Vanuatu

Vanuatu, du 24 octobre au 19 novembre 2018.

C’est en Australie que nous décidons de réserver des billets et de nous envoler au Vanuatu pour 26 jours ! Nous n’avons que 3 jours devant nous pour nous organiser ! 😯

Le Vanuatu est un pays (pour l’instant) peu touristique et peu touché par l’industrialisation occidentale ! Nous ne savons absolument pas à quoi nous attendre en visitant ce nouveau pays, mais après nos quelques rencontres de NiVan en Australie (dans la cueillette de myrtilles) nous savons qu’il s’agit d’un peuple adorable ! De plus, depuis l’époque des missionnaires, les NiVan sont restés attachés à leurs cultures ancestrales et la nature y est toujours aussi généreuse ! Un dépaysement total est assuré ! 😀

La fleur d’hibiscus est la fleur nationale du Vanuatu


Itinéraire

De Melbourne, pour aller à Port-Vila, nous faisons une escale à Brisbane, avec Virgin Australia (721 AUD/personne A/R), et nous prenons 4 vols internes avec Air Vanuatu (642 AUD/personne) pour aller d’île en île (soit dans de petits avions, soit dans des coucous selon le nombre de passagers). Nous apprendrons seulement après qu’il y a des ferries qui relient les îles (beaucoup plus longs néanmoins).

Nous décidons de ne faire que 3 îles, les trois plus connues, pour pouvoir bien en profiter :

  • 6 nuits sur Efate (dans le centre du Vanuatu),
  • 8 nuits sur Tanna (dans le sud du Vanuatu),
  • 10 nuits sur Espiritu Santo (dans le nord du Vanuatu),
  • retour 2 nuits sur Efate.


Présentation

Le Vanuatu est un archipel volcanique de 83 îles faisant partie de la Mélanésie (« les îles noires »).

Les habitants

Il y a plus de 280,000 habitants au Vanuatu, dont 84% sont catholiques et 45% ont moins de 15 ans.

Les Vanuatuais ou Ni-Vanuatu ou NiVan ont été élus le peuple le plus heureux du monde et nous comprenons vite pourquoi ! Ce peuple n’a rien du point de vue matérialiste, technologique, superficialité, mais il a tout du côté nourriture abondante, générosité, partage, solidarité, joie de vivre… Comment ne pas être heureux quand nous vivons sur une île du Pacifique où rien ne manque ? 😀

La machette est un instrument d’utilisation quotidienne (elle serait même une fourniture scolaire obligatoire à partir d’un certain âge) ! Il n’est donc pas inhabituel de croiser un groupe de jeunes, tous munis d’une machette à la main… La première fois, ce n’est pas vraiment rassurant, mais dès que nous apercevons le grand sourire de chacun, nous savons que nous ne risquons absolument rien ! 😆

Les NiVan sont sans doute le peuple le plus adorable que nous ayons rencontré dans nos voyages ! C’est la réincarnation de la gentillesse à l’état pur et c’est un réel plaisir de les côtoyer chaque jour !

Les languages

Il y a trois langues officielles au Vanuatu : le bichelamar (facile à apprendre, il s’agit d’un anglais cassé : hello = halo, thank you very much = tangkyu tumas, bonsoir = gudnaet, sorry = sori) et les langues secondaires qui sont l’anglais et le français (dues aux colonisations anglaise et française jusqu’en 1980) ! Il y a ensuite tous les dialectes de chaque île, et parfois même un autre dialecte par tribu (plus de 100 dialectes) ! Le bichelamar reste la langue principale !

Les enfants peuvent choisir d’aller dans une école anglaise ou française, c’est pourquoi ils parlent tous parfaitement bien une des deux langues, ce qui facilite beaucoup notre séjour et nous permet de faire pleins de rencontres locales ! Les écoles anglaises sont tout de même dominantes (280 VS 150).

