier a été reconstruit dans les années 90, afin de ressembler à l’original de 1850 ! Mais il n’en est pas moins très jolie !

dscf7520 dscf7530 dscf7535 dscf7545 dscf7555

#MahaAtulawaiyanKyaungDawgyi

Nous sommes tombés par hasard sur cet énorme monastère bouddhiste blanc, construit à l’origine en 1857, puis brûlé en 1890 et reconstruit en 1996 par des prisonniers !

dscf7583dscf7575

#ShwenandawKyaung

Ensuite, nous visitons un autre monastère bouddhiste, qui était à l’époque les appartements du père du roi jusqu’à sa mort ! Les sculptures en teck sont impressionnantes et sa couleur sombre donne un aspect mystérieux à ce temple ! L’intérieur est recouvert d’or, d’où son surnom de Golden Palace !

 dscf7600

#MandalayHill & #SutaungpyeiPaya

En fin de journée, nous souhaitons admirer le coucher du soleil sur la magnifique colline de Mandalay ! Deux énorme statuts, moitié lions moitié dragons, nous accueillent en bas ! 1 729 marches et 25 adorables chats plus tard, nous arrivons au sommet où se trouve une splendide et scintillante pagode ! Le panorama sur Mandalay et ses environs est à couper le souffle… Nous pouvons apercevoir les villes que nous visiterons dans les jours qui viennent !

Un bonze de 18 ans vient à l’approche de Martin, tandis que 2 jeunes birmanes de 17 et 18 ans se jettent sur Serena ! Ils viennent tous les week-ends sur Mandalay Hill afin de pouvoir pratiquer l’anglais avec les étrangers (d’ailleurs ils ne nous appellent pas les « tourists » mais les « foreigners » ). Nous passons deux bonnes heures chacun de notre côté à discuter avec eux, tout en admirant le coucher du soleil !

Serena apprend que la peinture blanche que tous les locaux se mettent sur le visage, la « tenaka« , est très bonne pour la peau, permet de se protéger du soleil et des moustiques, et qu’elle est aussi comestible… Mais mangée avec une pomme, nous pouvons en mourrir… Nous comptons en acheter pour notre peau, mais ne tenterons pas l’expérience culinaire ! 😉

dscf7618 dscf7633 dscf7637 dscf7639dscf7641 dscf7642 dscf7644 dscf7657

Nous rentrons ensuite à notre hôtel, à bord d’un taxi moto… Tous les deux derrière le chauffeur… Qui est au téléphone ! Ahah, tandis que Serena voit toute sa vie défiler sous ses yeux, Martin est mort de rire, les pieds suspendus dans le vide, en voyant le casque trop grand de Serena tomber sur sa nuque à cause du vent et de la vitesse ! 🙂

Pour les deux prochains jours, nous louons notre propre moto afin de visiter les 4 cités royales se situant dans les alentours de Mandalay !

Jour 1 : Mandalay > 41km > Mingun > 26km > Sagaing > 20km > Amarapura > 12km > Mandalay

#Mingun ❤

La route entre Mandalay et Mingun, qui longe la rivière Ayeyarwady, est très agréable. Entre les villageois qui sont très amusés de nous voir en moto et qui se donnent un énorme plaisir à nous indiquer le chemin, et les enfants qui nous disent « hello » à tout bout de champ, nous arrivons après une bonne heure et demie de route dans un incroyable village, certes touristique, mais pas moins impressionnant ! Les monuments sont d’une taille toute plus colossale les unes que les autres !

dscf7720dscf7732 dscf7772

#Sagaing

Nous reprenons la route en direction de la colline de Sagaing… Que nous avons renommé la colline aux mille pagodes d’or ! Ahah, c’est très jolie mais nous commençons à avoir une mini overdose des pagodes, aussi belles qu’elles soient ! Nous profitons tout de même d’une superbe vue sur la nature environnente !