La monnaie

La monnaie du Vanuatu est le Vatu Vanuatais.

100 VUV = +0.75 EUR (en arrondissant grossièrement).

La nourriture locale

La nature luxuriante et les terres fertiles du Vanuatu regorgent de fruits tropicaux et de légumes en tout genre, et tous les animaux vivent en liberté sans aucun prédateur ! L’eau du robinet est même potable (du moins sur les trois îles où nous étions) ! 🙂

Dans chaque grande ville, nous faisons nos courses dans les local markets et/ou mangeons chez les mama cooks (450/500 VUV l’assiette végétarienne). Les prix sont fixes et marqués sur les stands, donc pas d’arnaque possible sur les touristes, et ça nous adorons ! 😉

Il n’y a rien d’exceptionnelle dans la nourriture NiVan, du riz, des légumes, du manioc et des patates douces, beaucoup de fruits tropicaux, tout est simple, sain et bio, nous sommes ravis ! 🙂

La boisson traditionnelle du Vanuatu est le Kava, obtenue à partir de racines d’arbustes de kava, trempées puis pressées. C’est une boisson fortement répandue dans les îles du Pacifique, mais interdite en Australie (ce n’est pourtant ni de l’alcool, ni de la drogue) !

Nous pouvons trouver du kava seulement dans les Nakamals, des établissements en plein air. Le kava est servi vers 17h, traditionnellement dans une demie noix de coco (shell) et doit être bu d’un trait ( « tangkyu ko maloc » ). La couleur est grise, le goût est amer et rappelle celui de la terre (en somme, dégueulasse)…

Les premiers effets sont celui de la bouche anesthésiée puis vient ensuite la relaxation de tout le corps et de l’esprit… ZEN ! 😎

Le kava est traditionnellement interdit aux femmes mais sur quelques îles plus développées (Efate et Espiritu Santo par exemple), les femmes ont désormais le droit d’en boire. 👿


L’île d’Efate, et sa capitale Port-Vila

Où dormir ?

Pour ce voyage, nous voulons essayer de voyager autrement que d’aller à la conquête des spots à voir absolument, et voudrions vraiment essayer de vivre une expérience locale. C’est pourquoi, pour chaque logement choisi, nous essayons de privilégier les logements chez les locaux, tout d’abord pour essayer de vivre à la locale, mais aussi pour ne pas enrichir les richissimes investisseurs étrangers qui ont déjà tout compris sur le futur potentiel du Vanuatu (i.e. australiens et chinois).

Tous nos logements, sans exception, ont des poules et des coqs… Arf, nos bons vieux amis d’Asie, qui adorent crier dès 3h du matin, ne nous manquaient vraiment pas ! 😡

Chez l’habitant, Port-Vila

Via AirBnB, 15 EUR/nuit avec petit déjeuner.

Pour nos 6 premières nuits au Vanuatu, nous sommes logés par une famille originaire des Fidji, David et Betty, ainsi que leurs deux petites filles, Sharon 5 ans et Nemai 4 ans, vivant dans une petite maison dans le nord de Port-Vila. Pour le coup, nous sommes tombés sur une famille fidjienne, mais cela reste une famille du South Pacific avec qui nous passons un très beau séjour ! 😉

Nous habitons dans un quartier local, Bladinia, à côté de l’aéroport ! Chaque fois que nous prenons le bus pour rentrer chez nous, les locaux ne comprennent pas pourquoi nous vivons dans ce quartier et nous prennent pour des expatriés ! Nous adorons discuter dans le bus avec eux, ils ont toujours pleins de questions à nous poser, et nous rencontrons même un joueur de l’équipe nationale de volley-ball du Vanuatu, qui a fait le tour du monde pour des compétitions (mais ils n’ont jamais gagné) ! 😆

Jabsina Guesthouse, Pango Village

2,000 VUV/personne. 

Pour nos deux dernières nuits au Vanuatu, notre famille fidjienne étant rentrée aux Fidji, nous logeons chez Alick, dans le petit village de Pango, dans le sud de Port-Vila !

Il s’agit d’une maison spéciale pour les guests, avec quatre chambres, deux salles de bain et une cuisine équipée, au cœur du village et à quelques mètres de la plage !

Nous sommes seuls dans la maison, c’est un parfait petit coin de tranquillité au cœur de la vie NiVan !

Que faire ?

Durant tout notre séjour au Vanuatu, glander est notre principale activité ! Notre ratio nombre d’activités sur le nombre de jours passés sur chaque île est très bas, mais après tout, nous voulions vivre à la locale et au Vanuatu, ne rien faire est un passe-temps national plus qu’assumé !!! 😆

Nous avons tout de même fait quelques must do, et d’autres vraiment pas must do, et mis à part le peuple incroyable, le Vanuatu offre aussi des paysages magnifiques et une culture vraiment unique !

Il y a tout pleins d’activités à faire tout autour de l’île d’Efate, mais tous sont proposés par des tours (donc ridiculement chers, dûs à une concurrence quasi inexistante) et le public bus ne veut pas trop nous y emmener, préférant rester sur la capitale ! Comme nous ne voulons pas spécialement louer un véhicule à la journée pour faire le tour de l’île, nous décidons de rester dans les alentours de la capitale ! 🙂

Port-Vila

Port-Vila, la capitale du Vanuatu, est une toute petite ville cosmopolite où se mélangent les cultures mélanésiennes, européennes et asiatiques (invasion de chinois qui possèdent presque TOUT). Il y a pas mal d’expatriés à Port-Vila, mais c’est globalement la seule ville où nous verrons autant d’étrangers ! 😉

Se déplacer comme les locaux est très facile et économique : arrêter n’importe quel public bus (genre de van qui possède un « B » sur sa plaque d’immatriculation), lui dire où nous voulons nous rendre, il accepte si c’est sur son chemin ou refuse ! Le prix est de 150 VUV pour les trajets dans Port-Vila, ou 200 VUV si c’est un peu plus loin !

Pour manger local, le meilleur endroit est bien évidemment le central market ! Nous pouvons y faire nos courses de fruits et légumes mais il y a aussi plusieurs mama cooks qui proposent des assiettes végétariennes pour 450 VUV !

En prime, Port-Vila se trouve au bord d’une magnifique plage ! 😉

Mele Waterfall

2,000 VUV/personne, pas un must do !

Nous nous rendons au village de Mele en public bus (150 VUV) pour nous rendre à la Waterfall du même nom. Sur place, nous nous rendons compte que l’entrée est payante, comme apparemment toutes les activités au Vanuatu ! Nous ne nous sommes pas déplacés pour rien, c’est parti pour une petite balade dans la forêt tropicale ainsi qu’une bonne baignade !

Iririki Island

1,500 VUV/personne.

Sur les conseils de nos hôtes, nous passons la journée sur Iririki Island, où un bateau nous y dépose gratuitement depuis le marché central de Port-Vila.

Pour les non clients du resort, il y a des frais d’entrée qui nous donnent le droit de profiter de toutes les activités de l’île à savoir, du snorkeling, du kayak, du catamaran, des terrains de tennis, des superbes piscines, du wifi et surtout d’un voucher de 1,000 VUV au restaurant (l’entrée revient au final à 500 VUV) !

Nous y passons une agréable journée à planifier le reste de notre séjour ! 😎

Pango Village

Le village de Pango se situe dans le sud de Port-Vila (150 VUV en public bus). C’est sans doute notre lieu préféré d’Efate !

Tout d’abord, la plage sauvage est somptueuse, puis les locaux sont accueillants comme jamais. Qu’ils soient enfants ou adultes (ou même canins), tous viennent à notre rencontre !