dscf7803 dscf7812 dscf7813

#Amarapura ❤

Nous finissons notre belle journée dans la ville d’Amarapura pour admirer un magnifique coucher de soleil sur le lac et le pont U Bein, qui est le plus long pont en teck du monde ! Un moment paisible, où nous pouvons regarder les pêcheurs sur leur bateau ainsi que le ciel devenir d’un orange clair à un rouge éclatant ! Romantisme assuré ! 😉

dscf7827 dscf7840dscf7876 dscf7898

Jour 2 : Mandalay > 30km > Inn Wa > 19km > Amarapura > 12km > Mandalay

#InnWa ❤

Pour cette nouvelle journée en moto, direction les ruines d’Inn Wa où se trouve aussi un atmosphérique monastère bouddhiste en teck, le Bagaya Kyaung, datant de 1834 ! Le site est assez grand et verdoyant, nous roulons de ruines en ruines, en traversant des petits villages de maisons en bambou sur pilotis ! Les villageois sont tous toujours aussi souriants, un véritable bonheur à croiser !!! 😀

dscf7960 dscf7965 dscf7977 dscf7982dscf7991 dscf7998 dscf8008

#Amarapura

Nous retournons ensuite à Amarapura afin, cette fois-ci, de traverser le fameux pont U Bein, tout craquelant et instable sous nos pieds… Moyen rassurant, mais l’ambiance y est très chaleureuse !

Un glacier vélo se trouve au début du pont et grands fans de glace que nous sommes, nous en prenons évidement ! Quand soudain, 3 birmans arrivent derrière Martin, dont un qui lui dit « me pay you » ! Martin refuse avec un sourire gêné, mais l’homme insiste et nous offre nos deux glaces avec un énorme plaisir ! Ce geste anodin mais qui est pour nous incroyable, nous montre à quel point les birmans sont généreux naturellement, leur souhait étant juste de partager un moment simple de convivialité avec nous !

dscf8019 dscf8024 dscf8026 dscf8028

L’éternel optimisme de Martin voulait qu’un seul plein d’essence (4L) suffise pour nos 2 jours de moto ! Ahah, et bien c’est raté ! En voulant repartir d’Amarapura, nous sommes tombés à cours d’essence. Heureusement pour nous, ils vendent de l’essence en bouteille dans tous les petits shops de rue… Cependant, les ATM se font rares dans les villages et nous sommes aussi tombés à cours de kyats… Et oui, un malheur n’arrive jamais seul 😉 !!! Nous avons seulement quelques kyats en notre possession, mais pas assez pour acheter 1L d’essence… Cependant, l’éternelle chance de Martin a encore tourné en notre faveur : des grands yeux doux et verts ont suffit à convaincre une gentille vieille dame de nous laisser son litre d’essence au prix des quelques billets qu’il nous restait ! Youpi, les poches vides, nous pouvons rentrer ! 😉

De retour à Mandalay, nous dînons au marché de nuit… Une nouvelle fois, la barrière de la langue nous empêche de savoir ce que proposent les stands… Jusqu’au moment où un adorable bonze s’improvise traducteur ! Nous obtenons notre copieux dîner et discutons pendant 15 bonnes minutes avec ce dernier, qui s’avère être un énorme fan du Vietnam (pays d’origine de Serena). Encore un échange sincère avec un local qui ne fait que confirmer notre amour pour ce pays et ses habitants !

Mandalay est la capitale culturelle du Myanmar, ses cités royales et ses pagodes en or sont toutes plus belles les unes que les autres, cependant nous avons besoin d’une pause au niveau des temples ! Nous décidons de nous enfoncer un peu plus dans la campagne birmane, pour un trek, afin d’aller à l’encontre des locaux et de la nature !

Prochaine étape : Hsipaw

Yangon, Myanmar

Étape 16 : Yangon, 5,21 millions d’habitants – 23/25 novembre 2016

Nous atterrissons en début de soirée à l’aéroport de Yangon, plus grande ville et ancienne capitale du Myanmar ! Grande nouveauté pour Serena : un nouveau pays, de nouveaux visages, une nouvelle langue, une nouvelle culture ! Pour Martin, ce sera une redécouverte plus en profondeur du pays (il a déjà été au Myanmar en 2014), mais une totale découverte pour Yangon…

Dès notre arrivée, plusieurs choses nous étonnent et nous amusent ! Tout d’abord, nous ne nous attendions pas à une ville si moderne et occidentalisée : immeubles flambants neufs, belles voitures, belles routes propres et perpendiculaires à l’américaine, palmiers le long des routes, etc. Beaucoup de quartiers gardent tout de même toute l’authenticité birmane ! 🙂

Ici, presque tous les hommes sont habillés en jupe traditionnelle (genre de sarong qui s’appelle longyi) ! C’est amusant de voir les chauffeurs de taxi sortir de leur berline en tenue birmane ! 😉 Par ailleurs, dans notre taxi en direction de notre hôtel, le chauffeur conduit le volant à droite ! Rien de surprenant… Sauf qu’au Myanmar, ils conduisent aussi du côté droit de la route !!! Ça c’est plutôt étrange non ? 😉