Pendant la marée basse, des enfants viennent à la pêche aux crustacés, et pendant la marée haute, ce sont les plus âgés qui viennent surfer les grosses vagues !

Nous passons de merveilleuses journées dans ce village coup de cœur ! ❤

Eden By The River

1,000 VUV/personne, pas un must do !

Nous nous faisons plus ou moins enflammer par le public bus pour nous rendre au village de Rentepau, où nous payons 1,000 VUV/personne au lieu de 500 VUV, mais comme nous étions en pleine journée, aucun bus ne se rend dans cette direction.

Eden by the river est un petit complexe au bord de la rivière Rentepau où se trouve des spots de baignade, de l’accrobranche et une ferme avec des animaux, le tout dans une magnifique forêt tropicale !

Pour le retour, nous payons le bus seulement 200 VUV/personne (rentrer à Port-Vila est toujours moins cher que d’en partir).

Fest’Napuan

Du 24 au 27 octobre 2018

Nous sommes très chanceux, car par un total hasard, nous nous trouvons à Port-Vila pendant le grand festival de musique de l’année du Vanuatu : le Fest’Napuan 2018, gratuit et retransmis à la télévision locale. Un grand évènement !

Nous y allons tous les soirs, pour profiter de tous les stands de nourriture locale et de l’ambiance reggae musique des îles ! Nous y croisons même Sabrina, une NiVan rencontrée en Australie lorsque nous travaillions aux myrtilles !


L’île de Tanna, surnommée l’île du feu

Où dormir ?

C’est sur l’île de Tanna que nous avons nos logements les plus rudimentaires… En effet, c’est une île pas trop touristique pour le moment, et qui se développe petit à petit !

Yasur View Bungalow

Via booking, 3,100 VUV/nuit, avec petit déjeuner.

Nous séjournons 4 nuits dans un véritable havre de paix pour les amateurs de nature et d’authenticité, avec pleins d’animaux de la ferme (dont les fameux coqs bien sûr) !

Nous sommes accueillis par Mike et Léna, originaires du village d’Imaio.

La guesthouse est composée de 3 bungalows très rustiques, fabriqués à la locale (bambou et feuilles de palmier), et d’un banyan tree house qui offre une vue incroyable sur le Volcan Yasur, l’intérêt de notre visite, dont nous pouvons entendre tout au long de la journée ses puissants grondements faisant souvent trembler le sol !

Il n’y a pas l’électricité et l’eau potable vient de la montagne. La salle de bain est commune (un robinet en guise de douche).

Il n’y a absolument rien autour, nous prenons donc tous nos repas sur place (600 VUV pour le déjeuner, 800 VUV pour le dîner), cuisinés par Léna.

Nous rencontrons pas mal de voyageurs durant notre séjour à savoir, une américaine en WHV en Australie, une argentine en student visa à Sydney, un roumain et trois coréens.

Notre seul regret sur ce logement est que la famille est très timide, donc ne nous implique pas trop dans leurs tâches quotidiennes, excepté Martin qui essaye de les aider à remonter de la jungle des branches de bambou pour construire de nouveaux bungalows, mais après une branche, il est déjà épuisé ! 😆

Le transfert depuis l’aéroport est de 5,000 VUV l’aller simple (un peu plus d’une heure de route). Impossible de s’y rendre en public bus car le 4WD est obligatoire (les routes sont en cours de bétonnage).

Tanna Best Location

Via AirBnB, 21 EUR/nuit. Nous ne conseillons pas.

Nous décidons ensuite de séjourner 4 nuits dans le centre de Tanna, chez Rex, un vrai business man… Nous ne l’apprécions pas vraiment, mais il fait vivre tout son village… Malgré le nom du logement, il n’est pas best location at all ! En effet, il est perdu au milieu de rien ! 😆

Nous logeons dans un bungalow également très, très rustique, avec salle de bain partagée et sans électricité. Nous avons été les seuls guests durant tout le séjour, si nous ne comptons pas les nombreuses énormes et effrayantes araignées présentes dans notre chambre… 😡

Une nouvelle fois, nous nous trouvons dans un environnement très naturel et reposant ! Nous sommes vraiment à côté du village, de ce fait nous pouvons rencontrer les locaux, et participer à quelques tâches avec Mary, comme cuisiner ou faire notre lessive dans la rivière ! Nous prenons nos repas sur place (1,000 VUV le repas).

Le transfert pour l’aéroport coûte 2,000 VUV (seulement 15 minutes de route).

Que faire ?

Du côté de Yasur View Bungalow.

Volcan Yasur

9,750 VUV/personne.

La principale activité pour laquelle les touristes viennent visiter l’île de Tanna est le célèbre volcan Yasur, un des volcans en éruption les plus actifs au monde. 😯

Depuis notre logement, pour nous rendre au volcan, nous pouvons soit prendre un transfert (3,000 VUV A/R), soit y aller en marchant (environ 1 heure aller simple), ou soit combiner les deux : y aller à pied et rentrer en transfert (2,000 VUV).

Ensuite, nous pouvons soit y aller au lever du soleil, soit au coucher du soleil, car le but est de voir les explosions du volcan en pleine nuit ! Nous choisissons d’y aller au coucher du soleil !

Depuis 2016, l’accès au volcan est payant (9,750 VUV pour la première visite, 6,500 VUV pour la seconde et 500 VUV pour la troisième) et géré par une société australienne. C’est scandaleusement cher pour le Vanuatu, mais plus rien ne nous choque désormais… 😡

Nous sommes accueillis par des hôtesses, ainsi que deux guides, tous locaux. Certains parlent anglais, d’autres parlent français ! On nous donne une énorme pancarte en bois avec écrit FRANCE dessus, puis on nous demande de nous asseoir sur des rondins de bois, avec les quelques autres visiteurs. Nous avons l’impression d’être dans une émission de Koh Lanta. 😆

4:30 pm, le show commence avec la mise en scène d’une tribu devant accepter notre visite du sacré volcan Yasur, suivi de danses traditionnelles.

Nous montons enfin en 4WD à 300 mètres du sommet du volcan puis finissons la montée à pied jusqu’au cratère principal.

Une énorme fumée se dégage du cratère, une odeur acide de souffre est présente et les énormes grondements sont toujours suivis d’explosion de magma ! Tous nos sens sont en éveil c’est magique !

Nous attendons jusqu’à la tombée de la nuit pour encore mieux voir les explosions… C’est impressionnant et effrayant à la fois ! 😯

Cependant, notre expérience n’est pas aussi bien que nous l’aurions voulu ! Nous n’avons pas été prévenus, mais au sommet du volcan, l’odeur du souffre est très forte et les explosions de magma combinées avec le vent, nous envoient des rafales de cendres en pleine tête ! À refaire, nous y serions allés avec nos masques de snorkeling et un foulard pour pouvoir profiter pleinement du spectacle ! 😆

Imaio Custom Village

1,000 VUV pour le guide + 1,000 VUV/personne pour le village

Nous partons en compagnie de notre guide du jour Roger, le petit frère de Mike, en direction du village de la famille, Imaio ! Une bonne marche nous attend dans la jungle : pas d’inquiétude il n’y a aucun prédateur au Vanuatu et aucun serpent sur l’île de Tanna !

Arrivés au village, nous sommes accueillis par les femmes du village, revêtues de leurs tenues traditionnelles et accompagnées de leurs adorables enfants. Ensuite arrivent les hommes et tous commencent les danses et chants traditionnelles.

Nous sommes toujours assez mitigés sur ce genre d’expérience car nous trouvons toujours cela très délicat de nous rendre dans des villages traditionnels pour assouvir notre curiosité afin de voir comment vivent les tribus…

Cependant, ce que nous apprécions avec ce village est, déjà qu’il s’agit de la famille de nos hôtes, et que nous sommes en dehors du village, donc nous n’avons pas l’impression de violer leur intimité.