En ce qui concerne les habitants, ils sont beaux, ils sont souriants, ils sont gentils ! Tous nous accueillent chaleureusement bien, que ce soit à l’hôtel ou dehors ! Mais dans la rue, ils parlent très peu, voir pas du tout anglais ! Ce qui s’avère compliqué puisque nous sommes tous les deux végétariens ! Nous avons dû télécharger une image pour le leur faire comprendre et même apprendre le mot végétarien en birman : « they thet loot » 🙂 ! Nous remarquons aussi que les vendeurs ne nous interpellent jamais, comme cela a pu être le cas en Inde ou au Népal, ils baissent même la tête en nous voyant… C’est comme s’ils ne voulaient absolument pas que nous venions les voir, pour ne pas avoir à affronter la barrière de la langue ! 😉

Pour finir, à Yangon il est impossible de mourrir de soif ! En effet, à chaque coin de rue se trouvent des bidons d’eau potable et dans chaque petit restaurant, ils servent du bon thé au jasmin gratuitement et à volonté ! En ce qui concerne la nourriture, c’est le paradis de la street food et des fruits !!! Des petits stands à prix dérisoires absolument partout, où ils cuisinent devant nous et où nous mangeons sur des petites tables et petits tabourets d’enfants ! Un vrai bonheur pour l’estomac !!! 🙂

dscf7446

Pour notre première journée, nous faisons une tournée des temples bouddhistes, le tout à pied !

#ChaukhtatgyiPaya

Martin propose d’aller voir un énorme Bouddha couché mais Serena n’est pas très emballée, après en avoir déjà vu pas mal… Cependant, c’est gratuit et à côté de notre hôtel, donc GO ! Nous nous prenons une énorme claque ! Waouh, un incroyable Bouddha de 65 mètres de long, couvert d’or et de pierres précieuses, nous accueille dans ce temple, qui est par la même occasion, un paradis des chats ! En effet, en plus d’une portée de 4 chatons, il y a une quinzaine de chats qui vivent dans ce monastère, nourris deux fois par jour, par les bonzes ou des simples locaux ! Nous avons trouvé notre nouveau QG ! 😉

Nous remarquons qu’à Yangon, les statuts de Bouddha n’ont pas le même style que ce que nous avons l’habitude de voir !

dscf7184 dscf7187dscf7170

#NgahtatgyiPaya

Lancés dans notre tournée, nous partons ensuite voir un énorme Bouddha assis, entouré d’une incroyable sculpture de bois, et toujours de chats ! 😉

dscf7229dscf7227

#ShwedagonPaya

Par la suite, nous visitons bien évidemment la célèbre pagode tout d’or, de diamants et de pierres précieuses vêtue ! Une pure merveille qui éblouie tellement elle scintille ! Une atmosphère zen (mais touristique) y règne !

dscf7245 dscf7259 dscf7274 dscf7284

#MahabandoolaGarden

Ensuite, nous descendons vers le centre de Yangon… Incroyable ! Nous avons l’impression d’être à Londres : bâtiments de l’époque coloniale, fontaines, parcs, obélisque… Nous sommes complètement sous le choc ! Nous nous asseyons dans le parc afin d’observer ce qui se passe autour de nous… Des familles qui viennent pour manger une glace, des jeunes qui jouent à la balle aux prisonniers, des plus petits qui jouent au chat perché… Nous ne nous croyons plus du tout au Myanmar ! 😉

dscf7317

#SulePaya & #BotataungPaya

Nous finissons notre journée avec deux autres superbes pagodes en or, dont une servant de carrefour ! Nous en sommes sûrs, il s’agit bien du pays des temples d’or ! 😉

dscf7312 dscf7330

#KandawgyiLake

Le lendemain, nous passons une journée plus tranquille à flâner autour du paisible lac Kandawgyi avant de prendre un bus de nuit en direction de notre prochaine étape !

dscf7430 dscf7436

Nous sommes très charmés par l’agréable découverte de Yangon ! Nous avons énormément marché, c’est beau, les locaux sont adorables, la nourriture est bonne, bref nous nous y sentons bien ! D’autant plus qu’en l’espace de 2 jours, nous avons rencontré pas moins de 50 chats ! Nous n’en demandions pas plus ! 😉

Prochaine étape : Mandalay !