Durant notre visite, ils nous montrent quelques astuces de survie comme comment faire du feu ou comment transporter un blessé avec des feuilles, et surtout nous pouvons nous asseoir quelques temps avec eux et discuter avec les quelques femmes parlant anglais (les hommes restent plus distants que ces dernières).

Ash board on the ash plain

1,500 VUV la location du board.

Nous partons ensuite en direction de la plaine de cendre, au pied du volcan Yasur, pour que Martin y fasse du ash boarding ! Ce n’est pas du tout comme faire du snow boarding, mais l’expérience est rigolote ! 😉

Du côté de Tanna Best Location.

Black Magic Tour

2,500 VUV/personne.

Ce tour est géré par notre hôte et mis en scène par les habitants du village où nous logeons.

C’est clairement fait pour les touristes, mais nous aimons l’autodérision et les mises en scène des coutumes du village ! Il y a une partie « scary » pour nous montrer comment ils chassaient les missionnaires pour ensuite les manger, et une partie « black magic » pour nous montrer quelques coutumes comme le mariage officialisé seulement si deux feuilles de l’arbre magique se collent ensembles. 😆

C’est une façon amusante de découvrir leur culture.

Yakel custom village

5,000 VUV/personne. Nous déconseillons fortement !

Yakel est le village où le film Tanna a été tourné avec les vrais habitants du village. Suite au film, nous pensions que le village était super touristique et ouvert à la visite des touristes, raison pour laquelle nous nous laissons tenter.

Nous n’apprécions pas du tout cette expérience ! Après notre premier custom village à Imaio que nous avons adoré, car ils acceptaient de faire découvrir leurs coutumes, ici nous avons l’impression d’être des « connards de touristes venant s’introduire dans un village traditionnel pour aller observer des bêtes de foire » !

Yakel est l’une des dernières tribus traditionnelles du monde où les villageois tentent de préserver leur mode de vie et leur culture face au monde moderne !

Nous ne nous sentons vraiment pas à l’aise, non pas que nous ne nous sentons pas accueillis, mais parce que nous avons l’impression de violer leur intimité ! Tout ce que nous voulons c’était repartir illico presto et les laisser vivre tranquillement, comme cela devrait être !

Le souhait de cette tribu est de vivre en autarcie mais malheureusement, le tourisme et la découverte de l’argent est en train de détruire cette volonté. Nous pensons qu’ils devraient refuser les visites touristiques et reprendre leur vie d’avant le film afin de préserver leurs traditions ancestrales si uniques… 😦

Lenakel

Lenakel est la capitale de Tanna, et la troisième plus grande ville du Vanuatu. Cela nous fait beaucoup rire car ce village est vraiment très petit, et il n’y a absolument rien à part quelques petits shops !

Le marché de Lenakel se tient tous les lundis, mercredis et vendredis, et est le seul grand marché de tout Tanna !

Nous passons toute une journée au marché à s’acheter des fruits et discuter avec les locaux…

Le transfert en truck public de notre logement jusqu’à Lenakel est de 300 VUV/personne.


L’île d’Espiritu Santo, surnommée l’île de l’eau

Où dormir ?

Hidden Lodge, Luganville ❤ ❤ ❤ ❤ ❤

Via booking, 5,000 VUV/chambre double avec salle de bain privée et petit déjeuner.

Nous logeons chez Charley et Sylvia, dans de spacieux bungalows fraichement construits ! Après 8 nuits de Koh Lanta sur l’île de Tanna, nous ne sommes pas mécontents de retrouver un peu de confort (et surtout une vraie salle de bain privée) ! De plus une cuisine est mise à disposition, ce qui nous permet de ne pas toujours nous déplacer en ville pour manger !

Le transport depuis/vers l’aéroport est gratuit !

Le logement est localisé dans le quartier de Showground, proche de l’aéroport, et à l’écart du centre ville, en somme en immersion totale avec les locaux ! 😀

La famille, avec ses quatre enfants (Jovannie, Glovannie, Caroline et Charlentine), est adorable nous tombons complètement sous le charme !

Martin se rend compte que ce logement se trouve seulement sur AirBNB et propose à la famille de leur créer un compte sur booking.com pour étendre leur business, car tout cela est nouveau pour eux, et la technologie, ils ne sont pas vraiment au point pour le moment ! Serena s’occupe des photos et Martin de tout le reste, la famille est ravie !

Nous nous sentons tellement bien dans cette famille, qui est à deux doigts de nous adopter, que nous décidons d’annuler notre réservation dans le nord de l’île à Port Olry, pour rester ici 10 nuits au total pour les aider et les conseiller sur leur nouvelle activité !

Nous vivons notre plus belle aventure locale avec cette magnifique famille au grand cœur qui nous recouvre de petites attentions : nourriture locale, lemon juice, kava presque tous les soirs et journée pique-nique à la plage avec toute la famille ! Nous cuisinons même avec eux le célèbre lap-lap de façon traditionnelle (recette en bonus à la fin de l’article) !

Nous arrivons ici en tant que guests, nous repartons en tant que membres à part entière de la famille ! Nous serons pour toujours les bienvenus chez eux ! ❤

Que faire ?

Luganville

Luganville est la capitale de l’île de Santo et la deuxième ville du Vanuatu ! Nous y flânons de temps en temps mais il n’y a pas grand chose à faire à part le local market ! 🙂

Les stands de mama cooks à côté du marché sont plus chers et light que ceux de Port-Vila (500 VUV le plat végétarien contre 450 VUV) !

Depuis Luganville, nous pouvons seulement explorer la partie est de l’île d’Espiritu Santo. Pour visiter la partie ouest, il faut prendre un avion.

Le système de public bus est exactement le même qu’à Port-Orly (150 VUV) !

Blue Holes

Nous partons avec notre hôte Charley, un après-midi à la découverte des magnifiques blue holes de Santo !

Riri Blue Hole

500 VUV/personne.

Au premier blue hole, nous sommes impressionnés par le bleu incroyable de l’eau où la baignade est fabuleuse !

Nous y rencontrons un groupe scolaire, fêtant la fin du lycée et l’arrivée des vacances ! Ils viennent de Port Olry, un village dans le nord de l’île où ils parlent tous… FRANÇAIS ! Ils sont ravis de pratiquer leur français et nous de pouvoir partager un moment convivial avec de jeunes locaux ! 😎

Matevulu Blue Hole

500 VUV/personne.

Nous sommes complètement seuls au deuxième énorme trou bleu, où se trouvent un géant banyan tree et pleins de cordes pour sauter dans l’eau, au plus grand bonheur de Martin ! 😉

  

Nanda Blue Hole

1,000 VUV/pax

Le dernier blue hole est le plus cher et le plus aménagé ! Ce n’est pas notre préféré mais nous adorons faire du snorkeling avec tous les gros poissons présents !

Plages paradisiaques

Nous partons pour une nouvelle journée cette fois-ci explorer les plus belles plages du Vanuatu ! Nous partons en bus avec le papa de Charley, Gideon, le fils Jovannie et son copain !

Champagne Beach

1,000 VUV/personne.

Notre première plage de la journée est Champagne Beach, payante, mais qu’est-ce qu’elle est belle !!! Une plage de sable fin, une eau bleue claire incroyable à une température idéale, où nous perdons pied très facilement et il y a pleins de petits poissons ! Bref, la plage de rêve !

Lonnoc Beach

La plage de Lonnoc, gratuite, se situe juste à côté de Champagne Beach !

Port-Olry Beach

Nous finissons par la plage de Port-Olry, où nous déjeunons au Harbor Beach Restaurant, face à un paysage idyllique !

Nous partons ensuite nous balader le long de la plage, au village de Port-Olry, puis nous baigner sur le banc de sable qui forme un chemin pour rejoindre l’île d’en face ! Paradisiaque !

Wrecks

Le Vanuatu a été un camp de base américain pendant la seconde guerre mondiale… C’est pourquoi quelques « vestiges » font office d’attractions touristiques !

Million Dollar Point

500 VUV/personne.

Nous partons en mission depuis notre logement, 11km de marche aller-retour pour nous rendre à Million Dollar Point, sous une chaleur atroce !

Million Dollar Point est un spot de snorkeling où, après la seconde guerre mondiale, les américains auraient jeté des millions de dollars de fournitures de guerre dans l’eau, pour ne pas en faire profiter les français et les britanniques, à l’époque où ils étaient des colons du Vanuatu !

Martin s’amuse comme un fou, pour Serena ce ne sont que des déchets ! 😆

Pacific Dive, SS President Coolidge

5,000 VUV la plongée + 3,000 VUV l’équipement. 

Martin part pour 2 plongées dans le paquebot de luxe américain du SS President Coolidge.

C’est un bateau long de 200 mètres construit en 1931, puis utilisé comme bateau de troupes à partir de 1941, qui finalement explose sur des mines marines en 1942… Bien joué les champions ! 😉

Millenium Cave

Ce serait l’activité phare de l’île de Santo que Martin veut absolument faire : trek et canyoning dans une cave ! Pas de chance, l’activité est fermée depuis une semaine pour maintenance par mesure de sécurité et pour une durée indéterminée. Serena est vraiment trop triste !!! 😆


Conclusion

THIS IS WHAT LIFE IS ABOUT !

Le Vanuatu est un gros coup de cœur, non pas seulement pour les magnifiques paysages que nous avons découvert, mais surtout pour l’expérience humaine que nous avons vécu !

Les NiVan sont d’une gentillesse incroyable, nous avons à chaque rencontre été sous le charme de la culture, des histoires de chacun mais aussi de leurs rêves !

Ce pays se situe à des années lumières de la France, économiquement parlant, mais il n’a pas besoin d’être plus développé, ils sont heureux avec ce qu’ils ont !

Avec le tourisme qui se développe de plus en plus, nous espérons au plus profond de nous que ce magnifique pays et ce peuple incroyable seront préservés des vices du tourisme de masse…

Long God Yumi Stanap ❤


Bonus

Recette du Lap Lap

Le Lap Lap est le plat national du Vanuatu. Il peut se faire de mille façon, nous apprenons la recette aux bananes et bœuf (que Serena a discrètement retiré avant de manger pour ne pas vexer nos hôtes) !

  • Allumer un feu pour y chauffer des pierres
  • Râper des bananes vertes de sorte à obtenir une pâte épaisse

  • Râper les noix de coco, presser les copeaux pour en sortir le lait de coco, filtrer puis faire bouillir au feu

  • Cueillir des feuilles de bananier et les ramollir au feu

  • Étaler les feuilles de bananier et les tourner alternativement de sorte à former un cercle. Étaler des feuilles de choux de la même façon

  • Étaler la pâte de banane sur les feuilles de choux

  • Ajouter des oignons verts et des poivrons comme sur une pizza

  • Ajouter du bœuf. Saler

  • Recouvrir le tout de lait de coco

  • Refermer les feuilles de bananier et lier le tout avec des tiges de feuille de bananier

  • Poser une feuille de bananier sur les braises puis poser le Lap Lap dessus, recouvrir de pierres chaudes et refermer avec des feuilles de bananier. Laisser cuire 1 heure.

  • Sortir le Lap Lap, laisser refroidir, découper puis déguster ! Bon appétit !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.